Jean Léonetti voit une taxe sur les transactions financières d'ici la fin de l'année

 |   |  311  mots
Copyright Reuters
Le ministre des Affaires européennes, Jean Leonetti, a affirmé ce mercredi que la taxation des transactions financières en Europe serait mise en place "avant la fin de l'année 2012".

"C'est au programme du prochain sommet européen (30 janvier). La taxation des transactions financières, c'est (le président) Nicolas Sarkozy et (la chancelière allemande) Angela Merkel qui l'ont décidée et cela se mettra en place avant la fin de l'année 2012", a déclaré le ministre des Affaires européennes sur LCI. "Il y a déjà l'Allemagne et la France qui sont d'accord. J'ai cru comprendre que le nouveau gouvernement italien avec lequel on a pris contact n'y était pas opposé. Les vingt-six sur vingt-sept, pour tout dire, tous les pays européens sauf la Grande-Bretagne ne sont pas opposés à cette idée, et sauf la Suède qui eu une mauvaise expérimentation dans ce domaine", a-t-il ajouté.

Paris avait déjà annoncé qu'une contribution franco-allemande pour fixer l'assiette de cette taxe serait présentée le 23 janvier, mais pour être "opérationnelle" en 2013. Le sujet, relancé en août par le couple franco-allemand, a été débattu au G20 des 3 et 4 novembre 2011, à Cannes. Mais un grand nombre de pays sont opposés à une taxe mondiale, comme les Etats-Unis et la Chine.

En Europe cependant, les choses pourraient bouger alors que la Commission européenne a présenté fin septembre une proposition de taxe qui s'appliquerait à l'Union européenne à partir de 2014 et pourrait rapporter jusqu'à 55 milliards d'euros par an. Les taux retenus envisagés seraient de 0,1% sur les actions et les obligations et de 0,01% sur les autres produits financiers.

Mais au sein même de l'UE, l'opposition de certains pays est vive. Le Royaume-Uni craint pour l'avenir de la place de Londres et la Suède a été échaudée par l'échec d'une tentative conduite en solitaire dans les années 1990. La taxe pourrait donc in fine n'être adoptée qu'au niveau d'un groupe pionnier de pays, voire de la zone euro.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/01/2012 à 8:17 :
Quelle expertise M le Ministre!une série de contradictions:l'accord sera à 26 (et la City?), puis à 27 si la Commission s'en saisit (mais quels votes et place de Léonetti?), puis l'euroland seul (au cas où?). Je ne sais comment vous noter M le Ministre!
a écrit le 04/01/2012 à 14:54 :
Bye, bye, les parasites. Aller parasiter les anglais et ceux qui en veulent encore. Par contre, le taux de la taxe risque d'augmenter suite à la baisse des transactions spéculatives qui réduira l'assiette...
Enfin, cela serait intéressant de savoir ce qui c'est passé en Suède. Car il y a effectivement un risque de fuite et il faut accepter une baisse des transactions qui s'expatrient. Le HCR interviendra pour loger les réfugiés fiscaux.
a écrit le 04/01/2012 à 13:46 :
Relisez bien cet article et constatez la nullité d?un tel ministre qui commence par vous dire que sur 27 pays de l?UE , 26 seraient d?accord mais pas la Suède donc déjà ce ne sont plus 26 mais 25 qui finissent en fin d?article par un groupe de pays pionniers voire de la zone Euro donc à part l?Allemagne qui s?est fourvoyé dans cette taxe idiote, restera que la France car les autres pays en crise totale et au bord de la faillite n?ont aucun intérêt à faire fuir les centres financiers et encore moins les investisseurs quant au Luxembourg, je ne le vois pas se tirer une balle dans le pied. Complètement farfelue, cette décision.
a écrit le 04/01/2012 à 12:22 :
Et quand toutes les transactions se feront de Singapoure ou de Suisse, ca fera combien 0,1% de 0?
Réponse de le 07/01/2012 à 3:37 :
J habite a Singapour, Ils rigolent bien de nous ici.
a écrit le 04/01/2012 à 11:06 :
des taxes des taxes !!! ! !
euh j'oubliais .... des taaaaaaaaxeeeeeesssss!!!!!!!!
a écrit le 04/01/2012 à 10:45 :
nous n?en sortirons pas de cette crise avec une telle démagogie, cette taxe ne servira qu?à engraisser un peu plus les technocrates de la commission de Bruxelles, elle créera plus d?emploi à la city et plus de chômeurs chez nous. Ecouter ce mauvais ministre reconnaître que l?expérience d?une telle taxe en Suède, pays mieux géré que le nôtre, fut un échec est savoureux et désespérant. Parions que cette taxe sera vite appliquée sur les transactions bancaires internes, le moindre paiement par transfert sera taxé. Il en fut toujours ainsi. Après les élections, nous allons déguster.
a écrit le 04/01/2012 à 10:32 :
Il faut que je pense a cloturer mon compte titre en France et a en ouvrir un au Pays Bas.
a écrit le 04/01/2012 à 10:12 :
Retournons aux bas de laine

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :