Christine Lagarde (FMI) confiante pour le Portugal

 |   |  226  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Christine Lagarde, toute nouvelle directrice du Fonds monétaire international, dit vouloir "laisser du temps" au Portugal pour que les politiques de rigueur fassent leurs preuves. Elle reste encore évasive sur le dossier grec.

Au lendemain de sa prise de fonctions, Christine Lagarde évoque déjà les "gros dossiers". En haut de la pile, celui du Portugal dont la note vient d'être dégradée par l'agence Moody's. Pour l'ancienne ministre de l'Economie française, il faut laisser du temps au Portugal pour que les politiques d'austérité se mettent en marche. "Le Portugal a engagé dans un programme courageux soutenus par tous les partis politiques", a-t-elle indiqué aux journalistes de France 24. L'agence de notation craignait un nouveau creusement de la dette portuguaise nécessitant un deuxième plan d'aide, à l'exemple de la Grèce.

Lors de sa première conférence de presse en tant que directrice du Fonds monétaire international, Christine Lagarde a aussi évoqué le cas de la Grèce pour confirmer la tenue d'une vendredi d'une réunion de son conseil d'administration à ce sujet. Il sera question d'un possible renouvellement de l'aide accordé à Athènes.

Par ailleurs, comme ses prédecesseurs, la Française s'est engagée à réformer l'institution dont elle a pris la tête mardi. Celle qui avait été préférée au mexicain Augustin Carstens promet, elle aussi, de donner plus de poids aux pays émergents.

Enfin, Christine Lagarde a aussi confirmé avoir discuté au téléphone des dossiers en cours avec son prédécesseur, Dominique Strauss-Kahn.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/07/2011 à 23:28 :
Ayez confiance le bateau prend l'eau , mais j'ai une méthode pour écoper, la méthode Coué, aujourd'hui je vais bien, demain j'irais encore mieux... ou pas ?
a écrit le 07/07/2011 à 13:09 :
Mais comment a-t-elle pu arriver là ? plus nulle on ne fait pas !!

Il n'avait donc personne d'autres sous la main ? que d'incurie diantre !

De toute façon je n'ai pas la moindre confiance en ce système qu'est le FMI qui assoiffe, assèche les peuples sans le moindre résultat positif.
Réponse de le 10/08/2011 à 13:29 :
Marie, je trouve tes propos un peu dur... Surtout que c'est totalement faux, elle est très compétente. A son niveau, on ne peut pas balancer n'importe quoi, il faut peser ses mots, on peut prendre sa comme de la langue de bois mais pas du tout. Imagine qu'elle dise le Portugal est dans la grosse merde, il y aurai un effondrement des marchés financiers ! En ce qui concerne le FMI, je ne souhaite pas te répondre tant ta remarque est stupide, tu ne fais que ressortir de vieux clichés, je t'invite à te documenter un peu et à penser par toi-même. Quand tu auras un peu plus de connaissance sur ce sujet, on pourra en reparler... Quand on ne sait pas trop, mieux faut rester évasif que de dire de profondes débilités ! A bon entendeur !

a écrit le 07/07/2011 à 10:01 :
Elle ne changera jamais: pour le Portugal,il faut laisser du temps,elle est confiante,pour la Grèce: elle est évasive.Je sens qu'elle va être aussi efficace qu'en France.Il ne faut pas qu'elle se contente de téléphoner à DSK elle doit le prendre comme conseiller ou mieux lui rendre sa place.
a écrit le 07/07/2011 à 9:53 :
Bon alors c'est plié, le Portugal est foutu !
a écrit le 07/07/2011 à 6:30 :
Qui croire dans ce monde!!! bientôt l'assiette sera vide pour tout le monde, même le pays où il se se passe jamais rien!!!!
a écrit le 07/07/2011 à 4:51 :
Irma Lagarde, la voyante toujours optimiste !:)
a écrit le 06/07/2011 à 21:20 :
Cette femme n'a aucune crédibilité !
Elle ne fait que donner des informations lainifiantes qui sont suceptible de faire paniquer les marchés et les épargnants !
Bref : tout va bien dans le meilleur des mondes ! Comme l'an dernier ! et comme demain ! plus personne ne crois ce type de discours !
a écrit le 06/07/2011 à 20:09 :
Mme. Lagarde vous êtes bien placée pour dénoncer le terrorisme économique des agences de notation. Merci d'avance.
a écrit le 06/07/2011 à 19:16 :
Tiens donc ? Faudrait qu'elle s'explique d'urgence auprès des agences de notation....
les valeurs bancaires encore massacrées à la bourse de Paris ce mercredi....
a écrit le 06/07/2011 à 18:27 :
Je pensais qu'au FMI elle se calmerait de faire des commentaire sur la situation de pays. Car depuis qu'elle était ministre ce genre de commentaires se réalisé à l'inverse quelques semaines après. cf : Grèce, Irlande, Portugal, Espagne + pas de crise en France, les banques françaises ne sont pas touchées par les Suprimes, la crise est finie (avant d'avoir commencée !) etc... etc...
Réponse de le 06/07/2011 à 20:08 :
Vous avez raison . Il faudrait ressortir ses commentaires avant les bails out Grecques, Irlandais et Portugais. Elle affichait sa pleine confiance envers ces pays qui, selon elle, allait s'en sortir sans aide. Elle recommence. Ils doivent commencer a s'affoler au FMI.
a écrit le 06/07/2011 à 18:06 :
Ce n'est guère rassurant : la dame s'est toujours plantée...
Réponse de le 06/07/2011 à 21:23 :
Et elle se plante encore !
Mais elle ne peut avoir raison ! Car elle doit défendre les idées lainifiantes du tout va bien : Don't panic !
Alors elle perds toute crédibilité !
a écrit le 06/07/2011 à 17:10 :
Elle commence mal, car ses propos n'ont aucune crédibilité, elle plonge ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :