Espagne : les médecins battent le pavé contre l'austérité

 |   |  270  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Des dizaines de milliers de médecins, infirmières et personnels des hôpitaux ont envahi les rues de Madrid et sa région pour protester contre les privatisations et les coupes budgétaires.

"La santé publique ne se vend pas, elle se défend." C'est à ces cris qu'une marée blanche a déferlé dans les rues de Madrid ce dimanche, pour défendre la santé publique. D'après l'AFP, des dizaines de milliers de médecins, infirmières et personnels ont envahi les rues de la capitale.

Il faut dire que depuis plusieurs semaines, une vingtaine d'hôpitaux de Madrid et de sa région sont occupés par le personnel, pour dénoncer la décision du gouvernement régional de privatiser six de ces établissements dans le cadre des coupes budgétaires prévues en 2013. Cette mesure avait mis le feu aux poudres, alors que le secteur de la santé paye déjà au prix fort la politique de rigueur mise en ?uvre par le gouvernement de droite de Mariano Rajoy, engagé dans une chasse drastique au déficit public.

Un gouvernement sous pression

Jeune médecin de 33 ans, Jaime Rodriguez explique à l'AFP être là "pour deux raisons, parce que les coupes budgétaires portent préjudice aux services médicaux pour les citoyens, et parce que les conditions de travail du personnel empirent". Pour les médecins et infirmières, la politique d'économies se fait déjà sentir dans les hôpitaux madrilènes: Jaime Rodriguez donne l'exemple "d'un patient de 90 ans qui a dû passer cinq jours aux urgences parce qu'il n'y avait aucun lit de libre" dans un service.

De quoi mettre à nouveau le gouvernement sous pression, quatre jours seulement avant de grandes manifestations contre l'austérité, caractérisées par de nombreux heurts en Espagne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/11/2012 à 9:41 :
Que ce soit en Espagne en France ou ailleurs rien ne va plus. Le seul programme des politiques c'est tout casser. La haine ils ne la sentent pas montée, protégés qu'ils sont dans leur forteresse mais elle est bien là et commence à émerger. les élections UMP PS montrent bien qu'ils sont sourds et aveuglent mais nous nous les voyons et les entendons.
a écrit le 19/11/2012 à 0:04 :
privatiser c'est donner critères financières aux décisions d'opérer oú opérer pas .
a écrit le 18/11/2012 à 17:51 :
Chez nous en France, les médecins battent le pavé, mais par pour les mêmes raisons, c'est pour mieux se remplir les poches!.
Réponse de le 18/11/2012 à 18:28 :
Bien vu, Serment. Toujours plus, tel est l'objectif... Notes, vu l'Espagne, il faudra bientôt être TRES riche pour être soigné. Donc, ils savent de quoi ils parlent...
Réponse de le 18/11/2012 à 18:59 :
Non vous irez vous faire soigner en Espagne.les médecins déguerpissent et faudra être téméraire pour se faire opérer de l.appendicite par un médecin hors UE

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :