La croissance de la zone euro plafonne à 0,2% au troisième trimestre

La croissance économique a plafonné au troisième trimestre en zone euro avec une hausse de 0,2% du produit intérieur brut (PIB) comme au trimestre précédent, selon des données publiées ce mardi par l'office européen des statistiques Eurostat.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

La zone euro décroche au niveau mondial. C'est en effet nettement moins qu'aux Etats-Unis, où la croissance au troisième trimestre a atteint 0,6% par rapport au trimestre précédent, et au Japon où le PIB s'est envolé de 1,5% sur la même période après, il est vrai, un recul au trimestre précédent.

En comparaison avec le troisième trimestre 2010, le PIB de la zone euro, corrigé des variations saisonnières, a enregistré une hausse de 1,4%, contre 1,6% au trimestre précédent, précise Eurostat.

Le chiffre de la croissance est ressorti à un niveau conforme aux attentes des analystes. Les économistes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires tablaient sur une progression du PIB des dix-sept pays de la zone euro de 0,2%, après un premier trimestre solide (+0,8%) et un ralentissement au deuxième trimestre (+0,2%).

La croissance allemande résiste encore

Eurostat ne donne pas de détails sur les composantes de la croissance mais la publication des chiffres nationaux dans plusieurs pays de la zone euro montrent que l'Allemagne a résisté à la morosité ambiante sur la période de juillet à fin septembre, avec une croissance de 0,5% au troisième trimestre.

La France fait mieux que prévu

C'est une meilleure performance que celle la France, qui avec 0,4% de croissance du PIB, réalise tout de même une croissance plus forte qu'espérée par la Banque de France et l'Insee, un score plus élevé que la moeynen de la zone euro.

Les Pays-bas craquent

Les chiffres du Pays-Bas, publiés également ce mardi, font même état d'un recul au troisième trimestre pour la première fois depuis 2009. Le PIB aux Pays-Bas a enregistré une baisse de 0,3% au troisième trimestre par rapport au deuxième trimestre. La consommation des ménages a baissé de 1% au troisième trimestre 2011 par rapport à la même période un an auparavant, indique le l'institut de statistiques néerlandais, selon lequel les achats de voitures ont particulièrement diminué.

La Grèce rechute

Dans la série des pays en mauvaise position, la Grèce est à nouveau présente. L'Autorité des statistiques grecques signale une contraction du PIB de 5,2% par rapport au troisième trimestre 2010. L'agence estime à 7,4% la contraction du produit intérieur brut de la Grèce au deuxième trimestre 2011, contre une baisse initialement évaluée à 7,3% en septembre. Pour le 1er trimestre 2011, le recul est révisé à 8,3% contre 8,1% selon de précédentes estimations. Le gouvernement grec attend un recul de la croissance de 5,5% sur l'ensemble de l'année 2011.

L'Espagne au point mort

Quant à l'économie espagnole, elle est toujours à l'arrêt, avec une croissance nulle au troisième trimestre, soit un ralentissement par rapport a début de l'année. Un chiffre guère rassurant alors que d'autres signes de faiblesses économique apparaissent dans la péninsule.

Récession à l'horizon ?

La Commission européenne n'exclut plus un retour en récession pour l'Europe en 2012 en raison principalement de l'impact de la crise de la dette qui sape la confiance, menace d'emporter l'Italie et de déstabiliser l'ensemble de la zone euro. Le président de l'exécutif européen, José Manuel Barroso, a indiqué mardi que "l'Europe peut tomber en récession en 2012".

Pour le Vieux continent, il s'agirait de la deuxième récession en trois ans, après celle née de la crise financière en 2008.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.