Les riches allemands veulent aussi payer plus d'impôts

 |   |  276  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
A l'image de leurs confrères hexagonaux ou étatsuniens, quatre milliardaires allemands ont fait savoir qu'ils étaient favorables à une contribution des plus riches pour maîtriser la crise de la dette souveraine.

Maurice Levy et Warren Buffet font des émules outre-Rhin. Dans les colonnes de l?hebdomadaire Die Zeit, quatre milliardaires allemands se disent prêts à payer plus d?impôts. "Je n?ai aucun problème avec le relèvement du taux de plus élevé de l?impôt sur le revenu", affirme ainsi le magnat de la vente par correspondance Michael Otto, dont la fortune est estimée par le magazine Forbes à 16,6 milliards de dollars. Il est approuvé par le chanteur Marius Müller-Westernhagen qui juge que "quelques pourcents d?impôts en plus ne nous rendrons pas pauvres". De son côté, l?assureur Jürgen Hunke estime qu?il est "raisonnable" de relever le montant de l?impôt sur les successions, tandis que le patron du club de football de Hanovre, Martin Kind, dirigeant d?une entreprise d?appareils auditifs, pose une condition : que l?argent récolté servent à réduire la dette de l?Etat.

Ce quadruple appel n?est pas anodin outre-Rhin où le parti libéral, le FDP, fait pression sur le gouvernement pour que l?on réduise massivement l?impôt sur le revenu, malgré la crise européenne de la dette et le processus en cours de consolidation budgétaire au niveau fédéral. Le leader social-démocrate Sigmar Gabriel s?est réjouit de cet appel qui, selon lui, prouve que le "patriotisme social" est plus fort que l?on pense en Allemagne. Le SPD est favorable à un relèvement de la dernière tranche de l?impôt sur le revenu fixé aujourd?hui en Allemagne à 45 % pour les revenus supérieurs à 250.000 euros par an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/09/2011 à 14:45 :
Certains croient les riches donateurs inquiets d'une révolution. D'autres pensent qu'ils sont généreux, ou encore attachés à leur prestige. Je crois qu'il y a de tout, mais maintenant, des Etats-Unis à la France à l'Allemagne, je pense qu'il s'agit surtout d'émulation... Si les riches se mettaient à rivaliser durablement ainsi plutôt que par le classement de leur fortune, ce serait formidable, et pour le budget des Etats, et pour l'exemple qu'ils donneraient à leurs concitoyens.
Et pourquoi pas après les Indignés ? Que ce soit par peur des Indignés, désir de les imiter ou les deux ?
a écrit le 01/09/2011 à 13:45 :
avec 16 milliards de dollars, moi aussi je serais prêt à payer quelques % d'impôts supplémentaires!
moi j'irais même plus loin.
tout ce qui dépasse 1 milliard, nationalisé pour réduire la dette et les intérêts qui s'y rapportent et investir dans la recherche et les énergie alternatives pour se sortir de la dépendance énergétique au pétrole et au gaz.
rémunération de ce qui est nationalisé à la moitié du taux d'emprunt des états, sans dépasser l'inflation.
il faut de grand changements, pas des mesurettes.

Réponse de le 01/09/2011 à 19:15 :
personne y croit, les gens qui gagnent au loto sont aussi pres de leurs sous que les riches de longues dates.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :