Pluie de statistiques aux Etats-Unis

 |   |  629  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les demandes d'allocations de chômage ont nettement reculé la semaine dernière, touchant leur plus bas niveau depuis juillet 2008. Les commandes de biens durables ont rechuté en octobre.

Le moral des méanges au plus haut depuis juin

Le moral des ménages américains a atteint son plus haut niveau depuis juin, notamment grâce aux signes d'une amélioration de la situation de l'emploi, selon les résultats définitifs de l'enquête mensuelle Thomson Reuters-Université du Michigan. L'indice ressort à 71,6 (révisé de 69,3, consensus à 69,5), après 67,7 en octobre.

L'indice mesurant le jugement des consommateurs sur la situation économique actuelle est ressorti à 82,1, révisé de 79,7 (consensus à 79,9) après 76,6 en octobre, qui était son plus bas depuis novembre 2009.

Les anticipations des consommateurs remontent moins que prévu, à 64,8, révisé de 62,7 (consensus à 63,0) après 61,9 en octobre et les anticipations d'inflation à un an ressortent à 3,0% contre 2,7% en octobre.

Les inscriptions au chômage à leur plus bas niveau depuis plus de deux ans

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont fortement reculé aux Etats-Unis lors de la semaine au 20 novembre, à 407.000 contre 441.000 (439.000 en estimation initiale) la semaine précédente, a annoncé mercredi le département du Travail.

Le chiffre enregistré est le plus bas depuis la semaine au 19 juillet 2008. Les économistes attendaient en moyenne 435.000 demandes. La moyenne mobile sur quatre semaines, considérée comme plus représentative d'une tendance, s'établit à 436.000 pour la semaine au 20 novembre, contre 443.500 la semaine précédente.

Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est élevé à 4,182 millions lors de la semaine au 13 novembre (dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles), contre 4,324 millions la semaine précédente.

Nouvelle hausse des dépenses des ménages, l'inflation touche son plus bas niveau historique

Les dépenses de consommation ont augmenté pour le quatrième mois d'affilée en octobre, tandis que la hausse annuelle de l'indice des prix PCE de base n'a jamais été aussi faible.

Les dépenses ont augmenté de 0,4% après un gain de 0,3% en septembre, a annoncé le département du Commerce, alors que les économistes anticipaient une progression de 0,5%. Leur hausse annuelle est de 2,8%, la plus forte depuis le quatrième trimestre 2006.

Par ailleurs, les revenus des ménages ont progressé de 0,5% le mois dernier, contre un consensus de 0,4%. Par conséquent, le taux d'épargne a légèrement progressé sur la période, à 5,7%.

L'indice PCE "core" a connu une hausse annuelle de 0,9%, la plus faible depuis la création de cette série statistique en 1960, bien inférieure à l'objectif supposé de la Fed qui est de 1,7% à 2,0%.

Fort recul des commandes de biens durables

Les commandes de biens durables aux Etats-Unis ont enregistré en octobre leur plus fort recul depuis janvier 2009, reflétant un recul de l'investissement des entreprises. Le département du Commerce a fait état d'une baisse de 3,3%, après une hausse de 5% (révisée de +3,5%) en septembre. Les économistes attendaient une stabilisation des commandes.

Hors transports, les commandes de biens durables ont reculé de 2,7% en octobre (+4,5% en septembre), soit leur plus forte baisse depuis mars 2009. Et les commandes de biens d'équipements hors défense et aéronautique, considérées comme un baromètre de l'investissement des entreprises, ont baissé de 4,5% après avoir progressé de 1,9% en septembre.

Baisse inattendue des ventes de logements neufs

En revanche, les ventes de logements neufs ont diminué contre toute attente en octobre et les prix ont reculé à un plus bas de sept ans, selon les données du Département du Commerce. Les ventes ont diminué de 8,1% le mois dernier à 283.000 unités en rythme annuel (consensus à 310.000) après 308.000 unités en septembre. Par rapport à octobre 2009, les ventes de logement s'inscrivent en hausse de 28,5%. Le prix de vente moyen d'un logement neuf a reculé de 13,9% le mois dernier par rapport à septembre, à son niveau le plus bas depuis octobre 2003. Sur un an, le prix moyen a baissé de 9,4%, son plus fort recul depuis juillet 2009.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :