L'Opep et l'AIE relèvent leurs prévisions de demande mondiale de pétrole

 |   |  393  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a relevé très légèrement ce vendredi sa prévision de demande de pétrole pour 2011, et jugé que le niveau élevé des réserves et des capacités excédentaires permettraient de parer à toute éventualité. Même prévision pour l'Agence internationale de l'énergie (AIE) qui prévoit en outre que la demande restera soutenue jusqu'en 2015.

"Etant donné le niveau actuel des réserves excédentaires, les vastes capacités non utilisées de production et de raffinage, le marché devrait être en mesure d'amortir toute hausse brutale de la demande ou perturbation de l'offre", estime l'Opep dans son dernier rapport mensuel diffusé ce vendredi.

Selon l'Opep, la demande augmentera de 1,18 million de barils par jour (bpj) en 2011, soit 10.000 de plus qu'estimé un mois auparavant. L'offre venant de pays hors Opep est estimée pour l'année prochaine à 52,62 millions de bpj, 100.000 barils de plus que précédemment.

Globalement, la demande mondiale devrait atteindre 87,11 millions de bpj, 160.000 bpj de plus que l'évaluation précédente.

La demande de pétrole de l'Opep est estimée pour 2011 à 29,24 millions de bpj, après 28,93 millions de bpj en 2010. L'Opep produit actuellement autour de 29 millions de bpj, selon l'agence Reuters.

L'Opep, qui a restreint sa production depuis janvier 2009, se réunit ce samedi pour faire le point sur sa politique mais ne devrait pas modifier ses objectifs officiels de production.

Publié également ce vendredi, le rapport mensuel de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) est sur la même ligne que l'Opep. Par rapport à l'estimation de son précédent rapport, l'agence a relevé sa prévision de croissance de la demande mondiale pour 2011 de 130.000 barils par jour, à 1,32 million bpj.

Les cours du pétrole ont atteint cette semaine les 90 dollars le baril pour la première fois en plus de deux ans. Selon l'AIE, la hausse des cours a sans doute été provoquée par une forte augmentation de la consommation au troisième trimestre 2010, où la demande a augmenté de 3,3 millions de bpj. "Le climat particulièrement rude ces derniers temps dans l'hémisphère nord, conjugué à un rationnement de l'électricité en Chine pourrait, si cela persiste, stimuler la demande à court terme", écrit l'agence.

L'AIE a relevé sa prévision de demande de brut de l'Opep de 100.000 bpj à 29,5 millions de bpj l'année prochaine. En novembre, les douze membres de l'organisation ont extrait 29,24 millions de bpj, estime l'AIE. L'agence anticipe également de 2009 à 2015 une croissance moyenne de la demande de 1,4 million bpj chaque année, soit plus que prévu précédemment au mois de juin.

L'AIE prévoit enfin qu'une hausse de la consommation impliquera que la demande de brut produit par l'Opep atteigne 32,35 millions de bpj en 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :