New York paralysé par une tempête de neige

 |   |  519  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le blizzard s'étend du New Jersey au Maine. Jusqu'à 75 centimètres de neige sont tombés dans les rues de New York. Les trois aéroports de la ville ont été fermés et le resteront au moins jusqu'en fin d'après-midi (heure locale)

Plusieurs tempêtes de neige ont plongé depuis dimanche le nord-est des Etats-Unis dans une semi-léthargie. La météorologie nationale a diffusé des alertes au blizzard sur les zones côtières du Maine au New Jersey, ainsi que des avis de tempête pour la quasi-totalité de la côte Est. Les déplacements en voiture sont fortement déconseillés. La plupart des automobilistes ont d'ailleurs respecté les appels à la prudence, alors que le week-end suivant Noël est traditionnellement aux Etats-Unis l'un des plus chargés de l'année sur les routes.

Quant à ceux qui avaient prévu de se déplacer en avion, ils devront prendre leur mal en patience. Les trois aéroports de New York, John F. Kennedy et La Guardia à New York, de même que celui de Newark situé face à Manhattan dans le New Jersey, resteront fermés lundi au moins jusqu'en fin d'après-midi (heure locale). Au moins 2.000 vols ont été annulés dans la région et 1.200 passagers ont dû dormir à l'aéroport de Philadelphie.

Les quantités de neige attendues sont sans commune mesure avec celles qui ont frappé la région parisienne ces dernières semaines. Dans l'agglomération new-yorkaise, l'est du New Jersey et l'ouest de Long Island voisins, la couche de neige a atteint par endroits 75 centimètres, rapporte le service de météorologie nationale.

 

Même le métro de New York est bloqué

A New York, la neige est tombée pendant 17 heures d'affilée sur Central Park. Elle a freiné les achats du lendemain de Noël et les transactions à la Bourse de Wall Street. Le ciel a commencé à s'éclaircir en début de matinée. "Je n'ai jamais vu ça", raconte John Harris, de New Rochelle (Etat de New York). "D'habitude, il me faut 30 à 40 minutes pour aller en voiture à mon travail, mais là, je suis resté coincé deux heures dans un embouteillage. J'ai voulu prendre le train, mais la ligne Metro-North était bloquée, alors j'ai fini par payer 40 dollars de taxi."

Les écoles et de nombreux bureaux ont fermé, de même que le siège de l'Organisation des Nations unies. Le trafic était fortement ralenti sur les autoroutes même si les ponts et tunnels new-yorkais sont restés ouverts à la circulation. Environ 2.400 employés des services sanitaires de New York ont été mobilisés pour déneiger les rues de l'agglomération.

Une rame du métro a même été bloquée sur des rails gelés pendant plusieurs heures avant que les passagers puissent être évacués. Signe de la puissance de la tempête, un match de football américain prévu dimanche à Philadelphie a été reporté. Cela a valu des critiques à la NFL, la ligue nationale, les Américains étant friands des matches épiques sous la neige.

"C'est une vraie plaisanterie", a dit le gouverneur de Pennsylvanie, Ed Rendell, grand supporter des Philadelphia Eagles, sur Fox News. "C'aurait été une super expérience. C'est ça, le football américain (...) Nous devenons un pays de poules mouillées", a-t-il déploré.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/12/2010 à 14:54 :
Ils sont cloches ces américains . Même pas capables de faire voler les avions quand il neige ! Pas sûr que la commissare européenne se risque à l'ouvrir . Obama pourrait lui refiler ene pelle et une bouteille de Glycol ...
a écrit le 27/12/2010 à 13:30 :
Pas encore sanctionné par l'Europe

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :