La croissance de la zone euro revue à la baisse pour le troisième trimestre

 |  | 465 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Le PIB de la zone euro n'aurait finalement augmenté que de 0,3% au troisième trimestre de 2010, selon Eurostat. Sur un an, la croissance européenne serait sous la barre des 2%. Pour 2011, l'Insee et l'institut Ifo prévoient une reprise lente au premier semestre.

La zone euro a été moins dynamique que prévu cet été avec une croissance du PIB de la zone de 0,3% seulement, selon les chiffres révisés par Eurostat. La première estimation de l'office européen des statistiques faisait état d'une croissance de 0,4%. Sur un an, le PIB de la zone euro affiche une hausse de 1,9% seulement. Le taux de chômage de la zone est resté stable en novembre à 10,1% (15,924 millions de personnes).

Si la croissance du Vieux continent est restée plutôt molle cet été elle est assez équilibrée. Eurostat a en effet confirmé que la consommation des ménages, les dépenses publiques et le commerce extérieur ont contribué à hauteur de 0,1 point à la croissance du PIB du troisième trimestre. Le restockage des entreprises a également apporté 0,1% à la croissance de la zone euro, en revanche l?investissement a continué de contribué négativement à la croissance (-0,1 point).

Le redressement des enquêtes de conjoncture dans l?industrie laisse entrevoir une accélération de la croissance au quatrième trimestre. L?économie allemande, la première de la zone euro, bénéficie pleinement de l?accélération de la croissance mondiale. Les exportations ont crû en novembre de 21,7% sur un an à 88 milliards d'euros et les importations ont bondi de 33,3% à 75,1 milliards, atteignant leur record absolu, selon l'Office fédéral des statistiques.

En revanche, toujours en Allemagne, la production industrielle a reculé de 0,7% en novembre, après une progression de 3% en octobre (révisé de 2,9%).

Plus globalement, le PIB de la zone euro devrait avoir progressé de 0,4% au quatrième trimestre 2010 mais la reprise restera sans doute lente au premier semestre de 2011, estiment l'institut économique français Insee et l'allemand Ifo. Dans leur "Euro-zone Economic Outlook" trimestriel publié ce vendredi, ces deux grands instituts anticipent une croissance de 0,3% au premier trimestre 2011 comme au deuxième.

"Malgré une légère amélioration du marché du travail, notamment en Allemagne, la consommation des ménages devrait être pénalisée par la faiblesse des gains de pouvoir d'achat", expliquent l'Insee et l'Ifo dans un communiqué. Ils notent aussi que la production industrielle s'est "essouflée" au troisième trimestre 2010 et que sa croissance devrait se modérer encore au fil des trimestres.

"Au premier semestre 2011, l'activité en zone euro devrait légèrement ralentir, en raison de l'affaiblissement du commerce mondial et de la mise en place des mesures de consolidation budgétaires qui devraient peser sur la demande privée", concluent-ils. Insee et Ifo précisent que l'inflation dans la zone devrait ralentir à 1,7% en rythme annuel au premier comme au deuxième trimestre 2011. La hausse des prix a atteint 2,2% au quatrième trimestre, dépassant ainsi l'objectif de 2% juste en dessous duquel la BCE entend la maintenir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :