Chômage record en zone euro, mais au plus bas en Allemagne

 |   |  448  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le taux de chômage dans la zone euro a grimpé en fin d'année dernière à son plus haut niveau (10,4%) depuis la création de la monnaie unique, selon Eurostat. Outre-Rhin, il est tombé en janvier à 6,7% (en données corrigées), son niveau le plus bas depuis la réunification du pays.

En données ajustées des variations saisonnières, le taux de chômage parmi les dix-sept pays utilisant l'euro est ressorti à 10,4% au mois de décembre, comme attendu par les économistes. Eurostat a révisé à la hausse le chiffre de novembre, porté à 10,4% lui aussi (contre 10,3% initialement).

C'est un niveau inégalé depuis juin 1998, avant l'introduction de l'euro en 1999.

"Nous attendons une poursuite de la hausse dans les mois à venir, ce qui est inquiétant", commente Martin van Vliet, économiste chez ING. "Regardez la Grèce, où le chômage est autour de 20%, et l'Espagne où il est à 23%. A un moment, ça pourrait mener à des mouvements sociaux."

Bonne performance outre-Rhin

L'écart se creuse entre le nord et le sud de l'Europe. En effet, l'Allemagne a fait état mardi d'une nouvelle baisse de son taux de chômage pour le mois de janvier, ramené à 6,7% en données ajustées (contre 6,8% en décembre), ce qui constitue un nouveau plus bas depuis la réunification du pays en 1990.

Le reflux du chômage en Allemagne, qui atteignait 7,4% en janvier 2011, devrait cependant marquer le pas en raison du ralentissement économique, estiment des économistes.

En données brutes, le nombre de chômeurs a repassé la barre des 3 millions de personnes en Allemagne en janvier, à 3,082 millions contre 2,780 millions en décembre.

"Le ralentissement en Europe devrait bientôt rattraper le marché de l'emploi allemand", estime ainsi Jörg Zeuner, de VP Bank. "La baisse de la demande à l'extérieur et la prudence à l'intérieur devraient affecter de plus en plus sensiblement les chiffres de l'emploi."

L'économie allemande, grâce au poids de ses exportations, est rapidement sortie de la crise financière de 2008-2009, mais les problèmes liés à la crise de la dette pèse sur ses perspectives de croissance.

De nombreux économistes prévoient au moins un trimestre de contraction du produit intérieur brut en Allemagne cette année, la baisse de la demande mondiale et la crise de la zone euro devant peser sur ses exportations.

"Les carnets de commandes se remplissent beaucoup plus lentement et les indicateurs avancés présentent une image mitigée de l'économie", commente Jörg Zeuner.

Les ventes au détail de décembre sont ressorties en baisse de 1,4%, selon les données préliminaires de l'Office fédéral de la statistique, également communiquées mardi. Les analystes attendaient en moyenne une hausse de 0,9%.

Mais les économistes jugent fort possible que ces chiffres soient relevés ultérieurement. "Il arrive souvent qu'en fin d'année les ventes de détail soient sous-estimées et soient révisées en hausse sensible", souligne Holger Schmieding, chez Berenberg Bank.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/01/2012 à 19:45 :
Et la Suisse? Je vous réponds: la taux le plus élevé en Novembre était celui du canton de Genève avec 5,6%. La moyenne nationale était de 3% car certains cantons n'ont tout simplement pas de chômage (1%). Alors, toujours pressé de copier l'Allemagne?
a écrit le 31/01/2012 à 19:23 :
Resultats d'une bonne gestion de la plus grande puissance économique mondiale : l'Europe. La preuve en est.....
a écrit le 31/01/2012 à 18:46 :
cela prouve que la première puissance économique mondiale ( je precise: devant les brics usa japon) est très bien gérée depuis 10 ans ..Il faut remercier par avance des horreurs que ces gens là font faire subir aux populations ..Ce sont presque des gens à forte idéologie.... Londres est en train de se retirer tout doucement et l'irlandais va surement faire pareil....
a écrit le 31/01/2012 à 17:35 :
En Allemagne c'est comme aux US ou en GB (encore que ces derniers temps même pas) ya moins de chômage parce que sinon tu crève et t'es pas soigné ou très mal, en Allemagne il y a beaucoup de pauvres et des gens qui ne gagnent rien par rapport au cout de la vie, bonjour cette Allemagne à la con.
Réponse de le 31/01/2012 à 19:00 :
Le salaire allemand a 1 euro par jour, bizarrement Mr Sarkozy oublie de nous vanter les merites de cette mesure allemande philanthrope
Réponse de le 01/02/2012 à 7:28 :
Bien sur la France il n'y pas de misère ni pauvreté avec de bon salaire,a oui j'oubliais l'exception Francaise
Réponse de le 02/02/2012 à 12:20 :
Une chose est sure: contrairement à la plupart des autres pays, la France est un pays où l'on peut très bien vivre sans travailler (parfois même mieux qu'en travaillant, d'après certains chômeurs que je connais). Il y a donc de grandes chances que le niveau de chômage reste toujours plus haut que dans les autres pays...
Réponse de le 07/02/2012 à 16:57 :
il n y pas de salaire de 1? par jur en allemagne.
1 ? c est le gain facultatif que recoiu un RMIste toute en le faisant trvailler pas comme chez nous.
Pour comprendre il faut faire un tour en Allemagne et comparer avec la france on voit bien que c est un pays tres riche beaucoup plus que la France bien organisé.il faut arreter de dire nimporte quoi l'allemagne a evolué en permanence depuis la 2 guerre et la France a stagné voila c est tout
Réponse de le 22/02/2012 à 11:27 :
Ne mélangez pas tout ... en allemagne il y a les 1 euro jobs qui sont des emplois à 1 euro de l'heure et pas par jour ... A prendre ou à laisser ... Faites une recherche Google sur "allemagne 1 euro jobs" et vous trouverez plus de précisions
a écrit le 31/01/2012 à 16:05 :
Il vaudrait mieux montrer les chiffres de la pauvreté. En Allemagne je ne sais pas si les chômeurs en fin de droits sont considérés comme chômeurs, et de toute manière nombreuses sont les personnes qui bossent à 400 euros par mois, est-ce que cela permet de vivre ? En fin de droit pas d'allocation si vous avez des économies ou un logement en propriété: une fois délesté de toute votre "fortune" (attention ils enquêtent) vous avez droit au Hartz IV. Ce procédé pénalise les classes moyennes âgées les laissant sombrer dans la pauvreté. Pas de quoi crâner l'Allemagne. Sans oublier leur mega dette. On en fait la pub, car on a besoin de donner une image forte de l'Allemagne pour les débiteurs, mais en réalité elle n'est pas en position de bien rembourser non plus. La classe moyenne fond à vue d'oeil, pire qu'en France.
Réponse de le 31/01/2012 à 19:33 :
Et en plus ils ont eux un taux de natalité tellement minable qu'il n'y a presque plus de jeunes qui arrivent sur le marché de l'emploi contrairement à la France ... facile dans ces conditions d'avoir un taux de chômage faible ....
Réponse de le 02/02/2012 à 5:16 :
Tous les pays surpeuplés comme la Grande-Bretagne, la France, l'Espagne, l'Egypte, Gaza, Haïti, etc, ont des problèmes insolubles de chômage et de pauvreté. Pour s'en sortir, il faut un enfant par femme, pas plus.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :