VIDEO Le travail héroïque des employés de Fukushima

 |   |  238  mots
Copyright Reuters
Voici une vidéo réalisée par CNN. On y voit l'intérieur de la centrale nucléaire Fukushima gravement endommagée par le séisme et le tsunami qui ont dévasté le Japon le 11 mars dernier. On découvre surtout les conditions de travail et de vie des centaines de travailleurs qui tentent d'éviter une catastrophe nucléaire.

Jour et nuit, des centaines de travailleurs se relaient au chevet de la centrale nucléaire Fukushima, devant les yeux admiratifs du monde entier. Ces hommes, qualifiés de "héros", dont certains sont pères de famille, sont prêts, au péril de leur vie, à empêcher une catastrophe nucléaire.

La vidéo ci-dessous (en anglais), réalisée par la chaîne américaine CNN, s'appuie sur des photos prises à l'intérieur de la centrale. Y sont notamment décrites les conditions de travail et le quotidien que ces hommes endurent. 

En plus de leur exposition permanente aux fuites radioactives, ils sont rationnés en eau et en nourriture. Ils dorment sur place dans des bâtiments à 500 mètres des réacteurs. Beaucoup dorment à même le sol dans les salles de conférence ou dans des couloirs. Il y fait froid et il n'y a pas d'eau pour se doucher. Un jour par semaine, un bus acheminé par l'exploitant de la centrale, Tepco, les emmène à 20 kilomètres du site pour qu'ils puissent notamment se laver.

Beaucoup disent travailler au-delà de leurs limites physiques et psychologiques.

Trois employés ont d'ores et déjà été hospitalisés la semaine dernière après s'être exposés aux eaux radioactives décelées sur le site.

Tepco et le gouvernement ont indiqué tenter d'améliorer les conditions de travail pour ces employés.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/04/2011 à 10:02 :
Le problème est que le nucléaire "correctement maîtrisé" n'existe pas.
On envoie les déchets en Russie, là où les populations sont déjà dramatiquement irradiées (comme déchets "valorisables")...
Nos propres centrales ne sont pas si sûres (voir: http://www.rtbf.be/info/societe/detail_de-graves-accidents-nucleaires-sont-possibles-en-belgique-selon-un-specialiste?id=5893373 )
Il n'y aura probablement pas moyen de trouver 500 000 "volontaires liquidateurs" au japon ou ici. La pollution risque donc d'être pire qu'à Tchernobyl !
Pour sortir rapidement du nucléaire, une diminution de 20% (la part du gaspillage) de notre consommation électrique devrait suffire. Qu'attend-t-on ?
a écrit le 04/04/2011 à 13:51 :
Aujourd'hui le nucléaire fait parler de lui , alors que cela fait quarante ans qu'il concoure à
satisfaire notre avidité du'toujours plus consommer', et ce sans faire trop parler de lui . alors certes cette technologie n'est pas la panacée mais ce n'est surement pas la pire par rapport à d'autres qui moins bien maitrisées sont radicalement plus destructive pour notre planète .
L'industrie de la chimie , l'agroalimentaire productif , l'exploitation outrancière des ressources de la planète sont autant de d'activités dangereuses mais malheureusement necessaires à nos sociétés ultra consommatrice , alors la premiere chose à faire c'est de reflechir à vivre autrement , mais si l'on veut continuer
sur la me me logique , un nucléaire correctement maitrisé est un moindre mal .
a écrit le 31/03/2011 à 20:06 :
Un petit commentaire des pro Nucléaire serait le bienvenue.... Merci à eux de justifier cette horreur....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :