Inde : les incertitudes sur l'économie mondiale pèsent sur la croissance

 |   |  275  mots
Copyright Reuters
New Delhi a affiché une croissance ralentie à 5,3% sur un an lors du trimestre allant de juillet à septembre.

Il y a un an, l?Inde avait enregistré une croissance de 6,7%. Mais l?actuel exercice sera moins bon, selon les chiffres officiels publiés vendredi. Lors du trimestre allant de juillet à septembre, l'Inde a affiché une croissance ralentie à 5,3% sur un an, en raison des très faibles performances du secteur manufacturier et des incertitudes sur l'économie mondiale.

Ce taux de croissance, légèrement supérieur aux estimations des économistes interrogés par l'agence Dow Jones (5,2%), est moindre que le taux enregistré lors du trimestre précédent (5,5%) et identique au taux enregistré en janvier-mars, le plus bas depuis trois ans.

Le pire est-il passé?

Il faut dire que l?économie indienne, la troisième d?Asie, pâtit de taux d'intérêt élevés, d'un ralentissement de ses exportations notamment vers l'Europe, ainsi que de la réticence des investisseurs étrangers, refroidis par la corruption et la paralysie du gouvernement. Dans le détail, le secteur manufacturier a affiché les performances les plus faibles: il n'a progressé que d'un maigre 0,8%, sur un an. Les services ont augmenté de 5,5% tandis que le secteur financier et immobilier affichait un bond de 9,4%.

Toutefois, les analystes estiment que le pire est peut-être passé. Ils rappellent que le gouvernement de centre-gauche du Premier ministre, Manmohan Singh, a créé la surprise cet automne en annonçant une rafale de mesures pour libéraliser des pans entiers de l'économie, de l'aérien aux assurances en passant par la grande distribution. Economiste chez Goldman Sachs, Tushar Poddar perçoit pour sa part "une amélioration des perspectives", dit-il à l?AFP, et table sur une croissance de 7,2% en 2014.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :