Angela Merkel accepte l'idée d'effacer une partie de la dette grecque

La chancelière allemande prend un risque en avançant cette idée à moins d'un an des élections législatives. Ces propos interviennent après l'accord trouvé la semaine dernière avec l'Eurogroupe et le FMI.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)

N'était-ce pas écrit depuis le début : La chancelière allemande Angela Merkel indique dans un entretien au Bild am Sontag qu'elle n'excluait pas un effacement à terme d'une partie de la dette publique grecque. "Si la Grèce prend un jour à nouveau ses revenus en main sans contracter de nouvelles dettes, nous devrons examiner et évaluer la situation. Cela ne surviendra pas avant 2014/2015 si tout se passe comme prévu", explique-t-elle.

La perspective d'un effacement de la dette grecque est un pari politiquement risqué pour Angela Merkel à moins d'un an des élections législatives de septembre 2013. L'Eurogroupe et le FMI ont approuvé dans la nuit de lundi à mardi un ensemble de mesures pour ramener la dette grecque à 124% du produit intérieur à l'horizon 2020.

Dans son interview, Angela Merkel rejette l'idée que le calendrier électoral allemand ait dicté l'absence de restructuration de la dette à ce stade, soulignant qu'Athènes a désormais deux ans de plus, jusqu'en 2016, pour atteindre ses objectifs budgétaires. Les créanciers privés de la Grèce ont accepté une forte décote sur leurs titres cette année et le Fonds monétaire international estime que les pays membres de la zone euro devront accepter des pertes sur la dette grecque pour ramener celle-ci à un niveau soutenable et éviter un défaut de paiement. 

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 41
à écrit le 03/12/2012 à 10:50
Signaler
Si c'est vrai c'est une très bonne nouvelle pour l'EUROPE. La FRANCE elle, a déjà renoncé à ses dettes; nos banques ayant provisionné leurs créances douteuses( ou vendu leurs avoirs avec très forte dépréciation )et c'est la meilleure chose à faire. C...

le 03/12/2012 à 13:52
Signaler
et la famille Papandreou a sauvé son argent - en Suisse!!!! La faute à qui? Angela et l'Allemagne, bien évidemment.

à écrit le 03/12/2012 à 3:48
Signaler
Si seulement Angela voudrait bien effacer aussi tout ou partie de la dette de la France !

le 03/12/2012 à 6:33
Signaler
Si seulement elle avait l'élégance de s'effacer ...

le 03/12/2012 à 13:27
Signaler
Le vent commence sérieusement à tourner pour Angela, elle commence maintenant à s'en rendre compte ...

à écrit le 03/12/2012 à 0:16
Signaler
J'ai 320000? de dettes dans mon compte de résultats, ai-je le droit, comme certains citoyens européens, à mon aircut ? Ah non, on me fait signe que je dois d'abord transformer mes dettes privées en dettes publiques, et là seulement, mes créanciers pr...

le 03/12/2012 à 8:20
Signaler
l'économie de marché ça marche, surtout quand les états paient :-)) et après on va dire que les états sont surendettés :-))

le 03/12/2012 à 11:38
Signaler
Si tu veux utiliser des mots anglais (çà fait branché), respectes au moins leur orthographe, et çà t'évitera un contresens qui ferait rigoler un Anglo-saxon.

à écrit le 02/12/2012 à 23:53
Signaler
la c'est clair, nous ne nous en sortirons pas facilement

à écrit le 02/12/2012 à 22:04
Signaler
Un peu tard pour les grecs. Quant à l'image de l'Allemagne et de ses dirigeants, il faudra du temps. Merkel a abimer ce que, Adenauer, Brandt, Schimdt, kohl avaient patiemment et intelligemment réussi a faire.

à écrit le 02/12/2012 à 21:47
Signaler
MERKEL SOIS GENTILLE PARS A LA RETRAITE, ET LAISSE TA PLACE A UN(E) JEUNE.

à écrit le 02/12/2012 à 21:16
Signaler
On a fait l'europe en prmettant la croissance, le plein emploi et le progrès des revenus. C'est tout l'inverse. Maintenant on parlera factures pour les peuples qui ont travaillé. La zone euro n'est pas une zone de monnaie unique possible du fait de l...

à écrit le 02/12/2012 à 20:03
Signaler
Fabuleux ! Elle a ruiné tous ses partenaires européens en pratiquant une politique économique ultra agressive vis-à-vis des autres pays de l'U.E. et, maintenant, elle efface la dette de l'un d'entre eux alors qu'elle met au pot 25 % de la dette, nous...

le 02/12/2012 à 20:24
Signaler
et avant d'imposer la rigueur aux grecs, la grosse Bertha leur a vendu des sous-marin pour plusieurs milliards d'euros.

le 02/12/2012 à 20:40
Signaler
ou des politiques comme la France.

le 03/12/2012 à 9:57
Signaler
Au lieu d'être jalous, regardons pourquoi leur économie est performante. C'est lametable de critiquer quand quelqu'un réussit , typiquement français. On prend à ceux qui bossent et se donnent du mal pour donner à ceux qui n'en foutent pas une. Quand ...

le 03/12/2012 à 11:35
Signaler
Ca l'esprit critique, c'est pas en Alsace qu'on va le trouver. Il y en a qui n'ont toujours pas bien compris de quel côté du Rhin ils se trouvaient. J'adore me faire critiquer par les habitants d'une région en déclin depuis 20 ans qui n'est "riche" q...

le 03/12/2012 à 13:50
Signaler
@Alsace68000 au moins ils bossent, les autres partent en congé, font le pont.....

le 03/12/2012 à 20:24
Signaler
Euh l'Alsace en déclin , je ne sais pas où ? On est tjs la 3ème région la plus riche de France et toujours industrialisée

à écrit le 02/12/2012 à 19:44
Signaler
Qui avait raison dès le début? C'est Delamarche et Jorion ,et vous savez quoi? aucune dette ne sera remboursée, l'Allemagne est à ... 2000 milliards et même avec 3 millions de salariés à 1 euro de l'heure (moins qu'en Chine) ils ne remboursent pas un...

à écrit le 02/12/2012 à 19:30
Signaler
L' Europe est un grand carnaval, ou les pays qui font des efforts pour régler leurs dettes comme le Portugal et l' Irlande payent et les magouilleurs ne paient pas. Quelle leçon de justice et d' équité. Ce bazar finira très mal et l' Europe se disloq...

à écrit le 02/12/2012 à 19:22
Signaler
@hola : pourquoi de la jalousie ? Pour moi c'est nos impôts qui partent des caisses et va falloir payer encore plus pour combler ce trou. Marre d'être toujours taxer surtout en sachant ce que les politiques font de notre argent .

à écrit le 02/12/2012 à 19:21
Signaler
Tous ces plans ne devaient rien coûter aux divers contribuables. Or, si la dette grecque est annulée, même partiellement, ce qu'ils ne rembourseront pas devra l'être pas d'autres, à savoir nous. Les Merkel et Cie sont des menteurs éhontés prêts à tou...

à écrit le 02/12/2012 à 19:08
Signaler
Ah ! Aaahh, une belle gomme pour effacer notre argent, merci Mamy? ça va durer encore longtemps ? 09/2012 ; Et moins 3,2 milliards d'euros, http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/industrie-financiere/20121109trib000729968/le-cr...

à écrit le 02/12/2012 à 19:02
Signaler
Elle n a pas d autre choix ! le mensonge selon lequelle la grece peux payer ses dettes a fait long feu !! retour a la realite previsible depuis le debut ! TOUTE , TOUTE LA DETTE GRECE SERA EFFACEE

à écrit le 02/12/2012 à 19:00
Signaler
La survie de l?Allemagne dépend de la survie de la Grèce, vue l'état des États intermédiaires!

à écrit le 02/12/2012 à 18:41
Signaler
Tant que la Grèce ne sortira pas de l'euro, on ne fera que repousser les échéances. Et pour la France, c'est pareil bien que moins pregnant pour le moment ; il suffit hélas d'être patient, la trajectoire est largement engagée... Quant au malheur des ...

à écrit le 02/12/2012 à 17:25
Signaler
L'effacement partiel de la dette est la contrepartie normale de l'effort d'assainissement des comptes publics grecs et du fait qu'ils renoncent à s'endetter à l'avenir. Il aura donc fallu trois ans de négociations et de récession douloureuse pour la ...

le 02/12/2012 à 18:06
Signaler
"renoncer à toute dette publique" un coup d'oeil sur l'article concernant Dexia.

le 02/12/2012 à 18:18
Signaler
Personne ne sait ou dit si les armateurs grecs payeront des impôts en Grèce ou s'ils auront toujours le droit de laisser et mettre leur argent sur de comptes en Suisse.

le 02/12/2012 à 18:30
Signaler
la dette publique n'est pas un problème en soi ... le problème est la gestion de cette dette et surtout le vrai problème est l'endettement total privé+public et le fait que notre modèle de développement ne peut fonctionner qu'avec de la dette , une m...

le 02/12/2012 à 21:22
Signaler
Il est assez marrant de constater que les gauchistes n'en ont rien à faire de leurs peuples,vis ce n'est les ruiner. Honte à vous !

le 03/12/2012 à 8:40
Signaler
pas gauchiste :-) juste réaliste . il ne s'agit pas de vouloir ruiner les peuples par idéologie, juste de constater la faillite du système , hors de toute idéologie.

le 03/12/2012 à 12:57
Signaler
@ Raisonnable: Je ne crois pas qu'il y aie quelque chose de raisonnable dans la façon dont l'Etat grec gère ses revenus et ses dépenses. Aujourd'hui comme hier. Et je ne crois pas qu'il sera plus raisonnable à l'avenir. La seule chose qui aura changé...

à écrit le 02/12/2012 à 17:18
Signaler
Mme Merkel ne fait que se rendre à l'évidence : la Grèce est sur une telle trajectoire que sa dette n'est pas remboursable. Le temps perdu coûtera cher aux contribuables. Les banques ont eu le temps de se débarrasser de leurs créances.

le 02/12/2012 à 20:05
Signaler
Ah ah ah, parce que vous croyez quoi ? Si elle efface la dette grecque, c'est nous qui allons payer. Nous avons plus de 200 milliards d'euros d'encours sur la Grèce pour la seule France. Alors, vous passez à la caisse quand ?

le 02/12/2012 à 23:51
Signaler
La dette grecque avoisinne les 400 millards sauf erreur. Comment pourrions nous avoir la moitié de son encours à nous seuls ?

à écrit le 02/12/2012 à 17:05
Signaler
La chancelière gagne du temps sous la pression américaine. 2014 est dans des siècles si l'on tient compte de la situation de l'ensemble des pays de l'UE du sud. Il est à craindre qu'en 2014, le sujet grec ne soit qu'une partie secondaire du "problème...

à écrit le 02/12/2012 à 14:52
Signaler
Voilà on y est, heureusement que l'on était sensé récupérer nos créances avec les intérêts. Pour faire bonne mesure on devrait nous aussi cesser de rembourser nos dettes et dire a nos propre créanciers d'allez récupérer leur fric chez les Grecs ou en...

le 02/12/2012 à 16:31
Signaler
On sent la jalousie.

le 02/12/2012 à 16:56
Signaler
quelques années et milliards d'euros perdus dans cet immense cafouillage, on le sait depuis le début que la Grèce ne remboursera jamais ses dettes, le Portugal,, l'Espagne et nous non plus ( plus tous les autres )

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.