« En Algérie, les décideurs bloquent le développement économique du pays »

 |   |  260  mots
Issad Rebrab, président de Cevital, premier groupe privé algérien/AFP
Issad Rebrab, président de Cevital, premier groupe privé algérien/AFP
Issad Rebrab, président de Cevital, premier groupe privé algérien en termes de chiffre d'affaires (agroalimentaire, automobile, construction, grande distribution), dénonce le blocage de ses projets.

Les chefs d'entreprises insistent sur l'urgence de réduire la dépendance du pays vis-à-vis des hydrocarbures. Vous avez initié plusieurs projets, dont celui de Cap 2015 près d'Alger (investissements dans la sidérurgie, l'automobile, la construction navale, l'aluminium autour d'un port en eaux profondes), qui n'ont pas connu de concrétisation. Pourquoi ?

Le projet Cap 2015 est bloqué. On n'en comprend pas la raison. Pourtant, ce projet structurant peut créer un million d'emplois et dégager plus de 35 milliards de dollars d'exportations hors hydrocarbures. Il a été adressé au plus haut niveau de l'Etat, mais il est bloqué. Certains disent que ce refus est lié à des problèmes régionaux. Ils (les pouvoirs publics, ndlr) ne veulent pas développer la région de Cap Djinet (à 50 km à l'est d'Alger, ndlr). Pourquoi ? Cette région ne fait-elle pas partie de l'Algérie ? En plus, nos projets dans la sidérurgie à Bellara (est du pays) et dans la banque avec la Caisse d'Epargne française et la Société financière n'ont pas reçu d'autorisation de la part du gouvernement.

Des solutions existent donc pour diversifier l'économie et réduire sa dépendance vis-à-vis des hydrocarbures....

Des solutions existent. Le grand problème c'est que les décideurs bloquent le développement économique du pays. Ce n'est ni l'argent, ni les opportunités, ni les opérateurs qui manquent. Aujourd'hui, nous n'avons aucun problème pour être très compétitif à l'international, ni pour diversifier notre économie et sortir de la dépendance vis-à-vis des hydrocarbures.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/04/2012 à 16:39 :
Le régime algerien ne peut tolerer l'emergence d'une bourgeoisie( ou de grands patrons)
qui ne dépendrait pas de lui pour prosperer.Demain cette bourgeoisie pourrait devenir assez riche,assez puissante et avec suffisamment d'appui exterieur pour renverser ce pouvoir.Le pouvoir algerien est un pouvoir clientéliste ;il ne tolere que des"sujets" ou des "obliges".De ce régime rien de bon ne viendra car ses interets sont opposes a ceux de l'Algerie.
a écrit le 12/04/2012 à 0:46 :
C'est vraiment des articles de propagande qui ne rend pas service à l'Algérie, surtout à ses habitants. Qui va faire ces grands travaux ? la Chine ! car ce pays n'a pas d'avenir sans l" aide " d'autres pays - c'est l'incurie. Importation constante de blé, et de biens d'autres produits alimentaires. Les touaregs font commerce de la drogue c'est connu de tous, ils se fichent d' appartenir à l'Algérie.
a écrit le 20/03/2012 à 22:21 :
Il est déjà bien tard pour penser à l'après pétrole, ou simplement diversifier les ressources de ce pays.
a écrit le 20/03/2012 à 15:17 :
Chaque dirigeant et chaque clan s'est réservé un marché précis. La concurrence et le développement ne seront donc jamais tolérés car ils viendraient casser ces monopoles. Monopoles qui sont donc une véritable rente qui se chiffre en milliards sur les richesse du pays et de ses citoyens. La lutte contre l'islamisme, la pseudo-rivalité arabe/kabyle ne sont là que pour jouer le role d'écran de fumer et ne servent qu'à focaliser l'énergie des opposants....pendant que le business si juteux tourne.
a écrit le 19/03/2012 à 15:40 :
Le pouvoir algérien n'aime pas les Kabyles. Il y a une peur du pouvoir que cette région se développe, ils savent que cette région a les hommes pour la développer.
Réponse de le 19/03/2012 à 18:49 :
Le premier ministre n'est-il pas un Kabyle?
Réponse de le 19/03/2012 à 20:16 :
un kabyle de service
Réponse de le 20/03/2012 à 14:47 :
RIEN POUR CETTE REGION, CAR EN REPROHE CA FRANCOPHONNIE,DANC EN PENALISE CES ALGERIENS POURQUOI?ILS SONT TROP PATRIOTES,TROP ALGERIENS ET PAS DUTOUT ARABES,ALOR QUE TOUTES LES LUTTES POUR LA LIBERTE DU PEUPLE ALGERIEN SONT PARTIE DANS CETTE REGION? LE COMBAT COTINUE CONTRE LA PENSER UNIQUE.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :