Les rachats par la BCE des obligations d'Etat ont cessé depuis 15 jours

Signe de l'apaisement des marchés, ni la semaine dernière, ni la semaine précédente, la BCE n'a racheté d'obligation d'Etat.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

La Banque centrale européenne n'a racheté aucune obligation d'Etat la semaine dernière dans un contexte marqué par l'apaisement des craintes du marché sur le dette souveraine européenne. Déjà la semaine précédente, la BCE n'avait racheté aucune obligation d'Etat.

Annoncé en mai dernier, ce programme est réalisé dans le cadre de la contribution de la BCE à la création du plan de sauvegarde de la zone euro institué lorsque les problèmes budgétaires grecs ont commencé à menacer la stabilité de la monnaie européenne. La BCE achète des obligations d'Etat et de la dette d'entreprises, mais ne donne jamais de détails sur la façon dont elle effectue ces rachats ni combien de temps elle entend conserver ces obligations.

En l'absence de rachat la semaine dernière, le montant total des titres repris par la BCE se maintient à 76,5 milliards d'euros. Les analystes attendent désormais de savoir quand la BCE confiera au Fonds européen de stabilité financière (FESF) la tâche de s'occuper de ces rachats. Il est selon eux probable que cette passation intervienne avant la fin mars, après la tenue du sommet de l'Union européenne.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 08/02/2011 à 15:21
Signaler
D'autant que dans le cas de l'Irlande, chaque pays devra monétiser sa dette... ça fait plus discret ;-)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.