L'Irlande confirme son plan de 15 milliards d'euros d'économies sur quatre ans

Dublin a présenté ce mercredi son plan de rigueur portant sur 15 milliards d'euros d'économies sur les quatre prochaines années. La TVA va augmenter progressivement jusqu'à 23%, mais l'impôt sur les sociétés, très faible, ne sera pas touché.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Comme prévu, l'Irlande a présenté ce mercredi les modalités de son plan d'ajustement des finances publiques sur quatre ans qui doit se traduire par 15 milliards d'euros d'économies censées réduire un déficit budgétaire record.

Dublin a précisé que ce programme budgétaire comporterait 10 milliards d'euros de réduction des dépenses et 5 milliards d'euros tirés d'une hausse des impôts - même si l'impôt sur les sociétés restera à 12,5% - et de mesures de croissance des recettes budgétaires.

Selon le gouvernement, il s'agit objectifs exigeants mais réalistes, qui peuvent donc être atteints, avec un effort national concerté.

Côté recettes, Dublin prévoit notamment d'augmenter le taux de TVA à 22% en 2013 et à 23% en 2014, afin de lever au total 620 millions d'euros.

L'Irlande, qui a accepté dimanche le principe d'une aide conjuguée de l'Union européenne (UE) et du Fonds monétaire international (FMI), anticipe dorénavant un déficit budgétaire de 11,7% du PIB en 2010 contre 11,6% auparavant. Elle table sur un déficit de 9,1% en 2011, qui tomberait à 2,8% en 2014.

Le Premier ministre Brian Lenihan a précisé que la base des discussions avec le FMI et l'UE était un ajustement de 6 milliards d'euros pour la seule année 2011. Il a expliqué ce que programme d'austérité visait à ramener les dépenses au niveau de 2007.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.