Londres cèderait ses parts dans Lloyds et RBS en 2012

 |   |  116  mots
Copyright Reuters
L'Etat britannique cèderait en 2012 ses participations dans les banques Lloyds et RBS qu'il avait renflouées pendant la crise financière, selon l'agence de presse financière Bloomberg.

Le Royaume-Uni pourrait mettre en vente l'année prochaine ses participations dans Lloyds Banking Group et RBS, rapporte l'agence Bloomberg. Cette dernière cite quatre sources proches du dossier.

Londres pourrait céder en premier lieu ses parts dans Lloyds, la banque étant mieux préparée à une vente. RBS pourrait redevenir majoritairement privée d'ici à la fin 2014, ont déclaré ces sources à l'agence de presse financière.

L'Etat britannique détient plus de 80% de RBS et une forte minorité du capital de Lloyds, qu'il a toutes deux renflouées durant la crise financière de 2008-2009.

Les deux établissements n'ont pas souhaité indiquer à Bloomberg le calendrier envisagé. Reuters n'a pu les joindre dans l'immédiat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :