Libye : combats dans la zone du pétrole, le projet choc de la France

 |   |  350  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les combats des forces de Khadafi contre les rebelles atteignent les zones pétrolières. La France proposera vendredi à l'Union européenne un plan d'action pour arrêter la répression meurtrière du soulèvement libyen par l'armée de Mouammar Kadhafi.

Alors que les prix du pétrole continuent à flamber bien au delà des 100 dollars le baril sur fond de crise des pays arabes et se rapprochent de leur record historique de 150 dollars de la mi-2008, la situation en Libye nourrit les inquiétudes.

Alors que la production d'or noir y a chuté des deux tiers, de 1,6 million à seulement 500.000 barils par jour, les combats commencent à toucher les installations pétrolières. Le dictateur libyen Mouammar Kadhafi voudrait empêcher, par des frappes aériennes, les rebelles de prendre le contrôle d'une partie de la production d'or noir.

Les combats atteignent notamment la ville de Tobrouk, près de la frontière égyptienne, qui contrôle la région pétrolifère de l'Est libyen, et celle de Ras Lanouf, à 650 km à l'est de Tripoli,  grand terminal pétrolier du pays que les rebelles détenaient depuis vendredi, ont touché des installations pétrolières.
 

La France proposera vendredi à l'Union européenne un plan d'action pour arrêter la répression meurtrière du soulèvement libyen par l'armée de Mouammar Kadhafi, ont déclaré jeudi plusieurs sources à Paris. "Il y aura un plan stratégique qui sera proposé par la France demain devant le Conseil européen", a déclaré un des émissaires du Conseil national libyen (CNL) reçu par le président français Nicolas Sarkozy.
 

"Le président nous a dit qu'il y avait un plan global qui allait être proposé afin de (...) sauver le peuple libyen des souffrances et des massacres qui sont perpétrés contre lui", a ajouté Mahmoud Jibril à l'issue de cet entretien. Une source française a confirmé à Reuters que Nicolas Sarkozy proposerait au Conseil européen extraordinaire de vendredi un "plan d'action concret". Le président français s'est dit favorable, "si le CNL le demande", à des actions "défensives et ciblées contre un nombre extrêmement réduit d'objectifs" pour neutraliser l'aviation libyenne, a pour sa part précisé l'écrivain et philosophe Bernard-Henri Lévy, à l'initiative de cette rencontre. Des frappes aériennes ciblées seraient envisagées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/03/2011 à 9:31 :
et maintenant qu'allons-nous faire ?
a écrit le 21/03/2011 à 22:17 :
ne confondons pas tout l intervention de la France est une fois de plus très déplacer car je ne suis pas d accord que le guide libyen tire sur la populace mais toujours est il que actuellement il ne sagit pas de ça mais plutôt de rebellions alors dite moi que faite vous des négociations et aussi la révolution tunisienne égyptienne j en passe n est pas pareil que celle de la Libye car li s agit d un groupe d opposant qui veux prendre le pouvoir voila
c est un dictateur c est vraie mais la question est combien d immigre libyen avez vous déjà vue ici en France ? je vous assure qu ils se sente aussi bien dans le pays que nulle part ailleurs
une fois de plus je pense qu une intervention militaire n était pas la bien venue intérêt ou pas car nous nous retrouverons encore avec le même schéma que celui de l Iraq qui a ce jour ne connait point la paix et la stabilité et aussi ce même schéma qui est entrain de se dessiner en cote d ivoire car maintenant nous ne soutenons plus la légalité mais les hors la loi quel Education donnerons nous a nos enfants
a écrit le 11/03/2011 à 13:53 :
mais qui a voté pour bhl,de quel droit cet homme prend a son compte des décisions aussi graves,drôle de philosophie et Sarkozy vient de découvrir la dictature Libyenne,non mais il faut arrêter l hypocrisie !
a écrit le 11/03/2011 à 11:10 :
A hésiter, les européens vont permettre à Khadafi d'écraser la révolte dans le sang.
Généralement très critique de Nicolas Sarkozy, je l'approuve totalement pour une intervention musclée afin d'empêcher le tortionnaire libyen de perdurer
a écrit le 11/03/2011 à 10:06 :
Ah...si BHL est de la partie, c'est que nous entrons dans le monde des Mickeys;
C'est dommage...cela avait l'air sérieux...désormais il ne manque plus que Kouchner et son sac de riz à coté de Sarko et son Rafale.
Réponse de le 11/03/2011 à 11:00 :
Désolé, je reponds ici simplement parce que le systeme d'envoi de commentaire ne fonctionne pas. par contre, je peut répondre a un autre commentaire. Ce message n'est donc pas specialement pour sixsous. Au webmaster de le mettre au bon endroit s'il le peut:
Je lis beaucoup de jugements complètement déplacés. Savoir qui (Sarkozy ou BHL) a décidé quoi, pour quelles raisons (obéissance aux lobby pétrolier ou bonté d'ame) et quelles sont ses idées politiques n'est pas la question. la question est qu'un peuple se bat pour sa liberté et subit des répressions inacceptables par une puissance et des moyens technologiques qui rendent le combat inégal. Je n'aime ni l'escroc qui dirige la France, ni ses valets, ses idées, la plupart de ses décisions et les veritables raison qui sont derrière, etc. Mais si j'étais président de ce pays (chef des armées), je peut vous assurer que j'aurais suivi l'affaire de près avec un conseil de spécialistes, en surveillant à la fois les interets stratégiques et les risques humanitaires. Et au moment ou j'aurais compris (il y plusieurs semaines) que commençait un combat inégal et lache, j'aurais convoqué IMMEDIATEMMENT un état major (militaires, diplomatique, ingénieurs) pour préparer un plan de travail. Comme Sarkozy, j'aurais démarré toutes les procédures et demandes légales (ONU, Europe) qu'il a fait. Mais en meme temps, des unités aériennes, spécialisées auraient décollé de nos bases pour combattre l'aviation lybienne, tout en examinant avec l'état-major comment avancer avec les autres composante armées (marine). Et ceci sans attendre les autorisations des autres pays. C'est cela le courage politique. A ceux qui trouvent qu'ils faut laisser les peuples proches de nous se faire massacrer, parce que nous risquons des représailles, qu'il comprennent qu'en faisant le jeu d'interets opposés aux peuples, nous les auront d'une manière ou d'une autre, ces représailles, lorsqu'au bout d'années de privation de liberté et de niveaux de vie déplorables, les desespérés ou embrigadés d'Afrique ou d'ailleurs iront se faire explos

Réponse de le 11/03/2011 à 11:00 :
Désolé, je reponds ici simplement parce que le systeme d'envoi de commentaire ne fonctionne pas. par contre, je peut répondre a un autre commentaire. Ce message n'est donc pas specialement pour sixsous. Au webmaster de le mettre au bon endroit s'il le peut:
Je lis beaucoup de jugements complètement déplacés. Savoir qui (Sarkozy ou BHL) a décidé quoi, pour quelles raisons (obéissance aux lobby pétrolier ou bonté d'ame) et quelles sont ses idées politiques n'est pas la question. la question est qu'un peuple se bat pour sa liberté et subit des répressions inacceptables par une puissance et des moyens technologiques qui rendent le combat inégal. Je n'aime ni l'escroc qui dirige la France, ni ses valets, ses idées, la plupart de ses décisions et les veritables raison qui sont derrière, etc. Mais si j'étais président de ce pays (chef des armées), je peut vous assurer que j'aurais suivi l'affaire de près avec un conseil de spécialistes, en surveillant à la fois les interets stratégiques et les risques humanitaires. Et au moment ou j'aurais compris (il y plusieurs semaines) que commençait un combat inégal et lache, j'aurais convoqué IMMEDIATEMMENT un état major (militaires, diplomatique, ingénieurs) pour préparer un plan de travail. Comme Sarkozy, j'aurais démarré toutes les procédures et demandes légales (ONU, Europe) qu'il a fait. Mais en meme temps, des unités aériennes, spécialisées auraient décollé de nos bases pour combattre l'aviation lybienne, tout en examinant avec l'état-major comment avancer avec les autres composante armées (marine). Et ceci sans attendre les autorisations des autres pays. C'est cela le courage politique. A ceux qui trouvent qu'ils faut laisser les peuples proches de nous se faire massacrer, parce que nous risquons des représailles, qu'il comprennent qu'en faisant le jeu d'interets opposés aux peuples, nous les auront d'une manière ou d'une autre, ces représailles, lorsqu'au bout d'années de privation de liberté et de niveaux de vie déplorables, les desespérés ou embrigadés d'Afrique ou d'ailleurs iront se faire explos

a écrit le 10/03/2011 à 22:11 :
Avis personnel : une initiative à haut risque dont personne n'est aujourd'hui en mesure d'apprécier les conséquences.
a écrit le 10/03/2011 à 20:09 :
Je trouve , tout comme JCM 132 tres dangereux de s'interesser a la LYBIE, cela risque de couter tres cher à la FRANCE : "oui il y a du petrole" mais c'est tout -
Réponse de le 10/03/2011 à 21:16 :
@ Rubis: y a aussi du sable et la mer pour les retraités en mal d'aventure :-)
Réponse de le 11/03/2011 à 7:49 :
Il ya aussi des morts ,qui réclamaient un tant soit peu de liberté
a écrit le 10/03/2011 à 19:50 :
Si on réfléchi, avec l'ONU, un rebelle Lybien c'est jamais qu'un cadavre pas encore mort.
a écrit le 10/03/2011 à 19:47 :
L'essence monte trop. Il faut que Kadhafi traite le problème très vite. On compte tous sur lui. Il est facétieux, un peu excentrique, provocateur, mais c'est un brave gars, au fond.
Réponse de le 10/03/2011 à 21:21 :
@UMPomme: c'est vrai qu'on en a ras la nouffe de cette histoire. Si on peut plus mettre la démocratie en marche sans être critiqué, où va-ton :-)
a écrit le 10/03/2011 à 19:42 :
On va attendre que Kadhafi matte la rébellion. Ca semble très bien engagé. On va dire, quand tous les insoumis auront tous été exterminés : "Quelle horreur ! Les pauvres !". Et après on se rabibochera avec Kadhaf' rapidos pour ne pas qu'il nous coupe le robinet. Vous verrez, tout le monde sera content.
a écrit le 10/03/2011 à 19:23 :
Bien qu'il ne soit pas facile de décider de participer à des frappes militaires défensives en Libye, il ne faut oublier que c'est le peuple libyens qui subit les agressions de ce fou de Kadhafi. Le devoir de tous les pays est d'aider ce peuple contre son tyran qui le martyrise depuis plus de 40 ans. Il ne faut oublier non plus que ce dictateur a tué des centaines de nos compatriotes en abattant un avion français il a quelques années. Alors à tous ceux qui ont peur de ce dictateur et des éventuels attentats qu'il pourrait fomenter contre notre pays il ne faut pas oublier qu'il serait pire de le laisser en place et agir contre les individus qu'ils soient libyens ou français. A un moment donné nous sommes obliger d'agir si ce tyran ne veut pas comprendre, c'est ça le courage politique. Je suis pour que tout les pays libres défendant ce peuple autant que nous puissions le faire, car nous vivons tous sur la même planète et qu'on ne peut plus ignorer ceux qui demandent notre aide face au drame qu'ils vivent. bravo aux courageux, et que les couards se terrent, comme d'habitude.
a écrit le 10/03/2011 à 18:43 :
Il faut bien que le monde accepte une fois pour toute que Khadafi est un fou et que si il arrive à rester au pouvoir, il fera payer cher aux occidentaux d'avoir soutenu les insurgés. Ce type n'a rien à envié à Al Quaeda vu son indifférence face à la vie humaine de son propre peuple, alors imaginez ce que représente pour lui des civils américains ou européens. Le plus étrange c'est que outre-Atlantique on ne semble pas avoir compris que cette fois il faudra neutraliser le "Guide" une bonne fois pour toute, au risque de revivre Lockerbie mais puissance 1000.
a écrit le 10/03/2011 à 18:24 :
jusqu'à preuve du contraire le chef de l'Etat français est le chef de nos armées
Réponse de le 10/03/2011 à 20:11 :
il ne commande pas le monde il est seulement president de la France
a écrit le 10/03/2011 à 16:45 :
Selon les dernières nouvelles, Sarkozy, sans demander l'avis des assemblées, ni de ses ministres a décrété que les opposants à Gadaffi étaient les représentants légaux de leur pays et un ambassadeur a été envoyé. N'est-ce pas aller un peu vite en besogne pour se faire remarquer ou obéir à des ordres supérieurs (américains et compagnies pétrolières). Selon des médias anglophones, la partie est loin d'être gagnée pour les opposants et naturellement le leader libyen a déjà promis de se venger de notre décideur surexcité et dangereux. Il me semble que notre président aux abois pour sa réélection joue au poker avec la vie des français. A moins que le leader libyen disparaisse rapidement, ses antécédents prouvent qu'il est capable du pire; c'est-à-dire fomenter des attentats. Donc, personnellement, je n'apprécie pas du tout cette décision. Heureusement, je n'habite ni Paris, ni Marseille, ni Lyon...
Jean-Claude Meslin
PS: Sur le site Orange où je suis interdit de commentaire (et que j'apprécie) je viens de lire des réactions vraiment débiles. Jules César avait raison; lorsqu'il disait que:
Gouverner des idiots, c'est tellement plus facile que de gouverner des gens instruits; car les idiots ne posent pas de question...
Réponse de le 10/03/2011 à 18:54 :
Je ne fais pas parti de l'UMP mais vous faites sans doute partie de ces gens qui critiquaient il y a peu le Président de ne rien faire pour aider les Tunisiens ou les Egyptiens,et maintenant vous le critiquez parce qu'il prend des décisions en faveur du peuple Libyen. Décidément il n'est pas facile d'étre Président dans ce pays. bonne ou mauvaise décision c'est facile de juger à votre place, mais au moins je dirais qu'il a le courage de prendre l'initiative qui, cette fois ci, démontre bien que s'en est fini du copinage avec ce dictateur. si vous avez peur pour votre vie vivez comme un couard terré dans votre maison. Les autres agissent por vous, ou pour le monde.
Réponse de le 10/03/2011 à 18:59 :
Par ailleurs qu'en savez vous s'il n'a pas consulté ses ministres pour prendre ses décisions ? Etes vous dans le secret des "dieux" ? tout est bon pour le démolir, meme si je ne partage pas les idées de son parti il faut quand meme etre objectif et reconnaitre son courage politique sur cette affaire la.
Réponse de le 10/03/2011 à 20:06 :
Libre. Pour vous répondre, j'ai déjà été interrompu 3 fois. Faisons court !
Si des français sont tués pour protéger nos accès au pétrole libyen je vous recontacterais. Sarkozy n'est que l'éclaireur de l'OTAN comme en Georgie.
Maintenant, attendons le scénario pour l'intervention de nos armées.
SVP changez de pseudo; il ne semble pas vous convenir. Jean-Claude Meslin
Réponse de le 11/03/2011 à 23:54 :
C'est bizarre, quand je deviens précis au sujet de certains évènements, La Tribune prend peur et me censure. Je n'ai aucune mauvaise intention; je veux seulement informer les gens. N'appèle-t-on pas cela: Liberté d'expression !
Jean-Claude Meslin
a écrit le 10/03/2011 à 15:17 :
Un sentiment étrange nous envahit. Personne n'a plus envie de voir tomber Kadhafi et j'ai peur que tout en reconnaissant le gouvernement provisoire, par réalisme on laisse pourrir comme en Côte D'ivoire.
a écrit le 10/03/2011 à 14:50 :
NS montre son courage politique .Enfin une initiative au nom d'un pays aidera ce peuple si courageux.
a écrit le 10/03/2011 à 14:49 :
encore le monde à l'envers. l'europe a un président ,que nous payons largement,ce n'est pas a sarko de faire des propositions .S'il avait été président de l'Europe,il n'aurait pas accepté une tel fait CONCLUSIONS ;faites ce que je dit ne faites pas ce que je fais
t
a écrit le 10/03/2011 à 14:21 :
Tout ça va traîner en longueur car personne et surtout aucun gouvernement ne souhaite que Kadhafi tombe. Pourquoi? Tous les dirigeants arabes du golfe tremblent car si Kadhafi tombe leur régime va suivre et les occidentaux ne souhaitent pas que cette région vitale pour leur approvisionnement pétrolier soit en ébullition. Cela s'appelle de la Real Politic tout simplement. Donc la Tunisie et l'Egypte ça passe mais pas plus. D'ailleurs la contestation dans les autres pays arabes n'est elle pas en train de s'essouffler proportionnellement à chaque reprise de terrain par les fidèles de Kadhafi? Ce n'est pas le sacrifice de quelques tribus qui changeront la donne ce n'est pas une première. Et méfions nous car nous pourrions apprendre que tel ou tel pays occidental ravitaille dans le secret Kadhafi en matériel de guerre.
Réponse de le 10/03/2011 à 15:16 :
pas forcement y a une carte a jouer ici si elle faite intelligement , il ne faut pas envoyer de troupes au sol par contre si les rebelles donnent leur accord il serait tout a fait possible de nettoyer le ciel lybien de toute menace aérienne voir même d'attaques ciblés sur les casernes des éléments restés fidéles a Kadhafi et meme la destruction des artilleries lourdes .Les lybiens se libereraient par eux même avec un coup de main occidental mais sans présence physique sur leur sol Ca permettrait "peut etre" d avoir une situation d aprés guerre avec une population lybienne reconnaissante et avec qui les relations commerciales pourraient etre poussées
Réponse de le 10/03/2011 à 15:49 :
Et bien il ne vous reste plus qu'à rentrer en politique vous qui savez tout à ce point !!
Réponse de le 10/03/2011 à 19:43 :
Je m'adressais à Philbou83, bien évidement.
Réponse de le 10/03/2011 à 21:13 :
@ Mordraken: méconnaissance totale du dossier. La Lybie reconnaissante après guerre ? Elle n'a cessé de demander des réparations de guerre pour les combats ayant eu lieu sur son sol. Elle était en outre ravie de se débarrasser de la colonisation italienne. Faut arrêter de rêver en croyant que les autres pensent qu'ils nous doivent l'air qu'ils respirent :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :