Nouvelle aide en vue pour la Grèce en juillet

 |   |  290  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Les négociations entre la Grèce et ses bailleurs de fonds, l'UE et le FMI, se sont "conclues positivement" ce vendredi, ouvrant la voie à une poursuite de l'aide financière consentie au pays en mai 2010, a annoncé le ministère grec des Finances. Une nouvelle tranche d'aide doit être disponible début juillet, après de nouvelles discussions ces prochaines semaines sur le programme économique du pays.

Les responsables de l'Union européenne, de la BCE (Banque centrale européenne) et du FMI (Fonds monétaire international) ont terminé "positivement" l'examen des finances de la Grèce à Athènes où ils étaient en mission, a annoncé ce vendredi le ministère grec des Finances.

Le ministère précise que les inspecteurs de l'UE, de la BCE et du FMI ont évalué les progrès effectués jusqu'ici et le programme budgétaire de la Grèce à moyen terme. Les détails du plan à moyen terme seront discutés dans les prochains jours et soumis à l'approbation du conseil des ministres.

La Bourse d'Athènes a clôturé ce vendredi en forte hausse de 4,42%, après cette annonce.

Une nouvelle tranche d'aide internationale pour la Grèce doit être disponible début juillet, après de nouvelles discussions ces prochaines semaines sur le programme économique du pays, a annoncé la "troïka" (UE, BCE, FMI) vendredi. Le gouvernement grec créera une agence de privatisation gérée de manière indépendante, lit-on par ailleurs dans un communiqué publié conjointement par les trois parties qui ont mené une inspection d'un mois sur place.

La Grèce a accompli des progrès importants mais il lui faut accélérer les réformes budgétaire et structurelle, le pays étant engagé dans un programme budgétaire ambitieux à moyen terme, observe la troïka. Même si la liquidité reste tendue pour la Grèce, une politique est à l'oeuvre pour s'assurer qu'elle correspond aux besoins des banques, poursuit-elle.

L'aide à la Grèce doit être approuvée par les ministres des Finances de la zone euro (Eurogroupe) et le comité exécutif du FMI avant d'être libérée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/06/2011 à 6:14 :
Après tout le tonneau des Danaïdes est un mythe grec...Visiblement nos politiques ne lisent pas les économistes comme Roubini et Rosa, et poussent, à chaque crise européenne, un peu plus leurs peuples vers l'abîme...
a écrit le 04/06/2011 à 13:07 :
Quand on connait qui sont ces ministres et trésoriers de l'UE, Trichet ex responsable du Crédit Lyonnais -pas inquiété alors qu'il y a un coulage de milliards de francs, il fut nommé à la BCE ! il y aurait de quoi rire si ce n'est que la farce a assez durée- et sa copine Lagarde etc... que chaque pays remette ses frontières et retourne à sa monnaie souveraine !
a écrit le 03/06/2011 à 17:58 :
Une question les amis, La "Troika" (comme on dit..) représentant la majorité des créanciers publics, qui se cachent derriere les créanciers privés de la Grece ? En fait j'aimerai savoir ou je peux trouver le détail des "owners" de la dette grecque, privés (banques) et publiques. Merci
a écrit le 03/06/2011 à 17:00 :
c'est un tonneau sans fonds ... la trouille c'est le MORATOIRE mais qui va payer et jusquà quand ?
a écrit le 03/06/2011 à 16:46 :
En fait on gagne du temps c est tout mais la question du remboursement reste toujours aussi insoluble

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :