L'Espagne a parfaitement négocié sa rentrée sur les marchés obligataires

 |   |  200  mots
Copyright Reuters
Le Trésor espagnol a emprunté ce jeudi à des taux en forte baisse 9,9 milliards d'euros, le double de son objectif initial.

Le succès incontestable de la première adjudication de dette à long terme de l'Espagne a offert aux titres de dette ibérique un net rebond sur les marchés obligataires ce jeudi. Alors que le Trésor espagnol a emprunté 9,9 milliards d'euros, le double de son objectif, le taux à 10 ans espagnol se détendait de 12 points de base, à 5,19%.

Soutenue par une demande très importante de 18,7 milliards d'euros, Madrid a en effet profité du calme relatif des marchés en ce début d'année pour émettre plus d'obligations que prévu à 3, 4 et 5 ans. Les taux d'emprunt sont ressortis en forte baisse, en s'étalant de 3,38% à 3,91%, contre 4,84% à 4,87% lors des dernières émissions. Il s'agit de la première émission obligataire de l'année, mais aussi la première depuis l'arrrivée au pouvoir, le 22 décembre, du nouveau gouvernement de droite de Mariano Rajoy.

Le Trésor italien a par ailleurs réussi à lever 12 milliards d'euros d'obligations à court terme ce jeudi, soit le maximum prévu, pour sa première émission de l'année à des taux d'intérêt en chute libre pour les titres à un an à 2,735% contre 5,952% lors de la dernière émission similaire datant du 12 décembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :