Le FMI va verser 3,98 milliards d'euros à Lisbonne

Le Fonds monétaire international a annoncé lundi avoir débloqué 3,98 milliards d'euros d'un prêt accordé en mai au Portugal.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé ce lundi un versement de 3,98 milliards d'euros pour le Portugal, ce pays ayant atteint ses objectifs figurant dans un programme de renflouement de 27 milliards d'euros.

Le FMI avait accepté le 20 mai un prêt d'urgence de trois ans pour le Portugal, s'inscrivant dans un plan de sauvetage international, avec participation de l'Union européenne, de 78 milliards d'euros.

Le 31 août, le gouvernement portugais a annoncé une série de mesures d'économies budgétaires et de hausses des recettes fiscales, dont un impôt "de solidarité" sur les hauts revenus, une hausse de l'imposition des bénéfices des grandes entreprises et des plus-values boursières et des suppressions de postes dans la fonction publique.

Le FMI a pris acte de la détermination du gouvernement de centre-droit, issu d'élections législatives anticipées en juin, à mettre en oeuvre un programme d'austérité, qui est une condition au versement de l'aide internationale. "Le nouveau gouvernement a fait part de son engagement ferme en faveur du programme, et de bons progrès ont été réalisés dans la mise en oeuvre des politiques", a souligné la directrice générale adjointe du Fonds, Nemat Shafik, citée dans un communiqué. Elle a rappelé que le contexte restait "très difficile" pour la zone euro en général.

Nemat Shafik a appelé le Portugal à "faire avancer les réformes budgétaires", avec un secteur public allégé et "une réduction des risques budgétaires, en particulier ceux provenant des entreprises publiques et des opérations de partenariat public-privé". "Le potentiel de croissance et la compétitivité de l'économie seront renforcés avec le temps avec les réformes structurelles en cours sur les marchés du travail et des biens", a ajouté la responsable du FMI.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 13/09/2011 à 14:44
Signaler
Dans la manipulation qui préside à la problématique monétaire la vérité d'un jour n'est pas celle du lendemain. L'information devient alors une arme fortement monayable : "Nowhere to run" dirait Martha. Le FMI avait dit que ses bulletins concernaient...

à écrit le 13/09/2011 à 13:11
Signaler
Erreur fatale du FMI il va finir lui aussi dans le rouge..car financer les gouvernements socialo qui ont dépensé l'argent qu'il n'avait pas ! sans faire le minimum de réformes structurelles c'est jeter l'argent par les fenêtres,

à écrit le 13/09/2011 à 11:47
Signaler
Je comprends mieux, cet été j'ai pu observer multitudes de gaspillage de l'argent public (.... qui en fait vient du FMI) comme l'éclairage public toute la nuit, arrosage massif des espaces verts en pleine journée, .... Bon, merci quand même !!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.