Gary Kasparov en tête d'une manifestation anti-Poutine à Saint-Pétersbourg

 |   |  393  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Des milliers de Russes manifestaient samedi à Saint-Pétersbourg, scandant "La Russie sans Poutine!", à l'appel de leaders d'opposition, dont le champion d'échecs Garry Kasparov, qui ont promis une mobilisation massive après la présidentielle du 4 mars.

Une colonne d'entre deux et trois mille personnes, selon une estimation d'une correspondante de l'AFP sur place, marchait en début d'après-midi dans le centre-ville vers la Place Koniouschennaia où doit avoir lieu un rassemblement. M. Kasparov, l'ex-champion du monde d'échecs engagé depuis plusieurs années dans l'opposition libérale en Russie, ainsi que Sergueï Oudaltsov, un leader d'extrême-gauche, et l'avocat Alexeï Navalny, leader charismatique, nationaliste et pourfendeur de la corruption, étaient en tête de cortège. Des hélicoptères survolaient le centre-ville à basse altitude durant la marche. Lors d'une conférence de presse avant la manifestation, les trois leaders ont appelé à voter contre M. Poutine à la présidentielle, à laquelle l'ex-agent du KGB pourrait l'emporter dès le premier tour. "S'il y a de nouveau des fraudes, nous devons mener une bataille décisive après le 4 mars", a lancé M. Oudaltsov.

Dans la marche samedi, des nationalistes constituaient une colonne distincte de plusieurs centaines d'hommes, dont certains brandissaient des drapeaux tsaristes ou avaient le visage masqué de noir. "Les Russes contre Poutine", disait une banderole en tête de cette colonne, dont certains membres faisaient par moment le salut nazi, selon la correspondante de l'AFP.

Une contestation sans précédent

La contestation sans précédent apparue en Russie après les législatives de décembre entachées par des fraudes selon l'opposition et des observateurs de l'OSCE, a rassemblé une coalition disparate de libéraux, militants d'extrême-gauche, nationalistes, et de personnalités de la culture ou des médias. "Je veux une vraie démocratie dans un pays juste, et non une dictature avec le FSB", les services de sécurité russe, a déclaré à l'AFP Anna Pavlova, 50 ans, qui manifestait samedi. "Nous avons besoin de changements dans le pays, pour que les gens travaillent honnêtement, et paient leurs impôts et que cet argent n'aille pas aux palais de Poutine mais par exemple pour les vieillards", a dit de son côté Kristina, 28 ans, qui compte voter pour le candidat communiste Guennadi Ziouganov, non parce qu'elle partage ses opinions mais "parce qu'il a promis un gouvernement de coalition".

Avec 15% d'intentions de vote contre environ 60% dans les sondages en faveur de M. Poutine, M. Ziouganov, dont le parti est le premier parti d'opposition parlementaire, n'a cependant pas de chances d'être élu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/02/2012 à 15:40 :
Gasparov, a force de jouer trop à l'échec tu as perdu la tête !
a écrit le 26/02/2012 à 13:06 :
Le copié collé russe se produira en France quelques mois après les élections!!!
a écrit le 25/02/2012 à 19:25 :
Je pense qu'il est temps pour la "putain" de la CIA: Kasparov, d'aller enseigner les échecs en Siberie. Jean-Claude Meslin
Réponse de le 26/02/2012 à 4:54 :
Quelle vulgarité !
Réponse de le 26/02/2012 à 14:43 :
JCM encore un type qui n'y connait strictement rien ! Comme si la CIA pouvait manipuler les russes patriotes et nationalistes. D'après JCM les russes, tous les russes, doivent applaudir cette façon de contourner la Constitution ou de s'assoir dessus.
Réponse de le 26/02/2012 à 14:46 :
Alors Jean Claude Meslin, pour bien suivre votre raisonnement, si SarKo et Fllion se partageaient le Pouvoir de la même façon en France, il faudrait manifester notre bonheur. Comme si les Russes étaient plus cons que les autres !!
Réponse de le 26/02/2012 à 18:32 :
J'ai essayé d'apporter quelques précisions; mais j'ai déjà été trois fois censuré. J'en conclus que j'ai raison et ne m'abaissant pas à la hauteur des ignorants; donc, je vous laisse avec les corniauds de votre espèce. Je ne commenterais rien sur la Russie, avant Dimanche prochain. Sans Amitié ! Jean-Claude Meslin
Réponse de le 26/02/2012 à 18:36 :
GHO, personne n'est plus con de personne , c'est juste qu'en occident les gens sont tellement gentils qu'il croient aveuglement que Sarko et contre Chirac, Chirac était contre Mitterand et dans l'ensemble tout le monde sont en apparance contre tout le monde, mais dans la réalité c'est juste du theatre, comme Pepsi et Fanta sont des boissons très différents , mais au fond ils sont fabriqué par la même companie. Mais de quoi je parle au juste. La France n'a même pas connu dans son histoire le média de l'opposition, tandit qu'en Russie c'est les chaines les plus regardé à la vue de tout le monde pro-americain. Reflechissez un peu, où sont vos médias de l'opposition?
Réponse de le 27/02/2012 à 2:59 :
@GHO,"Si Sarko et Fillon se partageaient le pouvoir en France" mais mon ami c'est deja cas. Lisant les commentaires sur les media Francais 90% sont des commentaires anti-Sarkozy.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :