Pierre Bergé : "Il est amoral que les plus fortunés soient moins imposés"

 |   |  268  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
L'avis de Pierre Bergé, fondateur de la maison Yves Saint Laurent.

Le milliardaire américain Warren Buffett réclame une hausse des impôts pour les « mégariches », tandis que Maurice Lévy, président de l'Association française des entreprises privées (Afep), plaide pour une contribution des plus hauts revenus pour réduire le déficit budgétaire. Partagez-vous leur point de vue ?

Pierre Bergé : Je suis d'accord avec Warren Buffett qui explique dans une tribune publiée lundi par le « New York Times » que son taux d'imposition par l'État fédéral représentait 17,4 % de ses revenus imposables l'an dernier alors que celui des vingt personnes travaillant dans son bureau était compris entre 33 et 41 %. Il est anormal, voire amoral, que pour des raisons fiscales, les plus riches soient moins imposés que les autres. Ils doivent payer autant que les autres.

Voire davantage comme le propose Maurice Lévy ?

Je suis de gauche et mitterrandiste. Et si je suis contre l'ISF tel qu'il a été créé en 1981 car il pénalise les Français propriétaires des fameux « champs de l'île de Ré », je suis favorable à un impôt sur la fortune qui soit plus égalitaire. Je ne fais pas partie comme François Pinault ou Bernard Arnault des mégariches. Et je ne veux pas envoyer des percepteurs chez eux. Mais je suis d'accord avec Maurice Lévy. Au-delà d'un certain seuil de revenus, il faut taxer davantage les hauts revenus.

Pensez-vous qu'une telle mesure a des chances de voir le jour ?

Cela dépendra du nombre de personnes riches amies du président de la République qui lui téléphoneront...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/09/2011 à 0:09 :
Merci Monsieur Bergé ! Je fais partie de ces Bretons proches du smic qui, grâce à l'île dont vous aviez héritée de Bernard Buffet, puis que vous avez louée et finalement cédée à l'association du Père Jaouen, a permis à des tas de jeunes drogués de reprendre pied et nous, aujourd'hui, de passer des week-ends de rêve au milieu de l'Aber Wrac'h ! Même ici, peu de gens le savent. Vous avez la générosité discrète depuis longtemps et c'est tout à votre honneur. Les riches qui donnent ont une utilité sociale ... les autres sont des parasites qui ne valent pas le permis de séjour des travailleurs immigrés qu'ils dénigrent !
a écrit le 24/08/2011 à 17:49 :
Et les conditions d'achat de la maison YSL par Sanofi, c'était moral ? :-)
a écrit le 22/08/2011 à 20:14 :
des économistes et fiscalistes ont expliqué comment les plus aisés profitaient de la complexité du système fiscal et astuces pour payer moins d'impôts : niches , scellierss, investissements dom tom etc... quant aux sociétés du cac elles sont moins imposées que les pme qui créent des emplois ! tout est dingue dans notre France !
a écrit le 21/08/2011 à 8:25 :
Et si ils commencaient par payer leurs impots tout simplement,sans chercher des niches qui leur permettraient d'en payer moins voir pas du tout. C'est ce qu'on appelle l'impot progressif dont ces memes riches n'ont cesse de l'attaquer...et maintenant ils se font passer pour des robins des bois?! Ca sent l'enfumage pour les gen gens d'en bas qui vont se faire matraquer parceque les riches ont accepte un apport symbolique. La demagogie a de beau jour devant elle
a écrit le 20/08/2011 à 8:45 :
Si il est amoral que les plus fortunés soient moins imposés ; il me parait également amoral que les moins fortunés ne le soient pas du tout. Même symbolique, leur obole montrerait leur solidarité à la contribution nationale.
Réponse de le 22/08/2011 à 20:10 :
les pauvres paient la csg, les charges salariales la tva sur ce qu'ils consomment : 19,60 % sur des vêtements , chaussures d'enfant même ! c'est beaucoup pour des biens indispensables ....... je ne vous comprends pas !
Réponse de le 04/09/2011 à 14:42 :
Le désir est mimétique... je désire le désir de l'autre, et nous nous disputons tous à la fin d'où bouc émissaire. Le désir est illimité d'où des des gens qui veulent que les pauvres paient, et sentent douloureusement qu'ils paient leurs impôts : j'ai entendu quelqu'un parler ainsi et n'ai rien répondu. Quelqu'un de droite car son père était de gauche alors... Oui, le désir est une chose profonde et curieuse, vous devriez lire l'oeuvre, passionnante, de René Girard sur le désir mimétique, imitation du désir de l'autre (pour mon interlocuteur vouloir ce que désirent son milieu de snob). Bref, il ne faut pas s'attendre à des miracles de simples mortels mais j'aime bien la personne interrogée par la Tribune alors qu'elle possède tant d'autres médias, démarche que je trouve élégante, et puis ce personnage a la réputation d'être colérique mais loyal.
a écrit le 19/08/2011 à 10:43 :
pourquoi les journalistes de La Tribune s'entêtent ils à alimenter ce faux débat ? c'est une crise de fond, qui mérite des mesures de fond
a écrit le 19/08/2011 à 7:44 :
toujours la meme question quel est le taux marginal a appliqué ?? personne ne peut savoir, deux smicgard paye un peu, d'autres (je parle revenus et non pas capital) meme au taux de 41 % peuvent avoir des possiblités importantes, genre stock options, retraites surcomplémentaire... avantages en nature voiture appartement et autres.... l'égalité fiscale n'existe pas, et il vaut mieux payer 40 % sur 10 000 000 que payer 1 000 sur 24 000 euros il en reste nettement plus... ensuite se pose la question du capital qui normalement a déja été imposé au moment se sa production ??? normalement, donc pour un spécialiste de la fiscalité je pense que les discours actuels sont "people" et si vous intégrer ce que peut encaisser certaines pesonnes a l'étranger .... en fait la question est simple le déficit du budget francais de 2011 prévu était de 90 ME soit en montant presque deux fois le montant d el'impot sur le revenu attendu 52 ME.... la question est autre tout le monde va payer et surement ce sera le moyen qui le sentira le plus
a écrit le 18/08/2011 à 21:13 :
Il ne pense pas faire partie des méga-riches! On croit rêver quand on voit sa collection de meubles, objets précieux, peintures ... accumulés avec Yves Saint-Luurent. C'est le même qui pleurniche en s'attaquant au téléthon parce qu'il voudrait qu'une partie des sommes versées aillent à son sidaction.
a écrit le 18/08/2011 à 19:36 :
"Je ne fais pas partie des mégariches". Amusant, et parfaitement en ligne avec les résultats des enquêtes psycho-sociales : on est riche quand on gagne 3 fois plus que ce que l'on gagne.

Me considérant déjà riche avec un salaire de 3000 euros mensuels (ce qui statistiquement correspond effectivement au seuil de richesse en France), je suis "surpris" qu'un patrimoine de plusieurs centaines de millions d'euros ne corresponde pas à la "méga-richesse".

Aucun reproche sur la richesse de M. Bergé dès lors qu'elle a été régulièrement acquise. Encore mieux si elle est "bien" utilisée. Mais décevant ce refus d'être "mégariche". Pas moi, ce sont les autres !
a écrit le 18/08/2011 à 18:39 :
Ce n'est pas amoral, c'est immoral. Les riches ont peur de tout, y compris des mots.
a écrit le 18/08/2011 à 10:49 :
Ahah, excellent : "Cela dépendra du nombre de personnes riches amies du président de la République qui lui téléphoneront...".

J'aurais jamais cru qu'un média aurait retranscrit ce genre de propos un jour. (enfin !)
a écrit le 18/08/2011 à 10:36 :
Pierre bergé a perçu lors de vente du siècle environ 300 million d'euros si on en s'en tient à un isf de 1% cela représente 3 millions d'euros plus les intérêts soit 5 millions d'euros de non perçu par le fisc. Loi Fabius Lang. par conséquent avant de faire de la morale à deux balles, il faudrait regarder la poutre qu'on a dans l'oeil
a écrit le 18/08/2011 à 6:25 :
Pierre Bergé aurait pu se réveiller plutôt...
et quand il avait sa collection d'oeuvres d'art de plusieurs centaines de millions d'euros, il s'est bien mis dans une super niche fiscale à l'abri de l'ISF de son ami François Mitterrand.
a écrit le 18/08/2011 à 5:46 :
Si c'est maintenant Pierre Bergé qui se pose en référence morale, la France est plutôt mal barrée.
a écrit le 18/08/2011 à 5:14 :
oooups. J'ai mal lu le mot amoral. Oubliez mon premier commentaire
a écrit le 18/08/2011 à 5:11 :
Changer le mot "moins" dans le titre

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :