L'inflation ralentit en Chine

Dans un contexte de ralentissement économique, la Chine enregistre en juin un ralentissement de l'inflation. Les prix à la consommation ont reculé de 0,6% sur un mois et leur hausse sur un an s'affiche à 2,2%.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

La hausse des prix à la consommation en Chine atteint son plus bas niveau depuis janvier 2010. Le principal indicateur de l'inflation pour le pays est tombé 2,2% au mois de juin en glissement annuel selon le Bureau national des Statistiques (BNS). Sur un mois, les prix à la consommation ont même chuté de 0,6%. De leur côté, les prix à la production régressaient de 2,1%, signe que cette tendance pourrait se poursuivre puisqu'ils constituent un indicateur de la hausse des prix à venir. Au premier semestre en Chine, l'inflation s'affichait à 3,3%.

Cette annonce intervient dans un contexte de ralentissement pour l'économie chinoise dans son ensemble. Le produit intérieur brut du pays a augmenté de 8,1% au premier trimestre 2012 par rapport à la même période l'an dernier. Or, la croissance atteignait des niveaux bien plus élevés au cours des deux dernières années : à 10,4% en 2010 et 9,2% l'année suivante. "L'économie chinoise est stable dans l'ensemble, mais que la pression à la baisse (de la croissance) est relativement forte"., a reconnu le Premier ministre Wen Jiabao dimanche.

Face à ce phénomène et alors que l'inflation ralentit, le gouvernement assouplit sa politique monétaire. La Banque centrale de Chine a abaissé jeudi les taux d'intérêt directeur pour la deuxième fois en un mois. Le Premier ministre a appelé à "de nouvelles mesures pour accroître l'efficacité des ajustements préventifs".

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 09/07/2012 à 9:31
Signaler
Ce qui veut dire dans les faits que la Chine sans rentrer en récession n'est pas encore au point pour booster sa consommation intérieure , on doit donc s'attendre à un risque de récession sur le long terme (1-2 ans) environ , le volume des exportatio...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.