Un taux de croissance de 6 % en 2012... plonge l'Inde dans la morosité

 |   |  301  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
Le Premier ministre indien, Manmohan Singh, tente de restaurer la confiance des investisseurs étrangers et un environnement de croissance. "La croissance a ralenti à 6,5 % l'an dernier et pourrait n'être que de 6 % cette année", a-t-il regretté.

Le Premier ministre indien, Manmohan Singh, estime que "la morosité et une impression de sort funeste", qui pesaient sur le pays ces derniers temps, ont été dissipés et il se dit déterminé à poursuivre les réformes. Notant qu'en 2006, un taux de croissance semblait "tout à fait réalisable", le Premier ministre a reconnu que depuis, les exportations se sont réduites et le déficit budgétaire s'est emballé.

"La croissance a ralenti à 6,5 % l'an dernier et pourrait n'être que de 6 % cette année", a-t-il regretté samedi soir lors d'un dîner conférence organisé par The Economic Times. "Ca a pesé sur l'humeur des investisseurs". "Des doutes ont été soulevés par certains sur la croissance de l'Inde, partie de traviole", a noté le chef du gouvernement. Mais un train de réformes annoncées en septembre vont relancer l'économie et attirer des investissements étrangers, a-t-il promis, ajoutant que d'autres réformes sont en préparation.

Améliorer le climat pour les investissements étrangers

"Nous avons fait disparaître la morosité et une impression de sort funeste, amélioré le climat pour les investissements étrangers et nous travaillons dur pour restaurer la confiance des investisseurs et un environnement de croissance", a déclaré le Premier ministre devant des chefs d'entreprise à Bombay, capitale financière du pays. Les réformes récemment annoncées sont destinées à ouvrir les secteurs de la distribution, de l'aviation et de l'audiovisuel aux investissements étrangers.

L'ouverture du secteur de la distribution notamment est vivement combattue par l'opposition et les représentants des petits magasins. Ce "big bang" des réformes économiques a été unanimement salué par les marchés et a changé l'image d'un gouvernement accusé d'immobilisme mais leur impact sur une reprise de la croissance reste encore bien incertain, selon des analystes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/11/2012 à 11:00 :
PIB par habitant (2010):
France: 34092 (23ème mondial)
Inde: 3 290 (127ème mondial)

Tout est relatif.
Réponse de le 16/11/2012 à 12:45 :
En terme economique, le PIB par habitant ne veux pas dire grand chose surtout pour les geants comme l'Inde ou la Chine! Ce qui compte c'est le PIB global!
a écrit le 12/11/2012 à 9:07 :
Question comme pour la Chine (et nous autres): quelle part des dépenses publiques dans ces 6%, ou plutôt combien de pays en récession sans dépense publique sur budgets déficitaires et pays endettés? Et surtout quel part "productive" de ces dépenses?
a écrit le 12/11/2012 à 9:06 :
En parité de pouvoir d'achat, l'Inde est déjà la 3eme puissance économique du monde!
Il est grands temps que les franchouillards se réveillent!!
a écrit le 12/11/2012 à 7:43 :
Là-bas aussi, ils passent leur temps à faire des réformes?
a écrit le 11/11/2012 à 17:57 :
il faudrait leur envoyer notre françois national, son idée de monter la tva sans impact su le pouvoir d'achat ferait un malheur la-bas
a écrit le 11/11/2012 à 13:40 :
Les satisfecit permanent sur ces pays en voie de développement , notamment l'inde et la chine ne signifie rien : ils partent de tellement bas et puis c'est encore le moyen âge là bas dans pas mal d'endroits , stop au sensationnalisme !
Réponse de le 11/11/2012 à 15:51 :
c'est évident, si votre PIB passe de 1? à 2?, vous avez fait 100% de croissance .. et pourtant. Donc le fait d'augmenter le revenu et le niveau de rien à pas grand chose pour 1 milliard d'individus ça fait un beau chiffre mais il n'y a rien de comparable avec les pays plus développés .. surtout que ça va mal finir tout ça :-)
Réponse de le 11/11/2012 à 16:31 :
La croissance démographique de l'Inde était de 1.41% en 2010. A ce rythme ce pays doublera sa population d'ici 49 ans et passera à 2.6 milliards d'habitants. Ce colosse finira probablement dans le décor et le monde entier avec lui, car inadapté à la taille de notre planète qu'il va phagociter à lui tout seul.
a écrit le 11/11/2012 à 13:09 :
Ca c'est bon pour ma boite, on va pouvoir en profiter pour acheter des boites indiennes, on est gagnant gagnant dans la dualité des échanges entre la France et l'Inde. il sous traite pour la France et nous gagnons des marchés stratégique en Inde pour nos équipes française. les boites à la franchouillardes, c'est mort. l'Inde reste une démocratie, tout est a faire au niveau développement, plus d'espoir d'ouverture et d'opportunité qu'avec la Chine.
Réponse de le 12/11/2012 à 7:03 :
Organisation sociale hors d'age, infrastructures hors d'age...ils ne sont pas au bout nos amis indiens.
Réponse de le 12/11/2012 à 9:07 :
En parité de pouvoir d'achat, l'Inde est déjà la 3eme puissance économique du monde!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :