Taxe sur les transactions financières : Berlin toujours en retrait de Paris

Le président français et la chancelière allemande ont affiché, lundi à Berlin, leur accord sur le principe d'une taxe sur les échanges financiers, mais continuent à diverger sur la forme, Paris restant déterminé à forcer l'allure. Les deux dirigeants en ont appelé aussi à la Banque centrale européenne (BCE) pour qu'elle renforce l'efficacité du Fonds européen de stabilité financière (FESF).

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

"Ma conviction, c'est que si nous ne montrons pas l'exemple, cela ne se fera pas. L'idée de la France, c'est d'appliquer le projet de directive" de la Commission européenne, a indiqué ce lundi Nicolas Sarkozy lors d'une conférence de presse avec Angela Merkel. Cette dernière a jugé qu'il s'agissait "d'une bonne initiative pour passer de la parole à l'acte", mais a répété sa préférence pour une action concertée au niveau européen.

"Côté allemand, le but est d'avoir une déclaration d'intention des ministres des Finances (de l'Union européenne) d'ici début mars" sur une telle taxe. La chancelière a ajouté que "personnellement", elle pouvait "imaginer une telle taxe au niveau de la zone euro" seule, tout en précisant que cette option, qui exclut la City de Londres, n'était pas soutenue par l'ensemble de son gouvernement.

Pour le reste, le couple "Merkozy" a affiché son accord sur la marche à suivre pour tenter d'endiguer une crise de la zone euro toujours plus aigue. La France et l'Allemagne souhaitent ainsi que l'accord européen renforçant la discipline budgétaire, et sur lequel vingt-six des vingt-sept pays de l'UE se sont engagés début décembre, soit signé "pour le 1er mars", a déclaré le président français. Les deux dirigeants sont par ailleurs d'accord pour réfléchir aux moyens "d'accélérer le versement du capital" du futur mécanisme de secours européen (MES).

Angela Merkel et Nicolas Sarkozy ont aussi réitéré leur volonté de maintenir la Grèce dans la zone euro, à condition toutefois que le pays mette en oeuvre des réformes budgétaires. La chancelière a jugé "nécessaire" la mise en oeuvre d'un programme de restructuration de la dette grecque mais tenu à rassurer les marchés en affirmant que cette procédure resterait "une exception".

Les deux dirigeants ont aussi indiqué avoir sollicité l'expertise de la Banque centrale européenne pour renforcer l'efficacité du dispositif de secours provisoire FESF, qui peine à convaincre les investisseurs de son efficacité.

Enfin, tous deux ont insisté sur la nécessité d'accompagner les efforts de rigueur budgétaire d'initiatives pour la croissance et l'emploi, qui sont "la priorité" selon Nicolas Sarkozy, et un "deuxième pilier" pour Angela Merkel .

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 38
à écrit le 10/01/2012 à 19:04
Signaler
Souffrons nous de méconnaissance dans la communication que nous ne puissions connaître les prises de vues des autres pays en la matière, ou bien faut-il t voir encore une fois un dirigisme forcé. Le coéfficien de 10 entre les transactions en général,...

à écrit le 10/01/2012 à 16:32
Signaler
La présidence Danoise de l?Union Européenne est contre cette taxe. Tout va bien pour cette brillante idée de notre président. Quel est le pied nickelé de son entourage qui lui a susurré cette stupide idée. A noter que l?on met toujours en avant les S...

à écrit le 10/01/2012 à 16:11
Signaler
http://www.tsr.ch/video/info/journal-19h30/1466274-blanchiment-d-argent-selon-un-rapport-de-l-ocde-berlin-est-l-un-des-pires-eleves-en-matiere-de-lutte-contre-la-criminalite-financiere.html

à écrit le 10/01/2012 à 15:54
Signaler
Quand "on affiche son accord" on "ne diverge pas " sur la forme. La vérité est que Merkel n'a rien à faire avec les effets d'annonce de S. et elle sait très bien que rien de sérieux n'est envisageable si la City (Cameron et ses tories histériques)ne ...

à écrit le 10/01/2012 à 15:51
Signaler
Avant de taxer les honnetes gens qu'ils s'occupent de ceux-ci: Selon un rapport de l'OCDE, Berlin est l'un des pires élèves en matière de lutte contre la criminalité financière Ces critiques plongent le gouvernement allemand dans l'embarras au momen...

à écrit le 10/01/2012 à 10:17
Signaler
Un exemple pour que tout le monde comprenne ce qu'est la taxe Tobin. J'ai un patrimoine de 100 euros que je prête à un taux annuel de 5%. Au bout d'un an, j'espère avoir 105 euros si mon débiteur ne fait pas faillite. Maintenant, considérons un certa...

le 10/01/2012 à 10:51
Signaler
Précision utile , à mon avis: Il ne s'agira pas que des opérations financières sur instruments à taux fixe (Votre exemple ) Quid de l'importance de l'entrée fiscale sur les autres transactions financières. Et zut, si personne ne veut mettre la ma...

le 10/01/2012 à 12:02
Signaler
La simplification de l'exemple n'a d'autre but que d'expliquer ce qu'est véritablement la taxe Tobin. Les situations réelles sont plus complexes mais les conséquences sont malheureusement toujours identiques. Heureusement, il reste quelques politicie...

à écrit le 10/01/2012 à 9:30
Signaler
La taxe Tobin a été conçue pour prémunir les banques centrales de mouvements monétaires spéculatifs à l?époque des parités fixes, elle n?a aucun sens avec des parités mobiles. De plus, au-delà des mots, que recouvre exactement une taxe sur les trans...

à écrit le 10/01/2012 à 9:29
Signaler
SARKO VEUT faire plaisir au agences de notation pour temporiser jusqu'aux élections mais les agences veulent de vrais économies mais là c'est l'incompétence totale de notre gouvernement qui saute aux yeux

à écrit le 10/01/2012 à 9:23
Signaler
mais qui pourra nous expliquer comment sera perçue cette taxe (bien qu?à part les Français, personne ne l?appliquera) ? définition SVP des transactions financières car déjà les gros malins qui s?imaginent voir les gros poissons pris dans cette nasse ...

à écrit le 10/01/2012 à 8:22
Signaler
L'incompétence notoire du français moyen en économie est évidente. N' oublions pas les chi^ffres: La taxe est sur les flux immenses et non sur les marges et/ou bénéfices éventuels. Ce n'est pas la même chose. Quitte à me répéter je reproduits ce q...

à écrit le 10/01/2012 à 7:38
Signaler
Il y a beaucoup de désinformation autour de la taxation des transactions financières, lobbies et incompétence notoire des économistes ou autres experts à la noix oblige, ceux là mêmes qui n'ont rien vu venir. L' Occident est confronté à des enjeux de...

à écrit le 10/01/2012 à 4:40
Signaler
Taxe ou pas taxe, cela ne change rien. Les banques, si taxées, vont forcement récupérer la taxe sur les clients, et pas sur ceux qui font des transactions, ces clients la sont sacrés, on n'y touche pas. C'est le client "tout le monde" qui sera la vic...

le 10/01/2012 à 8:13
Signaler
@Pauvre imbecile, vu la situation politique, SARKOZY a de grande chance d'être le prochain Président! je le compare à un renard!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

le 10/01/2012 à 8:14
Signaler
Je respecte toutes opinions, mais STOP arrêtez de dire n'importe quoi. Comment cette taxe sur tous mouvements de capitaux peut-elle échapper aux flux financiers dans les pays qui l' appliqueront Dès lors écrire "C'est le client "tout le monde" q...

le 10/01/2012 à 8:56
Signaler
Comme disait ma grand mère: c'est évident comme le nez au milieu de la figure! Comment pourrait-il en être autrement ?

le 10/01/2012 à 9:51
Signaler
@broom: c'est très simple: si vous prenez par exemple l'assurance vie le placement chouchou des Français, basé sur des actions et ou des obligations. Et bien au lieu de toucher par exemple 2,5 % de rendement par an, vous toucherez moins. Certaines as...

à écrit le 10/01/2012 à 4:36
Signaler
Y en a marre de la demogagie de Gauche au pouvoir ! A Pardon, Il est de droite Sarko !?

à écrit le 09/01/2012 à 22:11
Signaler
Nous aussi nous devions montrer l'exemple avec les 35 heures ! La France, phare de l'humanité ! On voit où cela nous a mené de vouloir toujours faire cavalier seul ! Londres et sa City se frottent déjà les mains! Lisez la presse anglaise, la city es...

le 10/01/2012 à 4:36
Signaler
@ bouchy +1

à écrit le 09/01/2012 à 22:05
Signaler
Cette annonce de Sarkozy est bien-sûr totalement démagogique et à but electoral. Mais elle va dans le bon sens : taxer la finance, qui est la grande responsable de la crise, c'est à dire faire payer, au moins en partie, les responsables de la crise, ...

le 10/01/2012 à 1:36
Signaler
En effet je suis d'accord avec vous mais il faudrait que l'Europe le fasse et pas seulement la France.

le 10/01/2012 à 1:44
Signaler
Vous vous arrêtez aux conséquences et n'attaquez jamais les vraies causes.Ce n'est pas la finance la cause de la crise. La cause de la crise actuelle est le sur-endettement des états. Personne ne les a forcé à emprunter. De même, en 2008, la cause d...

le 10/01/2012 à 9:08
Signaler
@Rey64 : ben voyons, les banquiers n'y sont pour rien... A qui profite le crime ? Qui s'en est mis plein lesq poches, avec des bonus moyens de 242000 euros par trader en France, et plus encore aux USA et à Londres ? Ne pensez vous pas que quand on ac...

à écrit le 09/01/2012 à 21:58
Signaler
Taxe complétement dommageable à l'économie française en attendant nos dépenses vont je ne sais pas où: bonjours URSS

à écrit le 09/01/2012 à 21:43
Signaler
Il me saoule ce type car toutes les semaines il en sort une!! Après ses critiques à la noix sur les anglais , ses voeux toujours aussi nuls ,jeanne d'Arc , La tobin... de toute façon il se moque du monde depuis 5 ans car il ne pense qu'a son image !!...

à écrit le 09/01/2012 à 21:39
Signaler
Madame Merkel a heureusement les pieds sur terre et un certain bon sens : Elle refuse de sacrifier les Banques allemandes pour quelques visées électoralistes à court terme.

à écrit le 09/01/2012 à 20:06
Signaler
ah, pour créer une nouvelle taxe, notre président (de droite ???) sait bien faire... Quand se décide t il à baisser les dépenses ?

à écrit le 09/01/2012 à 18:35
Signaler
Donc, notre Grand Agité revient les mains vides, la Chancellière a noyé le poisson. Merci, Madame. On n'attendait pas moins de vous.

le 09/01/2012 à 22:06
Signaler
Vous avez mal compris. Bloomberg titre : "Merkel donne son accord à Sarkozy pour la taxe Tobin en France".

à écrit le 09/01/2012 à 18:19
Signaler
Quand on a prévu de lever 150 milliards sur les marchés en 2012, on cesse de jouer la mouche du coche et de raconter n'importe quoi! Quele st le sens de tout cela? NS veut-il pratiquer la politique de la terre brûlée et casser ce qui marche encore en...

le 09/01/2012 à 22:08
Signaler
Cette taxe faisait partie du programme socialiste ! Joli coup politique qui met la gauche dans l'embarras !

à écrit le 09/01/2012 à 16:46
Signaler
La Taxe Tobin voulue par Sarkozy est un grand bluff destiné a priver Hollande d'etre seul a faire cette proposition électorale populaire.

le 09/01/2012 à 22:50
Signaler
proposition popu___liste et démagogique

à écrit le 09/01/2012 à 16:25
Signaler
Tobin or not tobin ? ..... Nein !

à écrit le 09/01/2012 à 15:25
Signaler
C'est bien beau d'obtenir, en mars, des déclarations d'intention. Mais, des déclarations d'intentions, cela fait des années qu'elles se font. Cette mesure doit être mise en place ... de façon raisonnée, sensée et avec une programmation claire et net...

à écrit le 09/01/2012 à 15:24
Signaler
C'est bien beau d'obtenir en mars, des déclarations d'intention. Mais, des déclarations d'intentions, cela fait des années qu'elles se font. Cette mesure doit être mise en place ... de façon raisonnée, sensée et avec une programmation claire et nett...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.