L'opportune visite de Nicolas Sarkozy en Libye

 |   |  918  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le CNT a affirmé au président et à David Cameron que les alliés de Tripoli seraient "prioritaires" pour les futurs contrats.

Comme un retour sur investissement. Grâce à leur action décisive dans l'intervention de l'OTAN contre les troupes du colonel Kadhafi, la France et le Royaume-Uni ont été les premiers pays à avoir l'honneur d'être reçus, jeudi, dans la Libye -presque- libérée. La visite triomphante de Nicolas Sarkozy et du premier ministre David Cameron s'est déroulée comme prévu : bain de foule sur la place Tahrir de Benghazi -idéal pour les journaux télévisés de 20h-, soutien appuyé au Conseil de transition (CNT) pour l'instauration de la démocratie, appels à "terminer le travail" (l'expression est de Nicolas Sarkozy) pour capturer le colonel Kadhafi en fuite.

Londres a ajouté à ces déclarations le déblocage de 688 millions d'euros supplémentaires d'avoirs gelés, ce qui porte à un milliard le montant des avoirs déjà dégelés par le gouvernement brittanique. David Cameron a également annoncé le dépôt conjoint avec la France d'une résolution au Conseil de sécurité de l'ONU dès ce vendredi, "pour poursuivre la protection des civils et débloquer tous les avoirs libyens à l'étranger".

Cerise sur le gâteau en conclusion d'une excellente journée pour les deux dirigeants, le CNT a réaffirmé la priorité économique aux alliés de la Libye pour les futurs contrats. "En tant que musulmans croyants, nous sommes reconnaissants de leurs efforts et ils seront prioritaires", a confirmé Moustapha Abdeljahil, le chef du CNT. Nicolas Sarkozy avait pourtant fermement réfuté d'éventuelles arrières-pensées économiques. "Nous ne demandons aucune préférence, aucun passe-droit" a-t-il martelé en conférence de presse à Tripoli. Les portes-flingues de la majorité s'étaient eux relayés aux micros des radio dès le but de la journée pour vanter le côté  "historique" de cette visite, et qu'il n'est pas encore temps pour la France de parler contrats.

Une "prime politique"

Pourtant, malgré les démentis, l'après-Kadhafi et sa manne de nouveaux contrats à attribuer une fois que le futur gouvernement libyen s'attèlera à la reconstruction, est un enjeu majeur pour les grandes puissances. Paris compte profiter de son avantage diplomatique pour renforcer sa présence en Libye, dont le potentiel économique -notamment grâce à l'énorme manne pétrolière- n'est plus à démontrer.  En effet, la France est seulement le sixième partenaire commercial de Tripoli, avec 1 milliard d'euros d'exportations en 2010. Bien loin des 3,7 milliards d'euros de l'Italie la même année. La chambre de commerce franco-italienne, qui a déjà envoyé une délégation d'une vingtaine d'entreprises en juillet, a confirmé à La Tribune la préparation d'une nouvelle visite, prévue pour le mois d'octobre.

Mais selon la plupart des spécialistes, les Français auraient tort de compter sur des "cadeaux" libyens. "Les affaires sont les affaires, c'est la compétitivité des entreprises françaises qui leur feront gagner des contrats", estime Francis Perron, le directeur de la revue "Pétrole et gaz arabes". Car la concurrence est rude. Les entreprises britanniques, émiraties, chinoises, américaines, italiennes ou turques comptent également sur leur part du gros gâteau libyen, et sont déjà bien implantées dans le pays. Si la plupart des économistes estiment que les intérêts de la Libye primeront aux yeux du futur gouvernement sur la "dette" envers les pays qui ont soutenu la révolution, la France pourrait tout de même avoir une carte à jouer. "La France pourrait éventuellement bénéficier d'une "prime politique", c'est-à-dire que les Libyens pourraient attribuer un contrat à une entreprise française dans un cad d'égalité de concurrence. C'est le seul cas de figure où l'image de la France sera un atout ", analyse Francis Perron.

Une bonne journée pour Sarkozy

Malgré la déclaration des autorités libyennes -qui ne garantit rien à la France en terme de retombées économiques-, Nicolas Sarkozy n'aura pas perdu sa journée. Ses conseillers en communication auront remporté une jolie victoire. Les images d'une foule en liesse qui acclame le président au son des "Merci, Sarkozy" n'ont pas de prix dans un journal télévisé. Surtout en ces temps difficiles pour le chef de l'Etat, confronté à la résurrection médiatique de l'affaire Bettencourt, aux rebondissements dans l'affaire Karachi, et à la relaxe de son rival Dominique de Villepin dans l'affaire Clearstream. Le "timing" est également parfait pour empêcher le Parti socialiste d'occuper tout l'espace médiatique avec le premier débat dans le cadre de leurs primaires, diffusé ce jeudi soir sur France 2. Cette démonstration éclatante de la popularité du président français en Libye vient appuyer sa stature internationale et son image de "leader de guerre victorieux", à huit mois du premier tour des élections présidentielles.

La réception du colonel Kadhafi à l'Elysée avec les honneurs de la République en 2007 paraît bien loin, y compris pour les Libyens. Les critiques sur la façon dont l'OTAN a mené son action, ou le rôle également décisif joué par les Emirats arabes unis ou les Etats-Unis (qui ont  dépensé plus de 800 millions de dollars pour les opérations en Libye, contre 200 millions pour la France) également. En plus d'avoir fortement contribué à la chute de Kadhafi, Nicolas Sarkozy a donc remporté une belle victoire de communication. Une parenthèse agréable avant de se replonger dans les turpitudes de la politique nationale et de la crise de la dette européenne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/09/2011 à 18:07 :
En allant en Libye, les deux pieds nickelés aux ordres de Washington (Sarko et Cameron) viennent de reproduire la même connerie que Bush il y a huit ans, déclarant que la guerre en Irak était termninée alors que tout commençait.
Qui se ressemble s'assemble.
a écrit le 18/09/2011 à 9:27 :
"Thanks France". Savent pas dire "merci" ?
Réponse de le 18/09/2011 à 12:24 :
"Thanks France of America !"
a écrit le 17/09/2011 à 10:02 :
Comme toujours, il faut qu'il y ait des rabat-joie pour minimiser ce résultat de notre diplomatie et du courage du Président. Les adeptes du NINI sont trés mécontents car ils ne peuvent par dire autrechose que l'objectif est conforme à nos principes de liberté. Si Le Maous costaud de la gauche avait été à la place du président, il aurait d'abord demander l'avis du parti, puis création d'une commission, puis débat, puis synthése puis peut etre une décision en trompe l'oeil. Voilà ce qui nous attend en terme d'efficacité. En attendant, bravo à la France, au moins elle a montré au monde que nous savions prendre des décisions qui vont dans l'intéret d'un peuple qui aspire à la liberté.
a écrit le 17/09/2011 à 8:14 :
La politique de grand spctacle ne fait pas la vraie politique. Elle ne sert qu'à un électorat qui se tente contente de belles affiches de cinéma. L'abondant de nos problèmes économiques européens à la maîtrise des USA démontre une vraie politique. Mais celle-ci est peu glorieuse.
a écrit le 16/09/2011 à 15:10 :
je suis aux USA actuellement et c'est lpremière fois que je vois SARKO sur CNN réjouissons nous de l'image positive de la FRANCE qu'il envoie plutôt que de gémir et se plaindre tout le temps comme bon franchouillards que vous êtes.
Réponse de le 11/10/2011 à 11:27 :
on doit se réjouir de voir notre président, qui nous a roulé dans un faux discours gaulliste, faire du néo-colonialisme pour se faire bien voir des USA, de l'Arabie Saoudite, du Qatar et d'Israel?

j'ai voté pour ce traître et je ne me brûlerai pas deux fois les doigts.

Pauvre France (oui je suis un petit franchouillard pleurnicheur, je l'admets)
a écrit le 16/09/2011 à 14:06 :
si j'ai bien suivis le film c est la première foie que l on attrape pas notre toise depuis NAPOLEON .étrange!.
a écrit le 16/09/2011 à 11:34 :
Notre président a la faculté de transformer l'or en plomb, nous avons dépensé plusieurs centaines de millions pour favoriser la Charia en LYBIE, grande victoire de notre diplomatie. Tout ce qu'il approche se transforme en catastrophe, 2 crises économiques dans le même mandat, tout ne peut pas s'expliquer par la malchance.
Réponse de le 16/09/2011 à 13:31 :
Un peu de mauvaise fois quand même car les crises économiques sont mondiales et c'est accorder trop d'importance à votre président préféré que de lui conférer cette capacité.
Réponse de le 16/09/2011 à 14:38 :
Les crises sont mondiales mais ne sont pas des catastrophes naturelles ni même la 11éme plaie d'Egypte. Ces crises sont le résultat de choix économiques défendues notamment par N.S, FILLON et les autres
Réponse de le 17/09/2011 à 16:12 :
Décidément Thierry_R persiste et signe dans sa mauvaise foi. L'erreur est humaine, mais persister est stupide. Il est évident que le Président n'est pas à l'origine des crisesz. Par contre il les a plutôt bien géré ce qui nous met en meilleure position que beaucoup.
Réponse de le 18/09/2011 à 11:51 :
Il veut nous charia ce Thierry ,mais son Ha Libye ne trompe pas disait Annibal !
a écrit le 16/09/2011 à 11:15 :
Je veux du concret et tout de suite avant que Sarkozy prenne sa retraite en 2012. Si les contrats arrivent avec les sélections 2012, je voterai pour le sortant pour lui récompenser de cette bonne nouvelle.
a écrit le 16/09/2011 à 11:10 :
Et si Sarko se présentait aux élections lybiennes en 2012 cela ferait beaucoup d'heureux des 2 côtés de la Méditerrannée!
Réponse de le 18/09/2011 à 16:37 :
Merveilleuse idée; il pourrait même emmener son copain DSK et en faire un ministre
JCM
a écrit le 16/09/2011 à 11:09 :
apres l'euphorie les desillusions vont venir ; que sera la libye demain , une democratie a l'occidentale ou un etat islamique? quant aux contrats attendons pour voir le resultat des appels d'offre ils risquent fort d'etre remportes par ceux qui pourront mettre de l'argent sur la table, et l(europe n'a pas beaucoup de moyens de ce cote là
a écrit le 16/09/2011 à 8:52 :
En 1940 aussi, lorsque le Maréchal Pétain signa l'Armistice, on aurait pu croire que "tout était fini" !
Réponse de le 16/09/2011 à 9:21 :
L'analogie est scandaleuse. Vous feriez mieux de soutenir votre pays !
Réponse de le 24/09/2011 à 12:04 :
Quand on écrit des inepties, on essaie d'éviter de prendre le nom de gens illustres. Il y a des limites tout de même.
Pourquoi "Jean Moulin" n'a pas été censuré ? Sa remarque est inadéquate et insultante pour la mémoire d'un homme que certes, nous n'avons pas connu et qui devait avoir des défauts comme tout humain mais qui semble être mort pour défendre notre pays. Il mérite donc notre respect.
a écrit le 16/09/2011 à 8:14 :
Une belle réussite

C?est la victoire de la démocratie, félicitations aux acteurs connus: Sarkozy, Cameron, Obama, BHL, Juppé; mais aussi, à ceux, qui sont dans l?ombre: l?OTAN, les forces spéciales françaises et anglaises, sans oublier le peuple Libyen qui a payé un lourd tribut pour se séparer d?un dictateur.

Bonne chance à la Libye

Que l'Opposition reste magnanime; c'est aussi la victoire de la France patrie des droits de l'homme.
Réponse de le 17/09/2011 à 11:18 :
euhhh, (le début je dis rien mais la fin...c'est un peu exagéré) des droits de l'homme.... qui prive a la liberté des peuples étrangers.
Liberté, fraternité, égalité... oui mais entre Français blanc non croyant ou non pratiquant et seulement pour ceux qui ont les moyens. Ouvrons les Yeux svp. Et faut arrêter de croire à tout ce que les médias disent. En France, la censure est connu. Allez voir un peu ce que les journaux du moyen orient disent sur cette visite.
a écrit le 16/09/2011 à 7:11 :
Le discours de haine anti Sarkozy est décidemment une constante navrante. Pourquoi ne pas se réjouir de voir que la France vient de réussir ce qui est une bonne action tant sur le plan moral que politique et peut-être économique ? Pour le reste la pauvreté de certains commentaires laisse sans voix...
a écrit le 16/09/2011 à 6:21 :
Il n'eiste pas de nation lybienne, tous ces dépôts d'armes qui ont été pillés; ce n'est pas pour faire du tricot.Bientôt la France sera priée de déquerpir.
Réponse de le 16/09/2011 à 9:20 :
Toujours des défaitistes ! Mauvaise vision de l'avenir
a écrit le 16/09/2011 à 6:18 :
Le déboulonnage de ce dictateur, par une action d'alliés aidant une révolution locale, s'avère un choix judicieux (en comparaison de l'action des Etats Unis à la chasse de son émule irakien). Ses résultats n'étaient pas acquis. Donc, honneur aux vainqueurs alliés et locaux. La rive Sud de la méditerranée deviendra t'elle pour autant un havre de démocratie, et paix. Entre le canal de Suez et Tanger, il reste encore nombre de conservatismes ténébreux à éradiquer avant que la prospérité soit au coin des places de la Liberté....
a écrit le 16/09/2011 à 5:58 :
Sarko est un dictateur en puissance. Il est heureux entouré de ces barbouzes stéréotypés qu'on ne trouve que dans les jeux vidéo de guerre. Un vrai gamin ! Acceptera t'il sa défaite en 2012 ? Quel désastre ne va t'il pas créé pour rester au pouvoir ?

Réponse de le 16/09/2011 à 6:52 :
Arrete de te ronger avec Sarko.....moi je vois un peuple libre et heureux qui nous dis merci........et si en plus on gagne quelques contrat pour nos entreprises c'est tant mieux.........pour pouvoir financer notre train de vie......alors mon Coco t'est d'accord.......
Réponse de le 16/09/2011 à 10:45 :
L'est pas content le COco, il est anti sarko le COco !
Réponse de le 16/09/2011 à 11:18 :
Bof... le consumérisme frénétique, c'est pas mon truc. Aussi, je n'aimerais pas être noir dans ce pays... Peuple heureux ? Propagande !
Réponse de le 17/09/2011 à 11:20 :
Je suis d'accord avec COco c'est de la propagande. (source, par comparaison à d'autres médias)
a écrit le 16/09/2011 à 5:46 :
Une révolution? Un coup d'état oui
a écrit le 16/09/2011 à 5:24 :
Qu'il se présente comme président en Libye on sera contant en France et soulagé!
a écrit le 15/09/2011 à 19:41 :
tintin est heureux il a harangue les foules dieu est arrive sur terre non pardon là bas c'est halla! il a creuse encore plus notre deficit mais ce n'est pas grave ily des couillons qui payent!!! quand au soit disant retour sur investissement on en est a des annees lumieres ! mais au fait je croyais avoir entendu sarko dire qu'il irait en lybie quand khadafi serait arrete!!!! encore un mensonge de plus

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :