Etats-Unis : la croissance du troisième trimestre revue à la hausse

 |   |  264  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le produit intérieur brut américain a progressé de 2,5% au troisième trimestre, profitant de la bonne tenue de la consommation des ménages.

La croissance de l'économie américaine a été plus forte que précédemment annoncé au troisième trimestre. Le produit intérieur brut (PIB) a en effet progressé de 2,5% sur la période en rythme annualisé, a indiqué ce mardi le département du Commerce. Sa première estimation ne faisait état que d'une croissance de 2%. Les économistes anticipaient en moyenne une révision à la hausse légèrement moins forte, à 2,4%.

Cette révision s'explique notamment par la hausse de la consommation des ménages, qui a progressé de 2,8% sur le trimestre (0,2 point de plus que la précédente estimation). Par ailleurs, l'impact positif des exportations et des dépenses des Etats fédérés et des collectivités locales a également été revu à la hausse par le ministère américain.

Depuis la fin de la récession en juin 2009, les Etats-Unis restent sur cinq trimestres consécutifs d'expansion économique. Cette performance reste cependant inférieure à une hausse de 3,5% nécessaire, selon les économistes, pour réduire le taux de chômage. Selon les dernières statistiques officielles, 9,6% de la population active américaine est actuellement à la recherche d'un emploi.

Par ailleurs, les ventes de logements anciens aux Etats-Unis ont diminué plus que prévu en octobre pour s'établir à 4,43 millions, soit une baisse de 2,2%. Les analystes attendaient une baisse de 1% à 4,49 millions de transactions. En septembre, l'indicateur était ressorti à 4,53 millions, marquant alors une nette hausse de 10%. Le prix national médian des logements anciens s'est établi en octobre à 170.500 dollars, en baisse de 0,9% par rapport à l'année précédente.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :