Crise de la dette : Obama exhorte les Européens à "agir vite"

 |   |  277  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'hôte de la Maison Blanche réclame aux dirigeants européens un "plan d'action très concret et à la hauteur du défi" à présenter lors du sommet du G20 prévu en novembre. Son secrétaire au Trésor craint une "crise sévère", en cas d'inaction.

Les dirigeants européens doivent "agir vite" pour résoudre la crise de la dette, a plaidé ce jeudi le président américain Barack Obama. L'hôte de la Maison Blanche leur réclame un "plan d'action très concret et à la hauteur du défi" à présenter lors du sommet du G20 prévu en novembre. M. Obama a averti lors d'une conférence de presse que la crise en Europe pourrait avoir un impact "très réel" sur les Etats-Unis, jugeant d'autant plus urgent que le Congrès américain adopte son plan de 447 milliards de dollars pour l'emploi.

Washington et FMI sur la même ligne

Une détérioration de la crise de la dette en Europe pourrait nuire significativement à la reprise mondiale, estime le secrétaire américain au Trésor Timothy Geithner dans le texte d'un discours dont Reuters a pris connaissance. Dans des propos rédigés en vue d'une intervention jeudi devant la commission du Congrès chargé des finances, Timothy Geithner répète les Etats-Unis travaillent étroitement avec le Fonds monétaire international (FMI) pour pousser les dirigeants européens à mettre en oeuvre une stratégie de stabilisation de la zone euro.

"Un pare-feu financier plus puissant"

"L'Europe est tellement vaste et liée de si près à l'économie des Etats-Unis et du monde entier qu'une crise sévère en Europe pourrait provoquer d'importants dégâts en pesant sur la croissance et en affaiblissant la demande", juge-t-il. "L'impératif premier est de s'assurer que les gouvernements et les systèmes financiers sous pression ont accès à un pare-feu financier plus puissant", ajoute-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/10/2011 à 14:36 :
depuis combien d'années les Etats-Unis vivent ils à crédit? et Enron et le reste? Mr Obama oublie facilement...
a écrit le 07/10/2011 à 14:04 :
il ft qu'on fasse n'importe quoi, mais vite, pour que eux puissent nous envoyer paitre quand on leur demande de faire le menage chez eux; ils oublient que l'europe a actuellement la meme puissance de feu que les usa!
a écrit le 07/10/2011 à 13:46 :
je connaissais l'humour anglais, pas celui des américains. Ainsi ces braves gens, forts de leur expérience en matière de crise, dont on rappelle qu'elle est partie de chez eux, avec les subprimes dont ils ont eu la délicatesse de nous en faire profiter, et forts de leur expérience pour résoudre ladite crise, avec des plans successifs basés sur l'utilisation intensive de la planche à billets qui n'a fait attiser la spéculation dans les grandes banques américaines, ces braves gens donc viennent à présent nous donner des conseils pour résoudre notre crise, et cerise sur le gateau nous accuser d'une dégradation de la situation économique aux USA, si rien n'est fait chez nous. Vraiment il n'y a que la foi qui sauve ...
a écrit le 07/10/2011 à 10:44 :
Il est gonflé notre ami OBAMA, comme si leurs finances à eux étaient saines, alors que la crise, si crise il ya, a débutée chez eux, que leurs banquiers s'enrichissent encore plus, alors que leur état les a renfloués et que le peuple par contre s'appauvrie plus que jamais. Sur le plan social ce pays est une nation sous développée.
a écrit le 07/10/2011 à 8:00 :
Obama est un fin stratège. Si l'Europe s'en sort, ce sera grâce à ses "conseils", si elle ne s'en sort pas c'est qu'elle ne peut faire que des bêtises. D'ailleurs s'il est Président des USA c'est bien pour aider les entreprises américaines à avoir une belle image de marque dans le monde et à nous prendre des parts de marché, fournisseurs et clients.
a écrit le 07/10/2011 à 6:12 :
il n'est jamais trop tard,tout dépend des possibilités financiaires et de la volonté des dirigeants de la zone euro du nord.
a écrit le 07/10/2011 à 5:59 :
Il ferait mieux d'agir encore plus vite car la situation des Etats-Unis est encore plus désespérée que celle de l'Europe . La fin de l'euro pourra se faire avec moins de douleur en quelques mois que la future crise de la dette des Etats-Unis.
Réponse de le 07/10/2011 à 14:05 :
shuuuuuuuuuuuuuuuut !
a écrit le 07/10/2011 à 1:12 :
Je crois que il est trop tard !!!
Réponse de le 07/10/2011 à 12:43 :
Bizarre, J'ai rien vu venir
a écrit le 07/10/2011 à 1:10 :
Ne sais pas si il est trop tard ...
a écrit le 06/10/2011 à 22:04 :
Ce n'est pas un type en cravate mauve(iette) qui me fera peur...
a écrit le 06/10/2011 à 19:20 :
c'est tellement simple de donner des leçons aux autres alors que soi-même, on n'est obligé de faire voter à l'arrache une augmentation de la dette pour pouvoir payer ses créanciers et ses fonctionnaires.
Les dirigeants europeens devraient une fois pour toute le renvoyer dans ses 22 mètres....
a écrit le 06/10/2011 à 18:50 :
C'est pas l'Europe qui est malade, mais bien le consommateur US , fini le pekin qui dépensait sans vraiment compter, pour des futilités !
Rejeter la faute sur l'Europe, est plus facile que d'admettre ses propres erreurs , de multiples dérégulations pour un seul but ..faire du fric coute que coute!! Mais vous en faite pas Mr Obama votre population si docile d'habitude, commence a se réveiller, et la vous ne pourrez pas dire que c'est la faute de l'Europe!
De toute façon vous essayez en vain de persuader le monde que vous êtes encore une grande puissance, mais tout le monde vous laisse parler, mais ne vous écoute pas!
Allez oust du balai !!! occupe toi de tes chômeurs, tiens regarde par la fenêtre ils sont devant chez toi !!!


Réponse de le 07/10/2011 à 6:00 :
:)
Réponse de le 07/10/2011 à 10:18 :
+1.
USA, donneur de leçons pour faire diversion.
Réponse de le 07/10/2011 à 14:06 :
tant qu'on regarde les pbs d'un pays qui ft 2% du pib de la zone euro, on ne regarde pas ce qui se passe outre atlantique...
a écrit le 06/10/2011 à 18:30 :
A t'il réagi rapidement lors de la crise de la dette US cet été, quand il s'agissait de relever le plafond avant un éventuel défaut ? Non, il a attendu la dernière minute, faisant plonger les marchés. Et il se permet de donner des leçons ?????
Réponse de le 07/10/2011 à 16:18 :
S'il a fait plonger les marches, cela devrait vous plaire, camarade Jean.
a écrit le 06/10/2011 à 18:08 :
Bla bla bla. Occupes-toi d'abord de ta dette et seulement après tu pourras nous demander d'agir OK?
a écrit le 06/10/2011 à 17:52 :
Les USA ont-ils pressé le pas quand il a fallu voter le relèvement du plafond de la dette publique américaine ? Obama ferait bien de mieux gérer son économie, en évitant de déstabiliser le monde financier comme les USA le font depuis 4 ans....
Réponse de le 07/10/2011 à 14:07 :
ils nous ont envoye geithner, he ben on aurait du leur envoyer trichet et barosso a leurs reunions democrates/republicains, histoire de voir leur tete...
a écrit le 06/10/2011 à 17:32 :
Mais... la crise sévère, n'est-ce pas ce qui est recherché ?
Réponse de le 07/10/2011 à 6:04 :
bien sur que si. "IL faut agiter les peuples avant de les utiliser..."
Talleyrand
a écrit le 06/10/2011 à 17:21 :
Autrefois on disait que l'Empire Ottoman était le viel homme malade de l'Europe ; avant sa disparition. Aujourd'hui l'Europe est la vielle femme malade du Monde et ne tardera pas à disparaître si elle ne se fixe pas un nouveau défis rassembleur. Elle s'est diluée dans la mondialisation alors qu'elle avait été vendue comme une force un contrepoids à la superpuissance américaine ou asiatique. Sans ambition pourquoi avancer, pourquoi qu'on est plus fort ensemble... La dépendance de l'Europe la tuera car ce n'est pas ce que recherche les peuples.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :