S&P abaisse la note de l'Espagne

 |   |  223  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'Espagne a vu sa note souveraine abaissée d'un cran par l'agence de notation Standard & Poor's en raison de sa faible croissance et de l'endettement du secteur privé.

L'agence de notation Standard & Poor's a abaissé la note souveraine de crédit à long terme de l'Espagne d'un cran, de "AA" à "AA-" avec perspective négative, en raison notamment de la faible croissance et de l'endettement élevé du secteur privé.

"Malgré des signes de résistance des performances économiques au cours de l'année 2011, nous observons un accroissement du risque pesant sur les perspectives de croissance de l'Espagne en raison du chômage élevé, des conditions budgétaires plus difficiles, du niveau toujours élevé de l'endettement du secteur privé et du probable ralentissement économique des principaux partenaires commerciaux de l'Espagne", déclare S&P dans un communiqué.

L'agence ajoute s'attendre à ce que la qualité des actifs du secteur financier continue de se détériorer, et estime que le caractère inachevé de la réforme du marché du travail sera un frein à la reprise économique.

La note souveraine est encore menacée. "Nous pourrions de nouveau abaisser la note si, conformément à notre scénario de baisse, l'économie se contracte en 2012, si la situation budgétaire de l'Espagne dévie de manière significative des objectifs que s'est fixé le gouvernement ou si des réformes supplémentaires sur le marché du travail et d'autres réformes soutenant la croissance sont différées", prévient l'agence de notation.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/10/2011 à 15:25 :
Nul besoin d'avoir fait polytechnique pour découvrir, avec étonnement, que si les agences de notation asphyxient le pays les chiffres vont aller en se dégradant. Les "réformes" du marché du travail consistant surtout à licencier le plus grand nombre pour privilégier les financiers ... IMPRODUCTIFS ...
a écrit le 14/10/2011 à 12:05 :
La Chine est elle aussi bete avec ceux qui la critique ? Qu'attendent donc ces organismes pour donner des recommandations au gouvernement Chinois ?
a écrit le 14/10/2011 à 11:57 :
Espagne et Portugal deux pays du passé.
a écrit le 14/10/2011 à 11:21 :
Suivront le Portugal et l'Italie. et certainement la France si le PS revient au pouvoir. A moins même que cela tombe encore avant 2012, Sarkozy continuant à emprunter ici ou là. Notre agriculture qui était disait-on notre "pétrole vert" doit être subventionnées alors que l'industrie est allés sous d'autres cieux..
a écrit le 14/10/2011 à 11:14 :
Ils arriveront à démanteler l'Europe c'est leur but.
La France n'est pas en note négative grâce à M. Sarkozy.
Attendez que la gauche rentre au pouvoir et ensuite répondez-moi !
Réponse de le 14/10/2011 à 11:28 :
vous etes bien naif avec votre sauveur NS. Peut etre avez vous besoin de revoir quelques bases de la finance .... surtout avoir les pieds sur terre.
Réponse de le 14/10/2011 à 11:59 :
OUI tout n'est pas positif c'est certain mais sur ce point de notation c'est sur
il a osé taper sur la table et l'effet est la.Sinon la France serait dans le même cas que les autres pays.Sauf que ceux qui spéculent ont des intérêts en France, c'est évident . On effet ne restons pas naïfs!
Réponse de le 15/10/2011 à 10:03 :
comment expliquez vous le fait que la France soit notée 3xA. De la chance???Naif non, objectif oui. il suffit de revoir quelques bases de la finance et vous comprendrez.
Réponse de le 15/10/2011 à 11:38 :
Oui mais si l'état n'était pas crédible ce serait le contraire. Attendez et vous verrez en 2012 si le gouvernement change (selon les sondages).
a écrit le 14/10/2011 à 10:59 :
Toute baisse de note souveraine ne fait qu'amplifier une demande de plus d'indépendance souveraine et d'autonomie pour dépendre le moins possible du crédit extérieur, alors ne vous étonnez pas que l'on veuille revenir a nos frontières!
a écrit le 14/10/2011 à 10:46 :
quid des Royaumes unis ??? elle a la même faible croissance que l'Espagne et une dette privée et public bien plus élevé ! pour rappel elle est noté triple A : c'est pas très clair tout ça ...
a écrit le 14/10/2011 à 9:09 :
Toutes ces agences de notation ne servent absolument à rien, (d'ailleurs par qui sont elles payées) débarrassons nous de tous ces buveurs de sang, et on y verra bien plus clair après
a écrit le 14/10/2011 à 8:18 :
On se demande avec quelles garanties le FESF et le MES seront garantis...
a écrit le 14/10/2011 à 7:00 :
Je me demande ce que la France a bien pu négocier pour que sa note ne soit pas encore dégradée...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :