Coups de semonce d'Israël contre la Syrie pour la 1ère fois depuis 1973

 |   |  285  mots
Patrouille israélienne sur le plateau du Golan. Copyright Reuters
Patrouille israélienne sur le plateau du Golan. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
A la suite de la chute d'un obus de mortier syrien sur le plateau du Golan, l'armée israélienne a répliqué par des coups de semonce en direction des zones syriennes. Pour la première fois depuis la guerre israélo-arabe d'octobre 1973.

 L'armée israélienne a tiré dimanche des coups de semonce en direction de la Syrie à la suite de la chute d'un obus de mortier syrien dans le nord d'Israël, selon un communiqué militaire israélien. C'est le premier incident du genre depuis la fin de la guerre israélo-arabe d'octobre 1973. « Il y a peu de temps, un obus de mortier a touché un poste de l'armée israélienne sur le plateau du Golan près de la frontière israélo-syrienne, dans le cadre du conflit interne en Syrie. En réponse, les soldats israéliens ont tiré des coups de semonce en direction des zones syriennes » indique l'armée dans son communiqué.

Multiplication d'incidents sur le plateau du Golan
Israël a déposé plainte auprès des forces de l'ONU stationnées sur le Golan, prévenant que « les tirs émanant de Syrie vers Israël ne seront pas tolérés » et que « notre réponse sera sévère. » La chute de cet obus de mortier n'aurait pas fait de blessé. Les incidents sur le plateau du Golan se sont multipliés ces dernières semaines. Ces incidents « représentent une dangereuse escalade qui pourrait avoir des implications importantes pour la sécurité et la stabilité de la région » a écrit l'ambassadeur israélien à l'ONU Ron Prosor, dans un courrier au Conseil de sécurité pour lui demander d'agir. Israël est officiellement en état de guerre avec la Syrie. Malgré l'occupation et l'annexion par Israël d'une partie du Golan syrien, que la communauté internationale n'a pas reconnue, les deux pays n'y ont pas connu d'affrontement notable depuis la fin de la guerre israélo-arabe d'octobre 1973.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/05/2013 à 12:22 :
C?est tout ce qu?il reste à faire pour Israël, c?est le dernier quart d?heure avant de voir le géant syrien imposer sa loi dans la région (victoire de l?axe de la résistance, bien sûr). Un pays qui subit depuis deux ans une guerre préparée, financée, soutenue et encouragée par près de 100 pays à coups de milliards de dollars ne peut être que géant. Quel autre pays aurait pu tenir face à une telle agression mondiale ? Il est question de plus de 250 000 mercenaires et le support des plus importants services de renseignements dans le monde (CIA, Mossad, MI5, DGSE...etc) ainsi que l?utilisation de différents satellites de renseignements. Bref, la Syrie sort tout doucement vainqueur d?une guerre particulièrement meurtrière. Les jours et semaines, peut-être quelques mois, à venir verront un changement majeur avec d?abord la fin de l?actuel Qatar (toute la clique dirigeante sera bientôt mise sur la touche), la fin de la Turquie politique actuelle, la fin d?une partie des dirigeants saoudiens ainsi que la clique du 14 mars au Liban. Énormément de changements sont à venir et la France en paiera une facture douloureuse (du moins ceux qui ont pactisé avec le Qatar).
Pour ceux qui souhaitent avoir la meilleure analyse possible des enjeux et des rapports de force, hélas pour ceux qui ne comprennent pas, en langue arabe. Une analyse absolument exceptionnelle et complète basée sur des infos de première main. L?entretien fait sur l?excellente chaine syrienne Al Ikhbarya avec le géopoliticien Nasser Kandil, le tout meilleur analyste (à mes yeux) sur les questions moyen orientales. Si E&R pouvait prendre en charge la traduction, car il s?agit d?un document vraiment exceptionnel.
http://www.youtube.com/watch?v=Q1VU...
a écrit le 03/01/2013 à 16:36 :
s'attaquer à un pays détruit ou avec une défense illusoire est la spécialité d'Israel.Attention à la colonisation!
a écrit le 12/11/2012 à 17:42 :
Le problème, c'est qu'un nouveau gouvernement syrien soutenu par l'ensemble des pays occidentaux va proposer rapidement la signature d'un traiter de paix avec Israël contre la restitution du plateau du Golan. La légitimité du nouveau gouvernement syrien et la dynamique de paix voulue dans la région, rendra la position d'Israël plus que délicate, si celui ci refuse l'offre de paix. Et il est fort probable qu' Israël refuse, le plateau représente 35% de l'approvisionnement en eaux d'Israël et rend aux syriens, la rive Est du lac de Tibériade. Demander l'intervention de l'ONU, qui n'a jamais reconnue l'annexion (puisqu'en 1967, c'est Israël qui a déclencher "la guerre des 6 jours") peut surprendre, mais lui faire prendre position contre la Syrie, c'est une manière habile de faire reconnaître implicitement l'annexion.
a écrit le 12/11/2012 à 9:27 :
Pour rappel, se plateau a été occupé après que la Syrie a ce l'armée la guerre à Israël. Cette conquête s'est faite après des combats qui ont occasionné de nombreuses pertes Israéliennes. Ne jamais oublier l'origine de ces "occupations" cela permet de mieux comprendre. Mais peut être que Jos n'était pas informé ?
Réponse de le 12/11/2012 à 11:20 :
OK mais que les Syriens restent de leur côté de la frontière alors
a écrit le 12/11/2012 à 7:24 :
Pour rappel, le golan est occupé depuis 1967 et annexé en 1981. Une annexion qui a été condamnée par le Conseil de sécurité des Nations unies et qui n?a jamais été reconnue par la communauté internationale. Il y a quelques semaines, Benjamin Netanyahu a dit avoir envisagé la rétrocession du plateau a la Syrie contre la signature d'un traité de paix avec la Syrie. D'un point de vue internationale le plateau de Golan est toujours un territoire Syrien !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :