La crise a créé 30 millions de chômeurs dans le monde... et ce n'est pas fini

 |   |  244  mots
En Grèce, le taux de chômage atteint plus de 25% - Copyright Reuters
En Grèce, le taux de chômage atteint plus de 25% - Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Depuis 2008, le monde compte 30 millions de chômeurs de plus et 40 millions de découragés selon le Bureau international du travail. Une situation que les politiques d'austérité devrait faire empirer, estime le patron de l'institution, Guy Ryder.

En tout, la crise a laissé 70 millions de personnes sur le carreau. Le monde compte en effet 30 millions de chômeurs de plus qu'en 2008. Et 40 millions de personnes ont arrêté de rechercher un emploi. C'est le constat accablant que dresse le directeur général du Bureau international du travail (BIT), Guy Rider ce vendredi. Ce dernier pointait en particulier la situation des jeunes : ils sont 75 millions de moins de 25 ans à être au chômage dans le monde, soit un quart du nombre total.

Des mesures d'austérité dénoncées

"Cela signifie que les dommages des mesures d'austérité sont bien pires que ce qui avait été préalablement envisagé", a-t-il dénoncé. Emboîtant le pas du Fonds monétaire international, il a également affirmé qu'il est "désormais urgent de revoir les calendriers" et qu'il fallait prendre davantage de recul sur "le temps qu'il faudra pour réparer les dégâts causé par les excès financiers de la période d'avant la crise". La directrice générale du FMI, Christine Lagarde avait fait état de son inquiétude à propos des mesures d'austérité, craignant qu'elles ne causes encore davantage de difficultés.

7 millions de chômeurs en plus attendus

Le BIT prévoit que le nombre de chômeurs devrait continuer de croître l'an prochain. Il table sur 7 millions de personnes sans emploi supplémentaires et à la recherche d'un emploi d'ici 2013. Actuellement, l'organisme en compte 200 millions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/10/2012 à 15:36 :
C'est bien connu, Lagarde ne garde rien. De quoi parle-t-elle? L'Allemagne fait 1% de croissance sans déficit, voila un moteur! Nous avons 110 milliards de déficits! Ce qu'on appelle austérité, c'est de la vertu: un bon ministre est un bon sinistre. Toc!
a écrit le 16/10/2012 à 12:43 :
Et voila bravo l'Europe du Sud... seulement et si on regardait du côté de l'Allemagne? Eux n'ont pas explosé, ils ont un Etat à l'équilibre qui fait de la croissance. Alors c'est qu'il existe dans cet Europe un diable monstrueux, des petits Nérons qui boutent le feu à la société européenne. On devrait y regarder de plus près car la situation déjà critique ne peut qu'empirer. Nous avons affaire à de l'IMMANITE, une volonté farouche de déprédation, on s'acharne avec passion à détruire le travail des français.
a écrit le 13/10/2012 à 11:15 :
Ne vous inquiétez pas Hollande et ses copains ont la solution à ce problème de chômage. Il l' a dit durant toute sa campagne. Vous l' avez cru ?. C' est dommage pour la France.
Réponse de le 15/10/2012 à 9:59 :
Oui,
Mme PARISOT aussi a la solution : que ceux qui ont encore un emploi baisse leur salaire au non de la compétitivité ! c'est vrai que nos hommes politique nous ont mis en compétition frontale avec tous les pays du monde. C'est une opportunité pour les multinationale et un apauvrissement généralisé du monde qui travaille.
La solution est dans le traitement des causes, celui, M. Hollande ou un autre, qui le comprendra, y arrivera, a condition qu'il ne soit pas le seul, en tant que pays.
Réponse de le 16/10/2012 à 15:21 :
Jusqu'à présent aucune solution n'a été trouvée n'est-ce pas? On parle de crise longue, cela fait déjà plusieurs années... et l'on peut dire vu les prélèvements à venir que l'on nous met au tapis. Alors la question du chômage des jeunes pose un réel problème de société dont les politiciens se foutent, c'est sortir les gens de la pauvreté, créer des emplois et augmenter le niveau de vie. Ils font l'inverse!
a écrit le 13/10/2012 à 9:48 :
On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre. On ne peut pas protéger les insiders avec des codes du travail hyperprotecteurs, des smics stratosphériques, des effets de seuils à la pelle, des charges sociales assassines et, dans le même temps, espérer intégrer les outsiders, jeunes, chômeurs, immigrés... Les codes agissent comme autant de barrières à l'entrée sur le marché du travail qui poussent dans l'illégalité économique toute une population incapable de les franchir, illégalité d'autant plus développée que les codes sont protecteurs. Alors, ici ou là, on invente des dispositifs comme le RSA pour compenser les effets pervers des législations mais au lieu d'améliorer la situation, ces dispositifs ne font que l'aggraver, en ajoutant une couche supplémentaire de réglementations et de charges qui détruisent inexorablement d'autres emplois par ailleurs. Constatant leur vacuité mais refusant de comprendre leur origine et leur caractère inéluctable, des politiciens obtus proposent alors des heures de travail forcé pour pouvoir prétendre aux aides sociales, ce qui montre que notre société, derrière l'illusion de sa modernité, est toujours tenaillée par les pulsions esclavagistes héritées de l'Antiquité. Le BIT serait bien plus efficace s'il dénonçait les barrières sociales qui détruisent inexorablement le marché du travail dans la plupart des pays européens. Mais il ne le fera évidemment pas car le BIT est lui-même le fruit des codes destructeurs ; au contraire, il lutte au quotidien pour leur inflation sans limite. Bref, le BIT ne sert à rien.
a écrit le 13/10/2012 à 9:45 :
Il nous faut un nouveau ROOSEVELT !

Un collectif s'est créé il y a quelques mois dans ce but : ROOSEVELT 2012 (70 personnalités de tous bords suivies par 85000 citoyens - La Tribune leur a consacré un article), objectif :
- stopper net l'évolution de la crise en quelques semaines (plans de licenciements : "Kurzarbeit" comme en Allemagne, dette de l'état : articles 21 et 23.1 de la BCE...)
- créer 2 MILLIONS d'emplois CDI temps plein privés en 5 ans sans ruiner l'état ni les entreprises, ni le contribuable (semaine de 4 jours en partant de la loi De Robien)
- régler en grande partie la crise du logement en quelques années (réorientation du FdRR comme aux Pays-Bas)
- Et globalement faire naître une nouvelle société démocratique au niveau européen

http://www.roosevelt2012.fr/

Réponse de le 16/10/2012 à 12:38 :
Erreur monseigneur, la liberté reprend ses droits car les injections de monnaie à répétition n'ont pas permis de redresser la situation. L'argent est dépensé en projets non rentables et l'on tape sur la population pour sanctionner son travail, voyez le bourreau à l'oeuvre au Portugal. C'est le résultat du laxisme que nous devons juger. C'est le syndrôme de l'économie Concorde ou Air France...
Réponse de le 16/10/2012 à 15:50 :
Voici mon crédo. Je dirais même plus que le règne de la vertu l'emportera comme d'habitude, mais pour combien de pertes? L'humanité s'est libérée à de nombreuses reprises des tyrans qui voulaient l'asservir: d'abord les cités grecques ont inventé la liberté, la démocratie, ce qui n'est pas aujourd'hui une évidence vu les faux engagements, elle est morte d'un excès de conflit et d'un manque de coopération, principes qu'il faut associer, donc elle fut envahie par un tyran qui a engagé sur ses forces, les phalanges d'hommes libres, une conquète du monde. napoléon en a bien profité avec la fin du moyen age. Mais on passe par Rome avant, empire qui a péri sous son poids, de la désertification économique induite par l'Etat, les gens ont été sous dioclétien attachés à leur emploi, le commerce ruiné par l'esclavage. Le christianisme a rétabli la liberté, mais la barbarie l'a emportée dans un monde qui vivait dans la paix, la pax romana. Le droit a été aboli au profit de l'hommage et du servage... est-ce cela que nous voulons? Et l'humanité se libère actuellement des vrais faux démocrates qui veulent imposer le totalitarisme.
a écrit le 13/10/2012 à 9:35 :
La crise n'a rien créé du tout, ce sont les politiques les responsables du nombre de chômeurs, par leur incapacité et prodigalité dans les comptes publiques, en plus le monde se porte très bien les enfants malades s'appellent Europe et USA dont leurs puissances disparaitront d'ici 2025. Les USA seront remplacés par les CHinois qui eux travaillent et ne prennent pas la retraite à 60 ans ou font des cadeaux aux petits copains ou travaillent 35 heures les pauvres ils doivent souffrir, l'état providence on ne connait pas. En plus, les chômeurs préfèrent en général des systèmes d'assistanat bien gras comme en France c'est toujours mieux d'alle pointer à l'anpe au lieu de travailler, en France on se suicide au travail, on souffre on souffre on n'aime pas travailler, mais par contre on préfère ne rien faire les vacances, c'est l'illusion à la française, les vacances ont remplacé le travail, du reste la France régresse de la 5 place à la 10 place sous le gouvernement bien socialiste du Hollande.
a écrit le 13/10/2012 à 9:09 :
30 millions de chomeurs de plus sur une population de 7 milliards d'individus en croissance, c'est beaucoup?
Réponse de le 13/10/2012 à 11:02 :
Allons Hollande, encore un effort et ce sera simplement en France!
a écrit le 13/10/2012 à 8:15 :
Eh oui, nos gouvernants se démènent pour rester en tête dans ce domaine.
a écrit le 12/10/2012 à 22:22 :
Bientôt Soleil Vert !! Tout le monde au turbin pour des clopinettes , fin du système social: à 67 ans pas de retraites direction l'usine a croquettes , lutte contre les manifestations au bulldozer , et surtout maintenir le niveau de vie des riches !
Réponse de le 13/10/2012 à 2:37 :
@soleil vert: il serait en effet temps que les jeunes se réveillent, parce que c'est leur avenir, pas le mien, qui est en jeu !!!
Réponse de le 16/10/2012 à 12:33 :
Voila un bon sujet: la fin de notre système social... c'est ce qu'on lit dans la presse, qu'on nous annonce pour dans quelques années. Surtout ne faisons rien!
a écrit le 12/10/2012 à 15:02 :
quand on vous dit que la crise a été fabriquée, artificiellement... par le système pourri de la Finance internationale, sans contrôle, ni garde-fous... pourquoi faudrait-il que ce soit les simples citoyens qui payent pour des banksters qui veulent nous mettre à genoux et faire de nous des esclaves... refusons tout plan d'austérité... ce aux banques qui ont été renflouées avec l'argent des contribuables... de payer pour redresser une situation qu'elle ont provoquée (1000 milliards d'? ont été distribués par la BCE... où sont-ils passés...?... la spéculation mondiale a engrangé plus de 400 000 milliards de $ (près de 200 fois la DP de la France...) qui sont dissimulés dans les paradis fiscaux (îles Caïmans et ailleurs), derrière des sociétés-écrans... invisibles... intouchables... c'est à toutes ces banques spéculatives mondiales (JP Morgan [en bénéfice au premier semestre 2012], Stanley Morgan, Goldman Sachs et bien d'autres) qu'il faudrait demander des comptes... allez, un peu de courage... Mme Lagarde du FMI... mouillez-vous... dénoncez ces prédateurs-voyous... dénoncez les listes des tricheurs français qui fraudent le fisc comme vous l'avez dénoncé aux responsables grec du momment... on aimerait connaître tous ces milliers (plus de 5000 à minima) de tricheurs-délinquants-voyous qui ne payent pas leurs impôts, en France, mais qui y vivent pour leur business... on en connait quelques-uns... un peu de transparence ferait le plus grand bien
Réponse de le 14/10/2012 à 22:47 :
Oui tu as raison, et il faudrait faire la seule grève qui leur ferait du mal ... la grève de la consommation , pendant une semaine on ne ne consomme que l'ultra nécessaire ... ce serait intéressant de lancer un mouvement de pigeons-consommateur pour faire cela.
a écrit le 12/10/2012 à 13:53 :
Dans certains pays le chômage n'existe pas et tout le monde travail, le problème des jeunes dans les cités n'existe pas : Thaïlande, Chine, Laos, Malaisie !
Réponse de le 12/10/2012 à 23:21 :
Ahh la Chine ce paradis des employeurs !
Réponse de le 13/10/2012 à 2:36 :
@ahhh: et les noms des employeurs chinois ? ne serait-ce pas Apple et d'autres sociétés occidentales par hasard :-)
Réponse de le 13/10/2012 à 7:47 :
au corée du nord , tout le monde travaillent ,
au cambodge pendant le régime pol pot à partir l'age de 5ans a un travaille aussi
Réponse de le 13/10/2012 à 9:54 :
En Chine, ils ont tellement de problèmes avec leurs cités qu'ils isolent les riches centres villes avec des portes fermées chaque nuit pour que les membres du parti puisse faire la fête à l'occidentale en toute tranquillité. La mise en esclavage est la conséquence logique de tous les socialismes.
a écrit le 12/10/2012 à 11:13 :
La question est : quand est ce que la goutte d'eau va faire déborder le vase ? Les prochains conflits risquent d'être très tendus. Car quand on a plus rien à perdre mais aussi plus rien à espérer on s'avance tout droit vers une situation d'explosion sociale à grande échelle.
Réponse de le 12/10/2012 à 14:27 :
tout a fait la revolte expose protege est INEVITABLE
Réponse de le 16/10/2012 à 12:31 :
Comme notre dette arrive à son maximum, ce que nous devons faire c'est nous pencher sur une question: qu'avons-nous fait de l'argent? Avons-nous investi dans l'emploi ou bien avons-nous flambé? On ne cesse de dérembourser les soins de santé, mais on refuse de remettre en cause le système bureaucratique pour cause d'individu fonctionnarisé. Admettez que c'est une aberration...
a écrit le 12/10/2012 à 11:12 :
A se multiplier comme des lapins, vous vous attendez à quoi ? Bientôt ce ne sera pas le chômage, le principal problème sera la faim ! Stop à la croissance débridée, oui à une économie verte et à de nouvelles règles commerciales basées sur le produire local, à plus d' indépendance des pays européens et à la diminution des règles tatillonnes de bruxelles.... et à un nouveau parti "verts" dépouillé des gauchistes !
Réponse de le 12/10/2012 à 22:19 :
+ 1000
Réponse de le 13/10/2012 à 9:56 :
Quel rapport entre chômage, faim et démographie ? On voudrait comprendre !
Réponse de le 16/10/2012 à 12:26 :
Voila le partisan de la pauvreté, de l'hydre totalitaire et de l'économie de la drogue qui pointe son nez.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :