Cachette de Ben Laden : le Pakistan juge "absurdes" les accusations de complicité

 |   |  454  mots
L'une des images diffusées par la CIA et montrant Ben Laden -Copyright Reuters
L'une des images diffusées par la CIA et montrant Ben Laden -Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le Premier ministre pakistanais rejette les accusations d'incompétence ou de duplicité portées contre les autorités d'Islamabad; accusations qui gonflent depuis la mort d'Oussama ben Laden il y a une semaine dans un raid mené dans le pays par des forces spéciales américaines.

Le fait que Ben Laden se soit caché pendant plusieurs années - cinq ans selon l'administration américaine- à Abbottabad, ville de garnison située à une cinquantaine de kilomètres de la capitale pakistanaise Islamabad, suscite de nombreuses interrogations sur une éventuelle complicité, voire sur l'incompétence des services de renseignement pakistanais. 

Pour Barack Obama, Ben Laden a probablement bénéficié d'un réseau de soutien au Pakistan et indiqué que des enquêtes par le Pakistan et par les Etats-Unis seraient nécssaires pour en déterminer la nature. "Les allégations de complicité ou d'incompétence sont absurdes", a répondu Yusuf Raza Gilani, le Premier ministre pakistanais dans un discours au parlement retransmis ce lundi par la télévision.  "S'il vivait vraiment dans cette résidence depuis cinq ans (...) pourquoi nos agences de renseignement ne l'ont-elles pas trouvé ?", s'est interrogé l'ancien ministre des Affaires étrangères Khursheed Mehmood Kasuri. "Cela a donné aux éléments anti-pakistanais une occasion de nous tourner en ridicule".

L'intervention américaine plus choquante pour certains

Mais des membres de l'opposition sont davantage irrités par l'humiliation d'une intervention américaine menée sans que le Pakistan ait été prévenu que par la possibilité que la cache de Ben Laden ait été connue par certains. "Je pense qu'il s'agit d'un grand coup porté à la souveraineté du Pakistan, à l'indépendance du Pakistan et à l'amour-propre du Pakistan", a déclaré à des journalistes à Lahore, l'ancien Premier ministre Nawaz Sharif réaffirmant sa confiance aux forces armées et à l'Isi.

Pour le principal parti de l'opposition pakistanais qui réclame la démission du président Asif Ali Zardari et son Premier ministre, cette intervention porte atteinte à la souveraineté du pays.

Les militaires doivent apporter vendredi des explications au parlement lors d'une séance à huis clos.

Le Premier ministre a averti que toute action unilatérale telle que celle des Navy Seals contre Ben Laden risquait d'entraîner de graves conséquences tout en ajoutant accorder une grande importance à ses relations avec les Etats-Unis.

Des documents révélateurs sur le rôle de Ben Laden

Les documents saisis dans la maison de Ben Laden, au Pakistan, vont permettre aux services de renseignements occidentaux d'avoir une idée plus claire de la menace que représentait le chef d'Al Qaïda ces dernières années. Les disques d'ordinateur saisis à Abbottabad pourraient permettre de dresser un tableau plus complet et déterminer le rôle exact joué par Ben Laden depuis la destruction des tours jumelles du World Trade Center à New York. L'enquête pourrait également révéler des projets d'attentats en cours et la nature des relations entre Al Qaïda et des groupes d'activistes pakistanais.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/05/2011 à 19:47 :
c'est vraiment scandaleux d'accuser le Pakistan qui sert de base d'entrainement à la plupart des mouvements intégristes islamistes, dont les fameux talibans afghans, d'avoir eu ne serait-ce que l'idée d'aider quelqu'un comme Ben Laden, alors que ce pays est un si fidèle allié des Etats Unis, autant que l'Arabie Saoudite qui finance la plupart de ces mouvements ....
Est-ce que Bush a envoyé ses condoléances à la famille Ben Laden ? après tout, c'étaient (sont ?) des amis pour lui, qui l'ont aidé lorsqu'il était dans une situation financière difficile; et sans Oussama Ben Laden, les compagnies pétrolières US n'auraient pas pu mettre la main sur le gaz afghan, ni sur le pétrole irakien ...
a écrit le 10/05/2011 à 9:56 :
il a mis 36 buts cette saison.
a écrit le 10/05/2011 à 9:55 :
Il jouait latéral droit il parait
a écrit le 10/05/2011 à 8:34 :
Ben Laden était gaucher pas droitier.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :