La Fed maintient ses taux, Ben Bernanke va parler

 |  | 272 mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Réserve fédérale a décidé ce mercredi de maintenir son taux directeur à son plus bas niveau historique. Son président s'exprimera à 20h15, heure française.

Statu quo monétaire aux Etats-Unis. Sans surprise, la Réserve fédérale a décidé (pour la 22ème fois consécutive) à l'unanimité de laisser son taux directeur dans sa fourchette de fluctuation allant de 0 à 0,25%, son plus bas niveau historique. Reprenant son langage désormais habituel, l'institution entend garder cette politique monétaire "exceptionnellement" accommodante pendant une période "prolongée".

Les banquiers centraux ont constaté que l'économie américaine continuait de croitre à un rythme modéré et "plus faible qu'attendu", citant notamment les perturbations sur la chaîne de production après la catastrophe au Japon. Ils estiment cependant que ce ralentissement n'est que temporaire, tout comme les tensions inflationnistes, provoquées par la progression des prix alimentaires et de l'énergie. La Fed estime d'ailleurs que les perspectives d'inflation  à long terme sont restées stables.

Le marché de l'emploi est également plus faible qu'espéré. Mais "le taux de chômage devrait reprendre sa baisse graduelle vers des niveaux plus conformes" aux objectifs de la Réserve fédérale. Si l'immobilier reste "déprimé", les dépenses d'équipement et les investissements dans les logiciels "continuent de progresser".

Par ailleurs, la banque centrale américaine a confirmé l'arrêt, à fin la mois, de la deuxième phase programme d'assouplissement quantitatif (QE2), qui s'est traduite par le rachat de 600 milliards de dollars de bons du Trésor.

Le président de la Réserve fédérale, Ben Bernanke, répondra aux questions des journalistes depuis Washington à partir de 20h15, heure française. Il pourrait notamment annoncer une révision à la baisse des prévisions de croissance pour 2011.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :