Pékin entend se donner des marges de manoeuvre en termes d'inflation

 |   |  301  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Les autorités chinoises envisagent de fixer un objectif d'inflation plus élevé (4%) pour 2011 que pour l'année en cours (3%), tout en essayant de rassurer la population sur la stabilité des prix.

Selon le China Business News, il devrait être décidé, lors d'une réunion de stratégie économique à haut niveau en décembre, de limiter l'inflation à 4% l'année prochaine contre 3% cette année. En ce sens, le quotidien cite une source impliquée dans le processus de consultation politique. L'objectif plafond devrait être dépassé cette année, les prix à la consommation ayant bondi de 4,4% en octobre, leur hausse mensuelle la plus rapide des vingt-cinq derniers mois. Sur les dix premiers mois de l'année, l'indice des prix à la consommation (CPI) était déjà supérieur de 3% par rapport à la même période en 2009.

L'inflation a provoqué des troubles sociaux et politiques par le passé en Chine, aussi le Parti communiste au pouvoir a-t-il pris une série de mesures pour juguler la hausse des prix et gérer les prévisions d'inflation. La Commission nationale de réforme et de développement, principal organe de planification économique du pays, a sommé mercredi les exécutifs régionaux de redoubler d'efforts pour éviter que les fonds spéculatifs ne favorisent la hausse des prix d'une longue liste de produits. Les gouvernements régionaux devront également veiller à empêcher la formation de stocks ou la surtarification, ajoute la commission sur son site Internet.

Pékin a en outre pris des initiatives la semaine dernière pour accroître les livraisons de nourriture ou d'énergie - les moteurs de l'inflation -, et a prévenu qu'il s'en remettrait au contrôle des prix si cela s'avérait nécessaire. La banque centrale a pour sa part relevé une fois ses taux d'intérêt et, à deux reprises, le montant des réserves dont les banques doivent disposer afin de limiter le crédit et l'afflux de liquidités dans l'économie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :