Le prochain sommet européen est reporté au 23 octobre

 |   |  335  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En pleine crise financière européenne, Herman Van Rompuy, président de l'UE, a annoncé ce lundi le report du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne initialement prévu le 17 octobre, qui est repoussé au 23 octobre. Les conseils Ecofin et Eurogroupe se rencontreront avant le ce sommet.

Le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne, initialement prévu le 17 octobre, est reporté au 23 octobre prochain, a déclaré Herman Van Rampuy, président du Conseil européen. "Cette nouvelle date va nous permettre de finaliser une stratégie globale concernant la crise de la dette dans la zone euro", a affirmé Van Rompuy dans un communiqué. Les conseils Ecofin et Eurogroupe se rencontreront avant ce sommet, a précisé Herman Van Rompuy.

Selon des sources européennes, l'objectif recherché est de disposer d'assez de temps pour trouver de nouvelles conclusions sur la situation de la Grèce et la recapitalisation des banques. La réunion devrait être dominée par la crise de la dette en zone euro et son impact sur le secteur bancaire. D'autres ont expliqué que ce retard était dû en partie au fait que le rapport de l'UE et du Fonds monétaire international (FMI) sur l'avancement du programme d'assainissement des finances publiques grecques n'est pas encore disponible.

"Les dirigeants veulent être en mesure d'agir sur la base des résultats du rapport de la troïka, qui n'aurait pas été prêt à temps pour la date initiale", a déclaré une source européenne. "Nous pensons que le report est plus lié à une demande de Paris que de Berlin."

De son côté, la Grèce a dit lundi avoir terminé ses réunions avec les inspecteurs de l'Union européenne, du Fonds monétaire international et de la Banque centrale européenne en vue du déblocage d'une tranche d'aide dont Athènes a besoin pour éviter la faillite d'ici un mois. La Grèce annonce également avoir bouclé les discussions avec la troïka.

Le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel ont annoncé dimanche qu'ils présenteraient d'ici la fin du mois une réponse "durable et globale" à la crise de la zone euro, qui devrait passer par une recapitalisation des banques européennes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/10/2011 à 17:07 :
Sauve qui peu !
a écrit le 10/10/2011 à 15:46 :
faudra passer les langoustes au micro onde !
a écrit le 10/10/2011 à 15:40 :
C'est qui ce Herman Van Rompuy, ? Désigné comme les sénateurs français ? Vraiment l'Europe part en quenouille.
a écrit le 10/10/2011 à 15:22 :
Il a raison Van Rompez Les Rangs ! Quand tout va bien, faut se remplir les poches, et quand tout va mail, il faut jouer l'autruche ! Eh ben avec des décideurs comme ça on n'est pas rendu !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :