Le budget de rigueur portugais définitivement adopté

 |   |  145  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le parlement portugais a définitivement adopté, ce vendredi, le budget d'austérité pour 2011, qui doit permettre de réduire drastiquement le déficit du pays, mais pourrait s'avérer insuffisant pour écarter les risques d'un scénario à la grecque ou à l'irlandaise.

"Ce budget contient des mesures très difficiles et exigeantes pour tous les Portugais, a déclaré le Premier ministre, José Socrates, à l'issue du vote du parlement qui a définitivement adopté le budget 2011. Mais il n'y a pas d'autre alternative pour sortir le Portugal du centre d'une crise financière de grandes dimensions".

L'adoption de ce plan de rigueur sans précédent, qui vise à ramener un déficit de 7,3% du PIB cette année à 4,6% fin 2011, était acquise depuis l'accord budgétaire conclu mi-octobre par le gouvernement socialiste minoritaire et l'opposition de centre-droit.

Au demeurant, cet accord, garantissant le vote et donc la mise en oeuvre des mesures d'austérité, n'a pas suffi à apaiser les marchés, convaincus que le Portugal sera, après la Grèce et l'Irlande, le prochain pays de la zone euro à faire appel à une aide financière extérieure.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :