Le triple A britannique dans le collimateur de Moody's

 |   |  190  mots
Copyright Reuters
L'agence de notation Moody's estime qu'une croissance ralentie pourrait menacer la note AAA de la Grande-Bretagne. Cette annonce intervient le lendemain de la présentation du budget 2011 par George Osborne.

Le triple A britannique serait peut-être en péril si le ralentissement de la croissance compliquait la diminution du déficit public de la Grande-Bretagne, a prévenu ce jeudi l'agence de notation Moody's.

"L'engagement du gouvernement de réduire amplement le déficit est important pour la note AAA et pour la stabilité de la perspective", a souligné Moody's dans une note rédigée au lendemain de la présentation du budget 2011 par le chancelier de l'échiquier George Osborne.

"Bien que les perspectives de croissance économique affaiblies en 2011 et 2012 ne remettent pas en question directement la note souveraine britannique, nous jugeons qu'une croissance plus faible combinée à une consolidation budgétaire moindre que prévu ne serait pas cohérente avec une note AAA", explique Moody's.

Moody's a abaissé sa propre prévision de croissance britannique à 1,6% cette année contre 2% précédemment. Une agence gouvernementale indépendante dit tabler sur 1,7%.

La préservation du triple A que les trois plus grandes agences accordent à la Grande-Bretagne est une priorité pour le pays qui a enregistré en 2009-2010 un déficit représentant 11% environ de son PIB.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/03/2011 à 21:53 :
Je demande aux journalistes de la presse eco de dénoncer les agences de notation
qui soufflent le chaud et le froid pour accabler l'Europe.
a écrit le 24/03/2011 à 20:42 :
Un pays avec 11% de déficit et une dette élevée, un pays dont la banque centrale rachète les dettes, un pays qui a nationalisé des banques zombies en quasi faillite, ne mérite sûrement pas un note AAA maximale. Le Royaume Uni et les USA bénéficient d'un avantage parce qu'ils sont anglosaxons, comme les 3 agences de notation. Leur dette ne mérite pas cette note qui devrait être réservée à des pays avec moins de 30% de dette.
a écrit le 24/03/2011 à 15:56 :
Magouilles et compagnies, Moody's ne sera certainement plus le sous-traitant des AAA
de la city, ou alors la city n'a pas encore payé Moody's.
a écrit le 24/03/2011 à 13:00 :
Pour les antisarkoziste, il n'y a que la France qui va mal.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :