Pour Greenspan, si les Etats-Unis vont mal c'est la faute de l'Europe

 |   |  311  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
L'ancien président de la Fed impute les difficultés de l'économie américaine... aux banques européennes. Il n'a pas mâché ses mots lors d'un forum à Washington : "l'euro est en train de se décomposer".

L'ancien président de la banque centrale américaine (Fed) Alan Greenspan a estimé mardi à Washington que l'euro était "en train de se décomposer" et que cela expliquait les difficultés de l'économie américaine à retrouver du rythme.

"L'euro est en train de se décomposer", a déclaré M. Greenspan lors d'un forum à Washington.  Selon lui, les banques européennes sont en difficulté car elles détiennent des titres de dette de pays comme la Grèce.

"La raison pour laquelle nous sommes si lents (à croître aux Etats-Unis) est le niveau d'incertitude" provoqué par cette situation, a-t-il estimé.
M. Greenspan a présidé la Fed de 1987 à 2006.

Agé de 85 ans, il a été l'un des principaux instigateurs de la déréglementation financière aux Etats-Unis ayant contribué au déclenchement de la dernière crise et a toujours rejeté les accusations des économistes pour qui la politique de taux ultrabas menée par la Fed de 2003 à 2005 porte une lourde responsabilité dans la bulle immobilière ayant précédé son éclatement.

Mauvaise foi ?

Alan Greenspan ne dit en revanche pas un mot sur les origines de la crise financière, qui a entraîné la crise de la dette en zone euro : les "subprimes", la faillite de Lehman Brothers ou encore l'affaire Madoff. Déjà, en 2010, à propos des subprime, il avait estimé que ce n'était pas l'accès plus facile des Américains les moins fortunés au crédit immobilier qui avait plongé les Etats-Unis dans la crise, mais la tendance de Wall Street à transformer les prêts en produits financiers opaques.

Le niveau colossal de la dette américaine, dont le plafond a dû être relevé en catastrophe, et la dégradation de la note des Etats-Unis par S&P ne semble pas non plus constituer le facteur principal du ralentissement subi outre-atlantique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/09/2011 à 13:06 :
le dollar vaudrait il mieux ? marre de la suprématie de la soi disant première économie mondiale devenue bien malade....
a écrit le 01/09/2011 à 17:52 :
Et réciproquement.
a écrit le 27/08/2011 à 10:45 :
Les américains qui s'inquiètent des dépenses militaires chinoises pourtant 6 fois inférieurs aux leurs.
Les américains qui reprochent aux européens de les contaminer avec leur crise ...
A croire que les ..., euhh, les américains ça osent tout, et que c'est même à ça qu'on doit les reconnaitre...
a écrit le 26/08/2011 à 19:41 :
Monsieur Greenspan.
Si l'Europe va mal, c'est la faute des américains. Retirez toutes vos troupes d'Europe; gardez toute votre "merde" cinématographique et télévisuelle qui bourrent le crâne de ces braves européens et tout ira mieux des deux côtés de l'Atlantique.
Personnellement, j'ai vécu pendant 21 ans chez vous, employé de votre industrie aérospatiale. J'adore le peuple américain; mais votre système capitaliste et impérialiste ne vaut rien et mène l'Humanité à sa perte car il n'y a que le fric qui compte. Ce système pourri avec tous les collabos que vous avez corrompu a gangréné toute la planète. Il doit disparaître. Je suis favorable au boycott de tout ce qui est américain, jusqu'à ce que le brave peuple des USA se réveille et Kärchérise tout son système politique et économique. J'ai écrit un livre (mon autobiographie) qui explique tout ce que j'ai appris là-bas. Je suis même devenu aussi cynique, pragmatique et calculateur qu'un américain; mais je ne le fais pas pour l'argent; Seulement pour exposer les faits. Les éditions et les médias putains de ce même système me censurent mais j'ai réussi à l'éditer moi-même. Je suis en colère; pas pour moi car à 72 ans, je suis cool, mais pour ceux et celles qui vont suivre et j'aimerais qu'ils pensent plus tard, que j'ai été l'exception à la connerie ambiante du début du 21em siècle...Jean-Claude Meslin: Le Rescapé de la connerie française
a écrit le 26/08/2011 à 15:07 :
Encore un qui voit la paille dans l 'oeil de son voisin mais qui ne voit pas la poutre qu'il a dans le sien!!!
a écrit le 26/08/2011 à 14:27 :
On pourrait dire, en chantant sur un air bien connu : Papy gâteau, gâteau....
a écrit le 26/08/2011 à 14:26 :
Arrêtez d'être méchant avec ce vieil homme, c'est de l'humour, voyons... Quoi, non!? il est sérieux, alors? Oho...
a écrit le 26/08/2011 à 9:18 :
" l'euro est en train de se décomposer " gâteux peut être, mais lucide sur ce fait, en déduire pour autant que cela est responsable des difficultés de l'économie US c'est moins évident. Pour autant que le premier économiste qui ne se trompe pas lève le doigt. avant de critiquer les US mettons de l'ordre dans nos affaires et commençons a sanctionner nos politiciens incompétent pour avoir laisser nos déficits obérer notre avenir. Un bébé a aujourd'hui au moins 35 000 ? de dettes sur sa tête. On parle de l'avenir écolo de notre bonne vieille terre, mais jamais,de son avenir financier qui est a mon sens encore plus sinistre.
Réponse de le 26/08/2011 à 14:02 :
Oui il etait aussi tres lucide quand on lui a dit le risque que sa politique de taux bas faisait courir et il n'en a pourtant rien fait. La crise que l'on connait aujourd'hui est la consequence direct des subprimes americaines (l'endettement historique est du aux plans de relance, sauvetage du systeme financier principalement). Ces subprimes, meme si les banques europeennes si sont fourvoyees est principalement le produit de la politique americaine. Quant a l'avenir financier...nous avons survecu a beaucoup de crise financieres et dieux sait qu'il y en a eu
a écrit le 25/08/2011 à 20:03 :
ce vieillard :un cas serieux d'elzheimer?car il ne se souvient même pas avoir fait son mea culpa sur sa gestion. quand je pense que beaucoup se prosternait devant ce soi-disant gourou!on ne devrait même plus relater ses propos.
a écrit le 25/08/2011 à 15:07 :
Et en amont de tout ce marasme, la fameuse crise des subprimes , c'est la faute a qui "Mr Poil-vert" ???
a écrit le 25/08/2011 à 9:26 :
Un vieux snock complètement dépassé par les événements dont il est en grande partie responsable!
a écrit le 25/08/2011 à 5:36 :
Il a encore élucubré tout cela un matin dans son bain !!!

14000 milliards de dollars de dette, ce n'est pas l'Europe, ce sont les USA, ce pays qui vit depuis longtemps au-delà de ses moyens... Cela, il s'est bien gardé d'en parler.

Nous n'avons aucune leçon à recevoir des américains. Qu'ils balaient d'abord devant leur porte !
a écrit le 24/08/2011 à 20:19 :
des propos d ideologue gateux
il faut abolir le capitalisme
a écrit le 24/08/2011 à 17:49 :
La CRISE des SUBPRIMES c'est qui....c'est ce GATEUX !!! LEHMAN BROTHERS c'est QUI....un autre GATEUX Georges BUSH !!! yes we can....etre encore un peu plus RIDICULES!!!
a écrit le 24/08/2011 à 17:28 :
Je me souviens d'avoir lu le livre de Greespan, écrit juste après ses mandats à la tête de la Fed. En particulier, il y disait que 1) bon, beaucoup de gens s'inquiétaient pour l'immobilier américain, mais que celui-ci n'avait toujours pas baissé après sa forte hausse et qu'il n'y avait aucune preuve que l'immobilier américain baisserait un jour comme le prédisent les pessimistes... 2) il rajoutait que les marchés s'équilibrent tous seuls, sans intervention extérieure, par la "main invisible" des marchés. En tous ces points, les quelques années qui ont suivi ont montré qu'il était complètement à coté de la plaque. Alors je ne comprends pas comment on peut encore accorder un quelconque cérdit à ses paroles après un échec aussi monumental.
a écrit le 24/08/2011 à 17:18 :
manque pas d'air celui-la

le mec qui a crée les subprimes us...
Réponse de le 24/08/2011 à 19:10 :
Il a raison, les dettes américaines devaient être payées par le système social européen (vraie monnaie basée sur une circulation monétaire, donc jouant sont rôle de monnaie, contre dollar basé sur l'accumulation de richesse non circulante)
Et voilà que l'Europe refuse de jouer sont rôle de vache à lait ..... C'est pas sympa
a écrit le 24/08/2011 à 15:53 :
Pauvre Greenspan, deux heures de lucidité par jour. Moi ça me rappelle quelqu'un.
Réponse de le 25/08/2011 à 7:31 :
chirac ?
Réponse de le 26/08/2011 à 14:29 :
Non, Zeihmer.
a écrit le 24/08/2011 à 13:44 :
La débacle de 2008 est principalement due aux prises de position monétaire, de ce noir Monsieur le taux zéro de la FED a déclenché la tempête mondiale.Un triste personnage qui devrait éviter tout commentaire car si le peuple avait encore du pouvoir il serait devant un juge pour faute grave et à son niveau la prison serait un bon échange mais le monde politique et fiancier n' a pas de morale donc tout va bien pour eux dans "le meilleur" des mondes celui des plus défavorisés.
a écrit le 24/08/2011 à 13:40 :
il est de très mauvaise foie,il a oublié qui a décidé de laisser tomber la banque lehman brother et d?où vient la crise de subprime?

IL a oublié quel banque américain à aider la Grèce à truqué ces comptes et cette même banque passe derrière parier pour une faillite de la grèce.
a écrit le 24/08/2011 à 13:34 :
tout est dit
a écrit le 24/08/2011 à 13:10 :
En fait, les dirigeants du monde pratiquent le chacun pour soi et au lieu de critiquer le ou les autres pays, ils devraient tout au contraire veiller à équilibrer le jeu des échanges. C'est ce que j'ai appris tout au début de ma formation en économie avec le "jeu de l'île" qui est un outil pédagogique extraordinaire qui permet de comprendre que sans échanges équilibrés, on arrive très vite à une situation de blocage. FL/Diplômé en économie
a écrit le 24/08/2011 à 12:17 :
je dirais même plus : si l'Europe va mal, c'est la faute des Etats Unis !
Réponse de le 24/08/2011 à 19:12 :
je dirais même plus si le monde va mal , c'est la faute des US .....
a écrit le 24/08/2011 à 11:49 :
"La vieillesse est un naufrage" disait le Général. CQFD avec Greenspan qui aurait mieux fait de faire son autocritique !
Réponse de le 24/08/2011 à 12:48 :
Je ne pense pas que Greenspan soit sénile, bien au contraire, il fait preuve de machiavélisme avec cette façon de détourner la mauvaise humeur du peuple sur un bouc émissaire, méthode qui a été utilisée à plusieurs reprises dans le passé dans des situations difficiles par des dirigeants peu scrupuleux voire maléfiques comme Hitler en rejetant les malheurs du monde sur une ethnie. Je suis cependant déçu par un tel comportement. FL/ diplômé en économie
a écrit le 24/08/2011 à 11:42 :
C'est laid de voir un premier de classe qui tape sur le second pour ses propres manquements. Au vue de l'attaque sur la SG au lendemain de la dégradation de la note des USA, on peut s'attendre à une attaque en règle des intérêts de l'Europe de la part des USA sur les prochaines décennies. Ils tenteront de s'attaquer à l'Euro pour nous faire vaciller, échoueront je suis certain et continueront donc à nous regarder d'en bas comme c'est le cas maintenant. Il faudrait mieux pour l'Europe de s'intéresser à un partenariat stratégique avec la Russie, plutôt que cette mauvaise démocratie qui fait jurer son chef sur la bible !
Réponse de le 24/08/2011 à 17:21 :
Vous sous-entenderiez donc que la Russie n'est pas une mauvaise démocratie ? Étonnant.
a écrit le 24/08/2011 à 10:27 :
cet homme devrait rester dans sa retraite et ne pas sortir de énormités : il est exact que les pays européns sont trop endettés, mais celui qui l'est plus que tout reste bien celui qui est censé être le plus puissant du monde...et je n'aurai pas l'audace de rappeler à ce monsieur agé que la crise de 29 a été provoqué par son pays avec les suites que l'on connait, que les subprimes sont venus de leur système qui a alimenté l'ensemble des acteurs de l'économie de capitaux à bas prix qui ont été prêté à des personnes insolvables, ce que personne n'ignorait y compris lui, que la crise du crédit a été provoqué par l'inconséquence des autorités de son pays qui ont cru qu'en laissant un banque faire faillite, cela n'aurait pas d'incidence...on a vue le résultat !!! alors accuser aujourd'hui les banques européennes d'être responsables des problèmes actuels c'est être non seulement de mauvaise foi et prétendre que la terre est plate...sans compter que c'est oublier un peu vite le rôle des banques japonaises ou chinoises ou arabes qui bien entendu n'ont aucune action sur le marché financier mondial...ce monsieur se moque de nous !!!
a écrit le 24/08/2011 à 8:40 :
L'euro est un probleme pour l'Amerique, d'ou ces attaques.

Par contre la situation US commence a ennerver certains la-bas:
http://latimesblogs.latimes.com/washington/2011/08/obama-national-debt.html

La dette US croit de maniere hyperbolique, ce qui ne laisse rien de presager de tres bon. Et comme la croissance Chine n'est que la symetrie de cette hyperbole...
a écrit le 24/08/2011 à 8:38 :
Une preuve de son immense mauvaise foi et de son incompetence, probleme juste, ce n est pas l europe qu a rappele a l ordre fermement la chine.....

Il inverse cause et consequence.....
a écrit le 24/08/2011 à 8:27 :
Greenspan dépasse les bornes de la mauvaise foi ou de l'incompétence. Les Etats-Unis profitent d'un dollar faible par rapport à un euro fort. Cette situation les arrange bien, alors qu'il serait souhaitable que l'euro revienne aux alentours de 1,2 dollars pour le bien de l'économie européenne. Les Etats-Unis ne sont plus le centre du monde, il faudrait bien qu'ils le comprennent. Faire financeer un train de vie exorbitant pas le reste du monde ne peut plus durer. C'est eux qui conduisent le monde à la déroute financière. Il est temps qu'ils reviennent à plus de raison et réduisent une dette devenue aberrante.
Réponse de le 24/08/2011 à 10:16 :
Oui.
a écrit le 24/08/2011 à 8:23 :

Soit cet homme est gâteux - ce que je ne crois pas du tout - soit il tient depuis des mois - comme tout l'establishment de Wall-Street et de la City - un procès en suspicion contre l'EURO qui est un discours de guerre financière ...car il faut maintenant sauver le soldat DOLLAR, avec son collègue la LIVRE STERLING....

Mais quand l'Europe s'élèvera contre ces communications fallacieuses de Wall Street et de la City ?
Mais quand nos journalistes, en particulier dans ces journaux prestigieux comme la Tribune, seront capables de dénoncer clairement ces manoeuvres de nos amis anglo-saxons ?
Mais quand la POLITIQUE reprendra ses droits ?
a écrit le 24/08/2011 à 7:59 :
Et il est vraissemblable qu'il se soit fait grâcement payer pour dire çà!! Ses interventions seraient à $100 000 environ.
a écrit le 24/08/2011 à 7:54 :
"C'est pas moi, m'sieur, c'est les autres !" : réaction de gamin pris en faute... Le laxisme de Greenspan, facilitant les crédits à faible taux, a provoqué la crise des subprimes, qui a ensuite contaminé l'Europe.
a écrit le 24/08/2011 à 7:54 :
Chacun à son bouc émissaire.
D'Italie,...
a écrit le 24/08/2011 à 7:30 :
Je me souviens de cette epoque ou dans les medias et aupres des economistes, Greenspan etait un quasi dieu de l'economie, resultat aujourd'hui beaucoup s'accordent a dire que c'est la politique menee par Reagan de deregulation et appelee des voeux de Greenspan qui nous a ammene a la plus grande crise financiere de ce siecle. Depuis la crise qui l'a remplace? tout ses lieutenants soutenant la meme politique: Bernanke, Geithner.... C'est l'hopital qui se moque de la charite!!!
a écrit le 24/08/2011 à 6:48 :
Un rregretté chroniqueur d'ING avait comparé Greenspane à Ptolémée distribuant le feu du surendettement aux ménages américains .
Réponse de le 24/08/2011 à 8:34 :
vous avez tout à fait raison! M Greenspan est un homme imbu de lui même se prennant pour un Warren Buffet sans en avoir le talent Il a été président de la Fed pendant des années fastes de croissance On l a pas entendu quand Bush a explosé les plafonds
de la dette , il est aussi en partie responsable de la déreglementation des banques il est assez croustillant de le voir rejeter la faute sur l'europe
Réponse de le 24/08/2011 à 9:35 :
Prométhée et non Ptolémée (qui lui n'était qu'un "pauvre" astronome mathématicien et géographe)
a écrit le 24/08/2011 à 6:14 :
On peut critiquer la politique des taux bas pratiqués par la fed avant la crise des subprimes mais dance cas il faut revoir tout le film de la croissance américaine.Lorsqu'un grand nombre de commentateurs s'extasiaient sur la croissance US de l'époque, cette croissance intégrait cette politique monétaire et pas une autre: un peu de cohérence dans les raisonnements économiques svp (et un peu de mémoire).
Réponse de le 24/08/2011 à 8:31 :
Et alors ?
Cela prouve bien que l'on ne pas baser une croissance économique sur la dette, comme tous ces néolibéraux et leurs parrains nous l'ont vendus depuis 30 ans ....
Tout cela était de la poudre aux yeux ...
Réponse de le 25/08/2011 à 11:16 :
Surtout que ces neoliberaux essayent après de nous enfumer en disant que la dette c'est le social ... Bon pour les US la dette est passée de 50% à 100% du PIB et sans services publiques ou presque (en plus le peu qu'il y a il font bien attention a ce que ce soit privé pour être "plus efficace" ... mdr ....) .... non c'est la croissance économique américaine qui était basée sur du flan ... des produits financiers pourris , du pognon a gogo, du crédit du crédit, du crédit ...
a écrit le 24/08/2011 à 5:43 :
A son age, toujours dans le deni. Il lui est difficile de reconnaitre que ce sont ses propres prises de position sur la libéralisation des marchés qui sont la cause des crises qui ont frappé les Etats-Unis... Triste sire...
Réponse de le 24/08/2011 à 10:14 :
Oui.
a écrit le 24/08/2011 à 5:39 :
Monsieur Greenspan n'existe pas, ni son pays d'ailleurs,who/what is USA lol ?
a écrit le 24/08/2011 à 4:57 :
le pire président de la FED sur un siècle émet une opinion ? qui va écouter ? enfin il a un très bon successeur niveau mauvaise gestion, presque aussi mauvais que lui, la fed est en faillite, elle n'a plus d'argent, de marges de manoeuvre pour faire un nouveau QE( inutile d'ailleurs vu ce qui a été fait avec les 2 premiers) et résultat, Obama vient d'un coup de se réveiller pour demander à arrêter le déficit( normal la fed ne peut plus aider), le dollar a donc arrêté de chuter vu que l'économie est atone, sa masse monétaire n'augmente plus, presque toutes les banques d'europe ont donc placé leurs réserves en dollars, et rajoute des rumeurs pour casser l'euro, bref le monde est au bord du précipice si une seul mauvaise nouvelle fait claquer le dollar. merci.
a écrit le 24/08/2011 à 2:49 :
Il y a toujours un coupable. Au train ou cela va , je me demande si le monde va continuer de s'écrouler sans que les systèmes se remettent en cause ni le puissent au final..C'est étrange cet " hypnotisation collective" , un peu schizophrène .
a écrit le 24/08/2011 à 2:30 :
greenspan ne vaut pas le vert sur un pennie oxider american.
a écrit le 24/08/2011 à 1:09 :
il est grand temps qu'il se taise.. la retraite est souvent une necessite..
Réponse de le 24/08/2011 à 5:46 :
@ marco : Bush est venu faire un discours d'une vingtaine de minutes à Toronto pour lequel il a demandé 150 000 dollars. Je ne sais pas combien demande Greenspan, mais à un prix similaire, il est pas prêt de partir à la retraite :-)
a écrit le 23/08/2011 à 22:47 :
donnez lui en urgence sa ration de flamby pour le calmer
a écrit le 23/08/2011 à 21:28 :
Non mais il se moque de nous ? Alors que tout le monde est convaincu que si l'économie va mal, c'est à cause de la crise des subprimes, qui est une conséquence directe de la politique monétaire ultra laxiste de Greenspan ? M Greenspan, le spécialiste de la création des bulles spéculatives gonflées par les taux bas et la planche à billets, se permet de donner des leçons et d'accuser l'Europe ? On aura tout vu !!!
Réponse de le 23/08/2011 à 23:16 :
Vous avez raison, Jean, la debacle a commence avec la crise des subprimes et Greenspan a fait preuve d'incompetence mais ce n'est pas la faute aux subprimes si les banques Europeennes ont inconsiderement prete aux Etats souverains. Inconsiderement n'est pas le mot juste car les banquiers inconsciants savaient que la BCE et les Etats interviendraient. Croyez-vous que les hauts responsables des banques vont avoir a rendre des comptes ? Non, ils continuent a augmenter leurs bonus.
Réponse de le 24/08/2011 à 10:13 :
1) Je pense que si les taux n'avaien tpas été aussi bas, les états européens ne se seraient pas endettés aussi fortement; Je continuer à penser que les taux bas, comme actuellement, sont très mauvais, et que les politiques monétaires des banquiers centraux actuels sont catastrophiques. 2) En effet les financiers continuent à se verser des bonus énormes totalement injustifiés. Et ils ne peuvent se permettre cela que parce que leurs banques sont soutenues par des prèts "illimités" (!!!!!!) des banques centrales. C'est inacceptable.
Réponse de le 25/08/2011 à 11:12 :
Il ne faut pas tout inversé la crise c'est 1) les subprimes (une escroquerie mondiale qui a bruler des milliers de milliards) 2) des dettes certes pas florissantes mais qui faisaient tourner le commerce et qui se sont très dangereusement aggravées pour boucher les trous de la crise ... les milliers de milliards de dollars il fallait bien les trouver quelque part ...
a écrit le 23/08/2011 à 21:22 :
Poah ! Quel philistin !
a écrit le 23/08/2011 à 21:20 :
la sénilité fait dire beaucoup de bêtise, couplée à cela Alzheimer, cela permet d'oublier les bêtises dites et faites...
a écrit le 23/08/2011 à 20:58 :
Il s'est reconverti dans les concours de comiques?
a écrit le 23/08/2011 à 20:02 :
Il doit faire un Alzheimer...
a écrit le 23/08/2011 à 19:36 :
Cet Allan Greenspan ne devrait plus injurier et calomnier pour tenter de se faire pardonner ses énormes errements à l'origine des subprimes, car les affres de l'enfer sont proches.
a écrit le 23/08/2011 à 19:28 :
A voir la photo de M. Greenspan, on se demande qui de l'euro ou de l'ancien patron de la Fed se décompose. Ce type a été une calamité. Bien que j'aie cru un temps qu'il füt génial. En fait c'était un irresponsable.
Réponse de le 26/08/2011 à 8:30 :
Greenspan a été une calamité mais ajouté aux Bush pére et fils ils ont réussi ensemble à détruire les USA qui ne s'en reléveront pas de si-tôt
a écrit le 23/08/2011 à 19:11 :
Si proche de la mort et si loin de la sagesse. Il est perdu à jamais. Pauvre riche !
Réponse de le 24/08/2011 à 7:45 :
Et on ose nommer l'Europe "le vieux continent".
a écrit le 23/08/2011 à 18:51 :
Incroyable ... et ce gâteux a été l'instigateur de l'idéologie dominante des 20 dernières années .... Les ricains feraient mieux de lui trouver une maison de retraite plutôt que de diffuser ses conneries ...
a écrit le 23/08/2011 à 18:28 :
Mais bien sur ...et la marmotte met le chocolat dans le papier alu !!!!
Réponse de le 24/08/2011 à 9:05 :
dsf

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :