Pékin s'attaque à la flambée du prix de la pierre

 |   |  428  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Wechselberger)
La stratégie multiforme du gouvernement central pour freiner spéculation et inflation porte ses fruits dans les métropoles. Il s'attaque désormais aux grandes villes de province dont les marchés restent dynamiques.

Dans un contexte politique et social tendu, Pékin s?est engagé à mettre les bouchées doubles pour favoriser la construction de logements sociaux. Le ministre des Finances chinois, Xie Xuren vient d?indiquer que le gouvernement central allait accélérer le financement dédié à l?habitat à prix modéré et faciliter l?émission d?obligations pour qu?entreprises et collectivités locales puissent satisfaire son projet pharaonique d?un coût de 202 milliards de dollars : bâtir 10 millions de logements sociaux en 2011.

10 millions de logements sociaux en 2011
Selon les données officielles, la moitié du travail a été réalisé, plus de 5 millions de logements ayant déjà été construits à la fin juin. Mais sur la période 2011-2015, le gouvernement entend construire au total 36 millions de logements. Alors que l?opinion publique reste scandalisée par la gestion de la catastrophe ferroviaire intervenue à Wenzhou, Xi Xuren a assuré mercredi qu?en dépit de son empressement, la Chine prendra les mesures de sécurité nécessaires et "s?assurera que la construction (de logements) aura lieu à un rythme raisonnable".

Le projet immobilier de Pékin s?inscrit dans une stratégie multiforme pour enrayer la spéculation et l?inflation, l?ennemi public numéro un du gouvernement. La banque centrale a augmenté ses taux d?intérêt, le régulateur bancaire (CBRC) a demandé aux banques de réduire leurs prêts aux promoteurs et des métropoles comme Shanghai ont imposé de nouvelles taxes foncières.

Un arsenal multiforme contre la spéculation
Ces mesures ont remporté un certain succès. D?après des statistiques du China Real Estate Index System (Creis), affilié à Sofun Holdings, le plus important site Internet immobilier du pays, le prix de la pierre a augmenté de 0,2% entre juin et juillet, pour atteindre une moyenne de 1.380 dollars le mètre carré dans les 100 plus grandes villes du pays, contre une hausse de 0,4% enregistrée le mois précédent. Mais sur un an, les prix ont bondi de 6,8%. La hausse ayant été plus modérée parmi les dix plus grandes villes (+ 3,9%), le gouvernement central a commencé à étendre son arsenal anti-spéculatif à de grandes villes régionales en pleine croissance, dites "tier 2" et "tier 3", ce qui selon les analystes financiers ne manquera pas d?affecter l?activité des promoteurs immobiliers comme China Vanke, Country Garden ou Evergrande Real Estate. Il y a urgence. Dans des métropoles comme Chongqing et Fuzhou, le prix du mètre carré a déjà flambé de plus de 30% au premier semestre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :