Pour implanter leur siège régional en Asie, les entreprises européennes préfèrent Singapour

 |   |  568  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © )
La Chambre de commerce et d'industrie européenne en Chine et le cabinet de consulting Roland Berger Strategy Consultants ont mené une enquête auprès de 67 multinationales européennes pour savoir quelles villes elles privilégient pour implanter leur siège régional dans la région Asie-Pacifique. Après Singapour, C'est Hong Kong et Shanghaï qui figurent en tête de ce hit parade.

Pourquoi l'UBP (Union Bancaire Privée) a-t-elle établi son siège régional à Singapour, et pourquoi Total ou la BNP ont-elles choisi Hong-Kong ? La Chambre de commerce et d'industrie européenne en Chine et le cabinet de consulting Roland Berger Strategy Consultants se sont posés la question. Réponse : Singapour et Hong Kong, suivies par Shanghaï, Pékin et Guangzhou, réunissent le plus de "conditions favorables" pour l'implantation des sièges régionaux de leur entreprise en Asie-Pacifique.

L'enquête a demandé aux 67 entreprises interrogées quels étaient les critères les plus importants pour décider d'implanter un siège régional dans une ville plutôt que dans une autre. La taille du marché que l'entreprise peut toucher arrive en tête, suivie par la qualité de la législation pour les entreprises étrangères et la stabilité de la situation politique. Le taux des taxes est également regardé à la loupe par les dirigeants européens, de même que la qualité de la main d'?uvre, le coût de la production, et l'accès aux canaux de distribution.

Singapour, choix de "première classe"
Et le grand gagnant est Singapour. La ville-Etat, qui abrite l'un des ports les plus importants de la zone Asie-Pacifique, est, selon l'étude, une "destination de première classe" pour les multinationales européennes. La première ville du classement surpasse ses concurrentes dans quatre des cinq critères les plus importants. Ses atouts : un immense marché à conquérir, une législation favorable aux entreprises étrangères, le dynamisme de la ville, la stabilité de la situation politique et la qualité du "capital humain" à recruter. De plus, les "conditions de vie à Singapour sont très bonnes", précise le rapport, notamment "les établissements scolaires, les soins de santé et les services à l'enfance".

Hong Kong, numéro deux performant
En deuxième position, Hong Kong n'est pas en reste. Les multinationales européennes louent la "transparence" et la "qualité" de la réglementation économique, des taxes et des taux d'imposition "très compétitifs". La ville jouit aussi de sa position géographique qui lui donne un accès privilégié au marché intérieur chinois et sur les autres pays de la zone. En juin 2010, 3.638 sièges régionaux étaient localisés à Hong Kong. Les conditions de vie apparaissent "excellentes", notamment grâce à l'importance de la culture occidentale dans la ville, mais le coût de la vie et la qualité de l'air médiocre posent problème. Pour détrôner Singapour, le rapport préconise à Hong Kong de maintenir ses bonnes performances tout en développant encore sa coopération avec la Chine.

Derrière ce duo de tête, la situation de Shanghaï apparaît paradoxale. Les entreprises interrogées ont spontanément qualifié la métropole chinoise de "ville la plus attractive", mais ils l'ont placé derrière Singapour et Hong Kong sur quatre des cinq critères les plus importants. Son principal atout est son accès privilégié à l'énorme marché chinois. Ses faiblesses, relatives, demeurent des "réglementations économiques moins favorables comparées aux locations situées hors Chine continentale".

Néanmoins, Pékin, Guangzhou et Shenzhen trustent les trois places suivantes du classement, preuve de la qualité des villes chinoises pour les entreprises européennes. Tokyo n'arrive qu'en septième position, suivie par Kuala Lumpur, Bangkok et Séoul.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/04/2011 à 1:26 :
en gros le monde chinois arrive en tête pour l'asie...
a écrit le 08/04/2011 à 17:24 :
Pas surprenant :il suffit de prendre la compagnie aérienne et de dormir ne serait-ce que dans l'aéroport pour etre favorable à ce petit etat .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :