Chine : excédent commercial en forte hausse malgré la crise de l'euro

 |   |  310  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'excédent commercial chinois a grimpé de 42,9% le mois dernier par rapport à la même période l'an dernier, selon les douanes. Face à la crise dans la zone euro, le pays mise sur une diversification de ses partenaires commerciaux, et vise les pays émergents.

En Chine, l'excédent commercial a bondi de 42,9% sur un an le mois dernier pour atteindre 31,73 milliards de dollars selon les chiffres publiés par les douanes ce mardi. L'excédent commercial pour l'ensemble du premier semestre s'est élevé 68,92 milliards de dollars, en hausse 56,4% par rapport à la même période de 2011.

Les exportations ont augmenté de 11,3% sur un an le mois dernier et s'élèvent à 180,21 milliards de dollars. Sur l'ensemble du premier semestre, elles ont atteint 954,38 milliards de dollars, ce qui correspond à une hausse de 9,2% sur un an. Les exportations chinoises vers l'Europe souffrent toutefois de la crise. Vers l'Allemagne, elles ont diminué en juin pour le 4e mois consécutif,  vers la France pour le 3e mois d'affilée et celles vers l'Italie se contractent depuis 10 mois.

Objectif de 10% de croissance du commercer extérieur en 2012

"Si l'économie mondiale ne continue pas à se détériorer, en particulier à cause de la crise de la dette dans la zone euro, le commerce extérieur devrait pouvoir atteindre son objectif de 10% de croissance" pour 2012, a déclaré Zheng Yuesheng, porte-parole des douanes. "La diversification des partenaires commerciaux (de la Chine) s'est poursuivie. La croissance du commerce est presque nulle avec l'Union européenne, le Japon et d'autres marchés traditionnels, mais les échanges ont progressé à un rythme soutenu avec les marchés émergents", a-t-il expliqué.

Par ailleurs, les importations chinoises n'ont de leur côté augmenté que de 6,3% au mois de juin, en dessous des prévisions des analystes interrogés par l'agence Dow Jones, qui s'attendaient en moyenne à 10,4% de hausse. Pour l'ensemble du premier semestre, les importations ont progressé de 6,7% pour atteindre 885,46 milliards de dollars. "La croissance des importations a été nettement plus faible que celles exportations à cause d'une baisse de la demande intérieure due au ralentissement économique en Chine", a commenté le porte-parole des douanes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/07/2012 à 17:12 :
Il ne faut pas oublier que depuis quelques temps les chinois font assault de publications au moment opportun, s'inscrivant parfaitement dans le ballet des news destinées à "nous redonner confiance" ou à contrer leurs meilleurs ennemis américains.
Dans le même temps, la valeur des données statistiques, en particulier avant la restructuration du pouvoir central en cours, est de plus en plus sujète à caution. On se souviendra par exemple que les chiffres de la consommation d'électricité, souvent utilisés par défaut comme étant plus fiables que ceux du PIB officiel, se sont révélés désastreusement faux et sur-évalués lors des dernières publications.
En gros, il faut prendre ça avec une pincée de scepticisme et attendre confirmation de ces chiffres.
Sinon, le commentaire de pemmore est tout à fait dans le vrai.
a écrit le 10/07/2012 à 16:18 :
surfant souvent sur les sites chinois ,un constat ,de moins en moins de produits copiés ,de plus en plus de produits originaux fabriqués nulle part ailleurs ,c'est la que le bât blesse mais ne m'étonne pas.
Se souvenir des "japoniaiseries" fabriquées avant les années 40 ,et la voiture honda s800 années 60 qui avait bien du mal à faire plus de 20000 km avec le même moteur.
Mais comme je dis souvent nous avons les meilleures terres à blé du monde et les meilleures vignes ,en face 1 milliard d'hommes qui ont faim et soif.
Pourquoi se plaindre?
Malheureusement dans un pays qui a inventé l'automobile ,la locomotive ,l'arquebuse,la fonderie etc, grosso modo 80% de tout ce qui a été inventé depuis l'àge de fer on est gràvement sous-développés au 3ème millénaire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :