En Chine, l'activité manufacturière accentue son recul

Pour le huitième mois consécutif, l'indice PMI de l'activité manufacturière s'est inscrit en dessous des 50 à 48,2. Il marque son plus fort recul en sept mois, principalement dû à un carnet de commandes à l'exportation peu rempli.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

L'activité manufacturière n'en finit plus de se contracter en Chine. Indicateur clé de l'économie chinoise, l'indice PMI de l'activité manufacturière publié par la banque HSBC, s'est affiché à 48,2 en données corrigées des variations saisonnières au mois de juin, après 48,4 au mois de mai. Le secteur marque ainsi son plus fort recul en sept mois. Pour le huitième mois d'affilée, l'activité se contracte, avec un indice en dessous de la barre des 50 représentant la limite entre recul et croissance.

Carnet de commande peu rempli

Ces résultats devraient inciter le gouvernement à prendre des mesures de soutien à l'économie, selon HSBC. La baisse des taux opérée le 8 juin, la première en trois ans et demi, n'a pour l'instant pas eu les effets escomptés sur l'industrie manufacturière. Le carnet de commandes n'a pas été aussi peu rempli depuis plus de trois ans : le sous-indice des commandes nouvelles à l'exportation a perdu 2,7 points à 45,8, son plus bas niveau depuis mars 2009.

La ralentissement de la croissance devrait se poursuivre

Le Produit intérieur brut (PIB) chinois a augmenté de 8,1% en rythme annuel au premier trimestre, contre 9,2% l'an dernier et 10,4% en 2010. Le gouvernement doit publier le chiffre de la croissance pour le deuxième trimestre le 13 juillet. "Alors que la demande externe a faibli et que la demande intérieure ne s'est pas améliorée de manière significative à la suite des mesures prises jusqu'ici, la croissance va probablement continuer à ralentir", a estimé Qu Hongbin, co-directeur du département de recherches économiques sur l'Asie de HSBC, cité par le communiqué de la banque. HSBC prévoit une croissance de 7,8% en Chine pour le deuxième trimestre, et un rebond durant la deuxième moitié de l'année.

Les chiffres officiels montrent un ralentissement mais pas de recul

L'indice publié par le gouvernement annonce quant à lui une croissance de l'activité manufacturière, à 50,2 en données corrigées. En mai, l'indice officiel s'était affiché à 50,4. Il marque donc un ralentissement de l'activité. Le sous-indice des nouvelles commandes à l'exportation a subi son recul mensuel le plus marqué depuis décembre, perdant 2,9 points à 47,5. Le sous-indice des commandes nouvelles, qui comprend les commandes intérieures, a cédé 0,6 point à 49,2.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.