La Chine va renouveler son soutien à l'UE

 |   |  187  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Chine est disposée à aider l'Europe. Pékin devrait réitérer son offre lors de la visite du numéro quatre du régime chinois cette semaine en Europe.

La Chine va renouveler sa confiance dans la capacité de la zone euro à sortir de la crise des dettes souveraines et va réitérer son offre de soutien lors de la visite d'un responsable chinois en Europe cette semaine, rapporte lundi Chine nouvelle.
Le numéro quatre du régime chinois Jia Qinglin, président de l'organe consultatif rattaché au parlement, est attendu en Grèce, aux Pays-Bas et en Allemagne.

Il va "réitérer la confiance de la Chine dans la capacité de l'Europe à guérir le malaise financier actuel et répéter que la Chine est disposée à aider le continent endetté à relever ce défi", écrit Chine nouvelle dans un éditorial.

"Au bout du compte, la clé pour résoudre les problèmes de la dette en Europe se trouve entre les mains des pays européens eux-mêmes. Comme le Premier ministre chinois Wen Jiabao l'a déclaré vendredi au président de la Commission européenne José Manuel Barroso, des réformes fondamentales sont nécessaires pour parvenir à une réelle différence", ajoute l'agence officielle de presse chinoise.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/11/2011 à 9:46 :
Le deshonneur de l'UE (de Sarkozy en tête) c'est de se vautrer dans la collaboration financière avec le pays le plus despotique du monde, celui de l'esclavage des masses et de la persécution sanguinaire de toutes les minorités, un déshonneur comparable à la collaboration avec le nazisme.
a écrit le 25/10/2011 à 12:27 :
Qu'est qu'on est mauvais jouer en occident! Quand la Chine ou l'Inde était dans la misère, on les encourager à ouvrir leurs marches pour le dumping de produits occidentaux.

Maintenant qu'ils sont plus forts, on fait un caca nerveux!!
a écrit le 25/10/2011 à 6:15 :
La Chine, l'Inde et le Brésil sont des nouveaux maîtres du monde. Arrêtons de regarder notre nombril et comme tout bonnes esclaves; re-apprenons à vivre et à s'adapter!!
a écrit le 24/10/2011 à 21:36 :
Certains parlent d'une réevaluation du yuan.
Pour les chinois c'est la double peine :
Perte de compétitivité
Perte de changes.
Il faudrait au moins qu'ils gagnent quelquechose en échange.
Par exemple puisque c'est le pays avec le plus d'argent en réserve, le moins des dettes (même malgré le déséquilibre des administrations locales qui sont les plus endettées en ayant la plus petite part des ressources fiscales),
et le plus de croissance à venir et pour longtemps (voire niveau de leur enseignement qui est aussi exigeant que le notre est "démocratique" )
Donc la logique serait que si la chine laisse monter sa devise ça soit pour en faire la nouvelle monnaie mondiale détronant le dollar.
Il faudrait poser la question aux américains si dans de telles conditions ils sont toujours acharnés a vouloir la réevaluation du yuan.
a écrit le 24/10/2011 à 21:05 :
quel humour , le communisme ce mal absolu dans les années 80 au chevet du capitalisme , on croit rever ? , je croyais que le communisme c'etait le mal ? , l'urss n'a jamais eu ce pouvoir les chinois eux si nous presenter l'addition et les droits de l'homme et l'ecologie dans tout celà ? n'en parlez pas aux chinois sinon gare . Non c'est tres drole cet article
a écrit le 24/10/2011 à 16:50 :
@ Ceux qui réclament la réévaluation du Yuan: la réévaluation du Yuan chinois conduirait inévitablement à une hausse du prix des produits importés en Europe (habits, téléphone, PC, autres produits électroniques, électroménagers, "gadgets" qu'on consomme quotidiennement...), ce qui a pour l'effet une baisse du pouvoir d'achat des ménages européens et pousserait d'avantages de gens à la précarité. La réévaluation du Yuan est donc pénalisante pour les consommateurs européens (dont les français). En effet, la hausse des prix est avant tout payée par les européens et non pas par la Chine qui ne subit qu'une baisse de l'exportation à cause de la baisse des pouvoirs d'achats des européens. Effets secondaires de cette réévaluation: diminution du volume d'échange conduisant à la faillite des entreprises d'import/export et de distribution en Europe, diminution des profits des entreprises multinationales, impact sur le moral des consommateurs à cause de l'augmentation du chômage et de la baisse du pouvoir d'achat entrainant en conséquence une réduction de la consommation et donc du PIB... . C'est un processus complexe qui n'a rien de positif ni pour les consommateurs et l'économie européens ni pour la Chine. Du point de vue consommateur, c'est plutôt le contraire qu'il faut faire: encourager la dévaluation du Yuan afin de renforcer les secteurs import/export et distribution, et de se donner plus de pouvoir d'achat des produits européens.

@ Ceux qui reprochent de la Chine de tirer profit de l'aide financière à l'Europe: l'investissement de la Chine à travers les aides pour sortir l'Europe de la crise représente forcément des intérêts pour la Chine, sinon, elle n'aurait pas fait une telle proposition. Les intérêts se trouvent dans de nombreux domaines, par exemple ne pas voir l'Europe, partenaire commercial de première importance entrer dans la récession afin de maintenir le niveau du commerce mondial, diversifier ses investissements, soutenir l'Europe pour qu'elle joue le contrepoids des Etats Unis.... L'investissement est un service fourni au partenaire qui le reçoit et représente un risque pour l'investisseur que ce dernier soit public ou privé. Il y a toujours une contre partie, donc rien d'anormal et à reprocher.
a écrit le 24/10/2011 à 15:17 :
La Chine et l'Europe se tiennent par la barbichette, sauf que l'Europe n'étant pas une entité politique unique, et que la Chine sous évalue sa monnaie en faisant ainsi un dumping économique, elle a les moyens de nous tenir encore plus dans une dépendance économique. C'est un pays souverain non démocratique qui n'a rien à faire de ce que nous pensons, pas plus que nous n'avons à faire de ce que pensent les africains qui dépendent de notre économie. "je suis chinois" a parfaitement bien résumé la situation, de façon ordurière, c'est dire le mépris dans lequel ils nous tiennent. C'est à nous de faire en sorte que le rapport de force s'inverse. C'est à nous de ne plus faire de transfert de technologie pour obtenir des marchés de dupes (voir Siemens et la concurrence chinoise pour les trains à grande vitesse). C'est enfin à nous d'avoir une vraie gouvernance économique européenne qui nous permette de lutter à armes égales avec la Chine et de leur imposer des normes environnementales et sociales dignes du respect que la Chine doit avoir vis-à-vis des chinois.
Réponse de le 25/10/2011 à 6:46 :
La chine ne doit pas gaspiller ses économies pour l'europe qui va exploser comme une pomme pourrie. Les européens sont arrogants et dépensières, et dépensent au dessus de leurs moyens. Ils sont incurables comme ce CQFD!!!
a écrit le 24/10/2011 à 14:50 :
L'europe bientôt une province de la grande CHINE ?
a écrit le 24/10/2011 à 14:15 :
La Chine, l'Inde et le Brésil sont des nouveaux maîtres du monde. Arrêtons de regarder notre nombril et comme tout bonnes esclaves; re-apprenons à vivre et à s'adapter!!
a écrit le 24/10/2011 à 10:21 :
Il est certain que la chute de la zone n'arrange personne, et certainement pas la Chine. Ce n'est pour autant pas une raison de chercher un bouc émissaire ailleurs, alors que les problèmes se sont accumulés chez nous et par notre faute, le yuan a bon dos... La Chine a su s'adapter à ce système financier que NOUS, européens et américains, avons mis en place. Ça serait un comble de se retourner contre les chinois, et surtout complètement contre-productif de se cacher l'incompétence de nos dirigeants et l'avidité de nos financiers...
Réponse de le 24/10/2011 à 14:11 :
Absolument d'accord!!!
Réponse de le 24/10/2011 à 15:22 :
Effectivement, les chinois ont appris de l'occident et servent à leurs profit de nos connaissances. Ils ont totalement raison et nous n'aurions pas fait autre chose à leur place.C'est effectivement à nous de réagir et de tirer les leçons de la situation actuelle dans laquelle nous sommes par notre faute essentiellement.
Réponse de le 25/10/2011 à 12:23 :
Bien sur et les occidentaux n'ont copié, voir exploité personne!!!
Arrêtons cette démagogie. La Chine ou l'Inde était déjà grand et fort quand l'occident n'arrivait pas à mettre de couche culotte!!!
a écrit le 24/10/2011 à 9:12 :
Pas fous les Chinois. Ils veulent continuer à déverser leurs marchandises produites à bas coût sur le vieux continent !
Réponse de le 24/10/2011 à 10:30 :
Et vous, vous ne déversez pas vos produits au monde entier ( vins, voitures, avions, produits agricoles et manufacturés ...etc ). Bussiness is bussiness.
Réponse de le 24/10/2011 à 12:47 :
Les produits chinois : jouets au plomb par exemple ? Dentifrice a l'anti gel ? Les chinois n'ont pas la puissance interieure, sans l'export vers l'Europe, ils entreront en recession comme nous
Réponse de le 24/10/2011 à 13:22 :
@Et moi je ne suis pas chinois
J'ai eu, dans ma jeunesse des petits soldats en plomb qui venaient de mon père, j'ai connu les tuyaux d'eau fait avec un alliage contenant du plomb, j'ai connu le rond en amiante que l'on mettait sur la gazinière sous les casserolles, j'ai connu les plombs avec du fil du métal de même nom, et, je ne suis pas malade, ni mort.
J'ai connu les ascenseurs sans les sécurités imposées aujourd'hui, et, je ne suis pas tombé dans la cage de l'ascenseur. Alors, expliquez moi, s'il vous plaît, Et moi je ne suis pas chinois, où se trouve un quelquonque problème ? Pour mémoire, le dentifrice ne se mange pas, ou alors y aurait-il famine en France ?
Avec la crise, la Chine entrera en recession, mais ne vous réjouissez pas, les conséquences pourraient être incalculables pour le monde entier. Comment la Chine fera-t-elle alors vivre le 1.350.000.000 de citoyens qu'elle comprend ?
a écrit le 24/10/2011 à 8:04 :
qu ils mettent le yuan a niveau et instaure une democratie apres on en parle
Réponse de le 24/10/2011 à 9:24 :
C'est ça : qu'ils fassent comme les russes dans les années 90 et qu'ils suivent les leçons de démocratie et d'économie de marché telles que prodiguées par les conseilleurs occidentaux ....
Réponse de le 24/10/2011 à 9:43 :
La chine est un pays souverain. La chine applique sa propore politique chez elle comme elle entend. Les facho-démocrates qui cherchent à imposer leur démocratie au monde entier comme vous sachent que les chinois chient et pissent sur votre démocratie que ça vous plaise ou non!!! Les chinois n'ont pas de conseil à recevoir pour gouverner leur pays!!! On ne vous a pas sonné. Signé un chinois fier de l'être.
PS: Le yaun est notre monnaie, la crise est votre problème!!!
Réponse de le 24/10/2011 à 10:11 :
Yue Yue était aussi chinoise... et vu comment elle a finie, y a pas de quoi être fier d?être chinois...
Réponse de le 24/10/2011 à 10:52 :
A Paris, les gens se font agresser, vous croyez que vos frères viennent à leurs secours? A NewYork, une personne a reçu un coup de couteau, est laissé crever sur le trottoire comme un chien. Vous voulez que je continue. .Ne mélangez pas tout, cher hypocrite !!!
Réponse de le 24/10/2011 à 12:25 :
@ovate
Les chinois gèrent comme ils l'entendent leur monnaie, ne vous en déplaise, ce pays est devenu, en quelque sorte, le banquier du monde. Ceci provient du fait que les chinois travaillent et produisent des biens pour le monde. Quant à la démocratie, notion à laquelle vous faites référence, vu les résultats obtenus, on devrait plutôt utiliser le terme de merdocratie.
Réponse de le 24/10/2011 à 14:24 :
Comme je ne suis ni chinois ni européen, pas américain non plus, je vais dire que la Chine est effectivement un pays souverain qui aujourd'hui n'a pas de leçons à prendre de l'occident, que les bases de la construction européenne présagaient le problème actuel en maintenant les états-nations comme décideurs ultimes et que tout cela arrange les USA in fine.
Alors chacun prend ses responsabilités et tend vers la communauté de biens ou on continue à se quereller pour finir par se battre à l'échelle planétaire.
a écrit le 24/10/2011 à 7:44 :
Méfions-nous d'abord de ceux qui veulent nous secourir. Rien, à ce niveau, ne se fait sans intérêts, alors cherchons bien les intentions.
Réponse de le 24/10/2011 à 11:18 :
Ben oui il faudrait pour commencer par se mettre a travailler.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :