Barack Obama annonce le retrait total des troupes américaines d'Irak

 |   |  227  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Seulement 150 soldats américains resteront sur le sol irakien l'année prochaine pour protéger l'ambassade. Les autres forces quitteront le pays avant la fin 2011.

"Après près de neuf ans, la guerre en Irak va prendre fin". Depuis la Maison-Blanche, Barack Obama a annoncé ce vendredi le retrait total des troupes américaines d'Irak avant la fin de l'année. "Nos troupes en Irak seront à la maison pour les fêtes", a assuré le président américain, jugeant qu'elles quitteront le pays "la tête haute".

Près de 40.000 soldats américains étaient encore présents en Irak. Seul 150 soldats devraient rester l'année prochaine, notamment pour protéger l'ambassade et les diplomates américains. Au plus fort des opérations, les troupes s'élevaient à près de 170.000. 4.500 soldats américains sont décédés depuis le début de la guerre en 2003.

Les responsables politiques irakiens souhaitaient initialement que plusieurs milliers de soldats américains restent sur leur sol au-delà de la fin 2011, pour assurer des missions de formation de l'armée irakienne. Mais les deux pays n'ont pas trouvé d'accord sur leur immunité. "S'il n'y a pas de protections juridiques, notre capacité à soutenir l'Irak sera extrêmement limitée", expliquait en début de semaine un responsable américain.

"Nous allons commencer à rapatrier nos troupes en Afghanistan, a par ailleurs promis Barack Obama. D'ici à la fin de l'année, leur nombre sera divisé par deux". Environ 100.000 soldats américains sont toujours stationnés dans le pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/10/2011 à 19:32 :
Ces soldats ne seront pas chômeurs puisque le Pentagone et le Complexe Militaro-Industriel américain ont tant d'autres invasions en vue. N'oublions pas que l'Amérique et sa petite soeur (la Sarkozie) n'ont plus que des économies guerrières et sécuritaires. Sarkozy, Clinton et Obama en sont les parfaits agents commerciaux.
Dans tous les autres domaines, nous ne sommes plus concurrentiels. Ce qui ne veut pas dire que les donneurs d'ordres et les bénéficiaires ne soient pas toujours les mêmes. C'est ce qu'il fallait comprendre, dès le début de la crise financière. Les crédits faciles obtenus par les américains (subprimes) n'étaient qu'une excuse. Cette crise a été préméditée et savamment orchestrée pour qu'on n'y voit que du "bleu". Elle fut couronnée par l'élection du parfait "Oncle-Tom": Obama...Il me semble que j'ai déjà expliqué cela (à vous, comme à RT, LaTribune de Genève et à quelques autres). On n'apprend pas à un vieux singe à faire des grimaces.
Jean-Claude Meslin
a écrit le 22/10/2011 à 10:44 :
ils doivent être content les soldats, le chômage les attends.
a écrit le 22/10/2011 à 8:29 :
L'invasion de l'Irak par les américains a détruit les infrastructures du pays et a causé directement et indirectement des centaines de milliers de victimes. Les américains vont maintenant quitter le pays parce qu'ils n'ont pas obtenu l'immunité, "la tête haute"! C'est ce qu'a dit Obama, prix Nobel de la paix. Je suppose que tout le monde a bien entendu.
a écrit le 21/10/2011 à 19:33 :
Ben oui, ils en auront besoin pour maintenir l'ordre intérieur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :