Le Portugal va se serrer la ceinture d'un cran supplémentaire

 |   |  254  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le gouvernement portugais va faire adopter par le parlement de nouvelles mesures d'économies afin d'atteindre son objectif de déficit budgétaire pour 2011, a déclaré le Premier ministre Pedro Passos Coelho.

Nouvelles mesures d'austérité en vue au Portugal. Le chef du gouvernement portugais, Pedro Passos Coelho, a déclaré, dimanche, lors d'une intervention télévisée : "il y a un écart qui doit être corrigé, qui nécessite des revenus supplémentaires qui seront obtenus par le biais de la taxe exceptionnelle et (...) une correction d'environ un milliard d'euros du côté des dépenses".

Le premier ministre a ajouté : "Il y a donc environ deux milliards d'euros à obtenir côté revenus et côté dépenses afin d'atteindre l'objectif de déficit à la fin de l'année. Et cet objectif sera atteint", a-t-il précisé.

Pedro Passos Coelho a présenté ces nouvelles mesures comme une nécessité pour combler un trou d'environ deux milliards d'euros découvert après l'arrivée des conservateurs au pouvoir en juin. Le gouvernement avait déjà annoncé l'instauration d'une taxe exceptionnelle censée rapporter 1,25 milliard d'euros et les mesures d'économie annoncées dimanche apporteront la différence.

Le détail des mesures d'économies, notamment dans l'administration et les entreprises publiques, sera annoncé d'ici trente jours. La coalition gouvernementale de centre-droit dispose d'une majorité confortable au parlement pour faire adopter ses projets.

Le Portugal qui est à nouveau confronté à la récession avait annoncé son plan d'austérité le 29 juin dernier. Le pays s'est engagé à ramener son déficit budgétaire à 5,9% de son PIB cette année en échange de l'aide de 78 milliards d'euros fournie par l'Union européenne et le Fonds monétaire international.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/07/2011 à 6:43 :
C'est quand même fort de café de voir tous les pays riches avec des caisses vides ainsi que les pays en voie de développement ainsi que les pays pauvres..
alors comme cela tout le monde il est pauvre?
A ce niveau C'est absurde ces histoires de dettes . C'est risible !
a écrit le 18/07/2011 à 12:30 :
Errare humanum est.
Perseverare diabolicum.

C'est pas possible, soit les politiciens sont totalement incompétents, soit ils le font exprès et la c'est grave.
Il y a déjà plusieurs exemples qui montrent que cette façon de faire ne marche pas.
a écrit le 18/07/2011 à 11:29 :
A force de vouloir imposer un régime draconien au peuple,les laboratoires qui fabriquent des médicaments anti-cholestérol,vont finir par faire la tronche.
Réponse de le 18/07/2011 à 12:04 :
@Da Silva, que le portugal face comme les AMERICAINS relever le plafond, les agences de notations sont indulgentes avec U.S.A, pourquoi pas avec le reste du monde?
Réponse de le 18/07/2011 à 15:41 :
Vous avez bien raison "Rital "relever le plafond,prenons exemple de notre Terre,nous n'avons pas de plafond ,juste le ciel à l'infinie,alors pourquoi parler de plafond,puisque de toute façon la dette ? n'est que virtuelle.
Réponse de le 18/07/2011 à 19:25 :
putain mais ou il est passé tout le fric??......il s'est évaporé ou quoi ???
Réponse de le 18/07/2011 à 20:43 :
@le tos ils se torche le derrière avec notre fric, ils mangent bien, il ne mange pas du pâté ces gens là! moi, je suis trop maigre pour être mal honnête !
Réponse de le 13/11/2011 à 7:42 :
@Le tos,
Tout le fric est parti en :
- remboursement de dette !
- Paiement des salaires des employés de l'etat! (1500 euros/mois x 1 millions de fonctionnaires * 6 mois = 77 milliard)
- Paiement des petites aides sociales

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :