La dépréciation de l'euro fait reculer la France dans le classement des pays les plus riches

 |   |  428  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Selon le Centre for Economics and business Research (CEBR), la France cèderait la cinquième place mondiale au Royaume-Uni en 2013. Pourtant, les performances économiques de l'Hexagone sont plus réjouissantes.

Les mathématiques sont implacables? Selon le Centre for Economics and business Research (CEBR), qui publie chaque année un classement planètaire basé sur les prévisions de produit intérieur brut (PIB), la France cèderait la cinquième place mondiale au Royaume-Uni en 2013. Quand l?une devrait afficher à la fin de l'année prochaine un PIB de 2.540 milliards de dollars, l?autre avancerait ses 2.578 milliards de richesses.

La France n?est pas la seule victime du Royaume-Uni. Le Brésil, qui lui avait ravi la sixième place en 2011, recule de deux crans pour se retrouver à la septième place. Quant au quatuor de tête, il reste inchangé : les Etats-Unis, la Chine, le Japon et l?Allemagne sont sur le papier les économies les plus puissantes.

L'appréciation de la livre explique beaucoup de choses

Comment expliquer cette remontée du Royaume-Uni dans ce classement? L?économie de sa royale Majesté se porte-t-elle si bien? Même pas. Contrairement à la France, elle est en récession. En 2012, le PIB britannique reculera -de 0,1% selon Eurostat, de 0,2% selon le Fonds monétaire international (FMI), après trois trimestres dans le rouge. Seule l?organisation des Jeux olympiques à Londres a permis à l?activité de se redresser au troisième trimestre. En revanche, la livre britannique s?est très nettement appréciée face au dollar en 2012 sur les marchés des changes. Le «câble», c'est-à-dire le taux de change livre sterling /dollar s?élève actuellement à 1,61, contre 1,50 en janvier. Le CEBR fonde-t-il ses prévisions sur celles du FMI qui table sur un rebond de l'économie britannique de 1,1% l'année prochaine? Peut-être. Si c'est le cas, on espère que le CEBR révisera son classement à chaque fois que le FMI affine ses calculs. 

Des arguments convaincants?

La France est-elle si mal en point? Ce n?est pas l?argument avancé par le CEBR. Le recul d?un cran de la position de la France s?explique par la faible croissance de son économie, le FMI visant une croissance de 0,4% en 2013, imputée à des effets économiques de la taxe à 75% sur les plus hauts revenus, qui ne concerne qu?un millier de personnes (!) et surtout à la dépréciation de l'euro.

L'Hexagone n'est pas le peul pays à perdre de sa superbe selon le CEBR. En effet, l'Italie est rétrogradée de la huitième à la dixième place, devancée par l'Inde. Quant à l'Espagne, si elle conserve le treizième rang, elle pourrait le céder à la Corée du Sud en 2014.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/12/2012 à 18:22 :
Bonjour, le problème ne vient pas de l?euro, même s?il a perdu un peut de valeur par rapport du roi dollar? Le problème avant tout est que nous de vendons et fabriquons plus rien, nos voitures (même électriques) par exemple, et surtout il faut bien voir que les Français n?ont plus de travail, il vos mieux exploité un étranger que de payer le SIMIC.
Il y a dans notre pays 3 000 000 de chômeurs, 2 000 000 de gents en intérims, 1 000 000 de gents qui sont sortie des comptes?. Avec tout cela vous n?allez par croire que nous allons garder notre place dans les pays riches. Exemple en Allemagne, beaucoup est fabriquer sur place, les meubles, l?électroménager, les vêtements, les chaussures, les joués des enfants, les voitures haut de gamme, tout les petites choses qui viennent de Chine ou d?Afrique du nord chez nous. Et le plus drôle cela est concurrentiel (pas plus chère). Ici le panier de la ménagère est 30% moins onéreux, alors que nous subventions l?agriculture depuis 30 ans? Alors il faut se posé les bonnes questions. Car bientôt nous seront pauvre.
Alors la classe politique Française a bien des question a se poser?.
a écrit le 31/12/2012 à 14:34 :
CEBR? Et ils donnent quoi s'ils se plantent sur leur pronostic. Un peu comme les agences de notation, ils feront un mini mea culpa alors qu'ils étaient les complices de la débâcle. Il y en a ici qui critiquent que la France a trop de fonctionnaires. Mais ils devraient plutôt se plaindre de tous les organismes, sociétés soi disants économiques qui donnent à qui veut bien l'entendre des infos qui les arrangent (comme ici) tous à la solde des financiers anglo saxons. Je veux bien manger un balai si ce pronostic s'avère vrai fin 2013. D'ici là , nous ne parlerons peut-être plus de la France mais de l'Eurozone.
a écrit le 28/12/2012 à 15:03 :
d'après les agences et autres instances, la France va passer de la 5 eme à la 9eme place d'ici 2020, et 2020 c'est demain. c'est dire si la dégringolade est rapide, et à condition de gérer un minimum. Or tous les fondamentaux sont à la ramasse : dette, déficit extérieur, compétitivité, moral des français (pire que les afghans ! merci la sinistrose médiatique), dépense publique en hausse avec augmentation des impôts ce qui étouffe les ménages et les entreprises au lieu de faire de grosses économies de dépense improductive, au moins 30%...pour baisser les impôts et charges et aider les pme. Il faudrait des réformes volontaires et d'ampleur pour commencer à redresser la barre comme l'ont fait les plus courageux : suéde, canada...pas le moindre signe de début de gestion, on villipende les entreprises, on fait fuir les riches et on régularise encore plus de nouveaux entrants qui viennent pour toucher la sécu..Tout à l'envers, l'usine à détruire l'emploi et créer la misère est en marche, mais ils ont leurs valeurs, l'emploi garanti et la paye indépendante des résultats, pourquoi s?embêter à faire des réformes......fuyez temps qu'il est temps, la france c'est fini, je ne cesse de le dire à mes enfants et leur donner l'envie de travailler et d'aller dans les pays où le travail et la réussite sont des vertues !....
a écrit le 28/12/2012 à 14:32 :
Les prestations de retraites de base : 175,82 milliards ? sur un an
Les Recettes de l"impot sur le revenu: 49 Milliards ? sur un an
Les Recettes de l"ISF: 3.5 Milliards ? sur un an
Il nous faut une reforme...Ah oui On a vote Hollande...C'est sur que 75% ca va aider.
Source:http://www.journaldunet.com/economie/magazine/le-cout-des-allocations-et-prestations/retraites-de-base.shtml
INFORMEZ VOUS
Réponse de le 30/12/2012 à 14:09 :
La protection sociale est financée surtout par des cotisations et contributions sociale? c'est à dire par une fraction des salaire versés ( les fameuses charge sociales) et non pas par l'impôt.
Si vous voulez montrer l'écart entre ressources (420 milliards) et dépenses ( 440 milliards), c'est avec les ressources de la sécurité sociale que le rapprochement peut etre fait.
a écrit le 28/12/2012 à 14:09 :
je suis sur que cela va ce que je vais dire ce que que c'est encore la faute a SARKOZY je dis aussi que je suis en osmose avec bob.
a écrit le 28/12/2012 à 13:15 :
ben oui, quid de Sarkozy ... depuis des mois et des mois, j'ai été bercé par: c'est de la faute à Sarko ... Tout était de la faute à Sarko .... alors ne cherchons pas plus loin ... c'est encore sûrement de sa faute .... quoique ...... !!!! ;-)
Réponse de le 31/12/2012 à 14:26 :
C'est qui?
a écrit le 28/12/2012 à 10:53 :
Quand Hollande comprendra que la richesse, ce sont nos entreprises, nos industries et industriels, eh bien, Hollande aur fait un grand pas vers la sortie de crise. Tant que nos élites n'auront pas compris que pour faire du social, et il en faut, il faut de la richesse, eh bien, nous serons un pays en perte de vitesse.....Gagner de l'argent est tabou alors que le fric tant décrié fait tourner la machine.....Faire en sorte que notre france soit " economy-friendly" serait un pas de géant dans la bonne direction.....taxer les contribuables @ 75% est suicidaire, hélas, il n'y a pas que ça.....Les aides qui dissuadent les plus fainéants de travailler? les alloc versées alors que les enfants ne sont pas scolarisés ( gens du voyage par exemple....) CMU, et autres aides....et j'en passe. La France n'a pas les moyens de se payer ces luxes...alors au lieu de faire fuir les grosses fortunes, l'état ferait mieux de revoir toutes ces dépenses inutiles et mettre la France sur le chemin de la croissance et de l'innovation....
Réponse de le 30/12/2012 à 21:41 :
200% d'accord
a écrit le 28/12/2012 à 10:21 :
Riche!Vous avez dit riche! Mais de qui vous moquez-vous! Les SDF, les gens qui vivent sous le seuil de pauvrete,le samu social ,la cmu c'est une preuve de richesse cela? Allez leur dire qu'ils vivent dans un pays riche, bonne chance!
Réponse de le 28/12/2012 à 11:12 :
+1 Pour Jeannot
Réponse de le 28/12/2012 à 15:05 :
certes, mais il y a 500 000 demandes d'emplois non pourvues... beaucoup préfèrent les aides plutôt que se lever tôt....
Réponse de le 28/12/2012 à 15:30 :
Pour jean07, certain SDF possèdent des voitures, des caravanes, que vous n'aurez jamais!
Réponse de le 31/12/2012 à 14:24 :
à George (de la jungle): vous l'avez dit "certains", ce qui veut dire que tous les SDF ne possèdent certainement pas de caravanes et de voitures comme vous le laissez sous-entendre. Sinon c'est quoi la solution, vous les laissez tous crever?
a écrit le 28/12/2012 à 8:54 :
On s'en fiche, d'être les plus riches.
L'euro qui se déprécie par rapport au dollar, au yen et au yuan, c'est la meilleure nouvelle qu'on puisse avoir pour l'Europe.
Tout le reste, c'est des bulles de savon.
a écrit le 28/12/2012 à 6:34 :
Comment devenir un pays riche en promouvant les pauvres ??
a écrit le 28/12/2012 à 5:15 :
Le niveau de l'Euro actuel ne correspond pas à la force économique de l'Union Monétaire dans son ensemble mais seulement à celui de l'économie allemande.
L'Euro est donc encore surévalué.
Cette surévaluation encourage les investissements des grandes entreprises européennes en dehors de la Zone Euro, ce qui n'est en fait correspond à une fuite de capitaux et est aussi une des causes du chômage élevé dans certains pays de l'Union Monétaire (chômage des jeunes à plus de 50%)
Les bénéfices que les grandes entreprises internationales, surtout allemandes, réalisent grâce à l'excédent commercial permanent, sont en grande partie réinvesti en dehors de la Zone Euro.
Cela profite à long terme à ces entreprise mais pénalise l'emploi dans les pays déficitaires.
Il serait nécessaire d'ajouter une clause aux traités pour que les déséquilibres des balances commerciales soient évités. Le dumping social et le dumping des salaires compétitif ne peuvent être la solution, rien n?empêcherai l'Allemagne, qui a besoin de son excédent commercial pour garantir le plein emploi et qui donc exporte ainsi son chômage, à son tour d'en faire autant, ce qui nous ramènerait à moyen terme au début de l'industrialisation et à l'exploitation de l'homme par l'homme.
Réponse de le 28/12/2012 à 6:57 :
Une fois encore on perçoit les limites de ce genre de "classement"typique des Anglo-saxons, surtout quand il les met en valeur..;et pourtant...
Réponse de le 28/12/2012 à 15:13 :
l'exploitation de l'homme par l'homme c'est faire bosser le privé pour financer tout le domaine public : politique + administrations, syndicats.. même milieu qui fonctionne an vase clos, nous coûte 1900 milliards de dette et refuse de se réformer, 35h max, services redondants et au chaud, supers payes...la dictature politico-adminisytrative.. si on réduit le public à ce qui est nécessaire et suffisant, 40% d'économies, baisse des impôts, des charges pour les entreprises.. et c'est reparti comme pour les pays qui ont fait ce nettoyage...le reste est anecdotique à coté de ce levier absolument majeur. La france c'est la mise en esclavage du privé par le public qui le saigne tous les jours un peu plus pour son confort sans limites ..
Réponse de le 02/01/2013 à 11:28 :
@ aline,
ce que vous ecrivez est vrai, mais vrai aussi pour la pluspart des pays.
Plus un pays est pauvre plus l'exploitation du privé par le secteur public est forte, il n'y a que les pays riches qui peuvent se permettre d'être générux aussi avec le moyen des mortels et encore, l'Allemagne avec ses 16 Milliards d'excédent commercial par mois et cela depuis environs 17 ans, connais le SAR (Grundsicherung et Hartz IV), qui permet aux plus démunis de survivre et sans limite de temps, mais pas plus. Les "Aufstocker" salires en dessous du seuil de survie sont nombreux. Et pourtant avec ce qu'ils glanent avec l'excédent commercial en exportant aussi vers la France, ils pourraient certainement faire mieux. En Allemagne selon les statistiques 75% des étudiants rèvent d'obtenir un empoi dans la fonction publique.
a écrit le 27/12/2012 à 22:55 :
On aime tous la France, mais il faut reconnaitre qu'elle est devenue illogique. A trop bien vouloir faire (social en particulier), elle cree ses propres malheurs. Pays incroyablement riche geographiquement et historiquement, elle est desormais devenue pauvre economiquement et spirituellement. Seuls les utopistes et demagogues de tout poil revent en elle, tels les intellos sans sens commun de la vie... C'est triste... Certains travaillent pourtant encore dur la maintiennent au 6ieme rang. Ils meritent des medailles... Mais bon on prefere les donner aux "artistes" et autres copains...
Réponse de le 28/12/2012 à 9:46 :
Pour ce qu'elles valent encore -après les avoir distribuées à tout vent --(au point que certains commencent à les refuser !)
a écrit le 27/12/2012 à 22:32 :
"... imputée à des effets économiques de la taxe à 75% sur les plus hauts revenus, qui ne concerne qu?un millier de personnes (!) "

Vous auriez sans doute pu faire l'économie du point d'exclamation: si un millier de personnes seulement sont bien concernées dans l'immédiat, le désastreux message qui est envoyé par cette mesure l'est à un bien plus grand nombre d'entrepreneurs et investisseurs potentiels, dans le monde entier. Les conséquences sur l'économie Française ne seront donc pas négligeables.
a écrit le 27/12/2012 à 21:54 :
Faire des calculs savants pour indexer la position d'un pays au calcul de son PIB en dollars en fonction des monnaies nationales fluctuantes. Et faire des jugements de valeurs sur les effets de la taxation a 75% de quelques personnes. Cela s'appelle du professionnalisme ? non de la c.nnerie. Mais en tous cas ils vont gagner beaucoup de pognon avec la diffusions de leurs élucubrations.
Réponse de le 28/12/2012 à 9:56 :
voilà la preuve de la capacité énorme des multiples fonctionnaires qui doivent bien prouver leur Utilité !!!
a écrit le 27/12/2012 à 19:45 :
La France produit des grattes papiers vous savez des fonctionnaires fainéants et à crédit vous pouvez en avoir trois pour le prix d'un c'est extraordinaire avec de la dette d'état, vous savez avec les assignats !
Réponse de le 28/12/2012 à 9:59 :
YAKA mettre un peu plus de mécréants en Prison ,cela augmentera le P I B ....Eh ..OUI !!!
Réponse de le 28/12/2012 à 10:07 :
Ouvrez les yeux... il y a bien longtemps que la monnaie c'est du vent et que la charge de la dette engloutit la totalité de l?impôt sur le revenu (en échange de rien).
En clair : même avec zéro fonctionnaire, la charge de la dette continuera de peser et d'engloutir vos impôts.
a écrit le 27/12/2012 à 19:44 :
C'est encore curieux que ces organismes en décrètent pas la France comme le premier pnb au monde, bon voyons, si la bêtise était taxée, il n'y aurait plus de déficit nulle part !
a écrit le 27/12/2012 à 19:34 :
L'euro, ce n'est que le DM déguisé. Il est surévalué pour nous pauvres français. Le boulet au pied droit, c'est les socialos, le boulet au pied gauche c'est l'euro.
Réponse de le 28/12/2012 à 3:54 :
L'Euro n'a rien a voir la dedans. D'ailleurs la France n'a jamais emprunte aussi bas depuis qu'elle est dans l'Euro. Des taux d'interest bas c'est une economie de 6 milliards (2 fois les recettes de l'ISF) que vous avez oublie de mentionner.
Réponse de le 28/12/2012 à 8:56 :
Il n'y a pas de quoi pavoiser : c'est nul qu'on soit obligé d'emprunter tout cet argent
Réponse de le 28/12/2012 à 10:05 :
Etre fier d'emprunter ""aussi bas"" ...vraiment ! Ce serait bien plus glorieux de ne pas emprunter et d'être un prêteur et d'encaisser !!! Il est vrai que l'on prête beaucoup aussi (de l'argent que l'on n'a PAS ... ET .... Que, la plupart du temps l'on ne reverra même PAS !!!
Réponse de le 28/12/2012 à 14:41 :
@xxx à ProEuro, Vous confondez dettes publiques et dettes exterieurs. Tout les pays ont une dette. Lisez un peu mon ami, ca vous evitera de voter pour la demagogie.
Source:http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_pays_par_dette_publique
a écrit le 27/12/2012 à 19:27 :
Plus on avance plus on crie cocorico plus on s'en fonce dans la merde, c'est très français comme raisonnement !
a écrit le 27/12/2012 à 19:04 :
Le jour où l'Angleterre dépassera l'Allemagne elle aura réellement progressé. Dépasser la France n'est pas un exploit.
a écrit le 27/12/2012 à 19:03 :
Si on regarde la croissance à partir des années 80, on a 0,75% de moins chaque année, soit 20 points de PIB sur 20 ans. Pas de surprise.
a écrit le 27/12/2012 à 17:31 :
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) (EURUSD) = 1.3229 usd

Quelle dépréciation ?
Réponse de le 27/12/2012 à 18:50 :
Dépréciation de l'EURO et USD face à la Livre Sterling, et le classement est en USD. Donc mécaniquement le PIB UK remonte.
Ce qui veut dire que les critères du classement devraient être pondérés par l'évolution des taux de change.
Réponse de le 27/12/2012 à 19:02 :
Les médias essaient de nous enfumer pour faire croire que le gouvernement n'est responsable de rien. C'est tout !
Réponse de le 27/12/2012 à 19:44 :
Je présume que l'étude prend en compte la dépréciation de l'euro vis à vis de l'or, des monnaies recherchées, comme le NOK, le CHF, ... etc, les monnaies émergentes, et les matières premières en général. Ne considérer que le couple euro/dollar n'est pas avisé: ils chutent à la même allure.
Réponse de le 28/12/2012 à 10:09 :
l'or et l'euro ? vous en êtes encore à la télé noire et blanc... Renseignez vous ...
Réponse de le 28/12/2012 à 15:45 :
@lol-man: Non, je fais des progrès: je viens de passer à window 98, qui est bien meilleur que 95... Le classement du CEBR est basés sur un calcul établis à partir du PIB nominal ("The base data for 2011 is taken from the IMF World Economic Outlook and the GDP forecast draws on Cebr?s Global Prospects model to forecast growth, inflation and exchange rates.") Un classement établi à partir de la parité de pouvoir d'achat (PPA) ferait remonter brutalement la Russie et l'Inde dans le classement. Si le calcul est établit à partir du PIB exprimé en monnaies nationales, puis convertit ensuite en $, je présume que toute modification du niveau des changes (donc la dépréciation de l'euro), et toute modification du cours des matières premières (pétrole, métaux, ...) influera sur le résultat final.
a écrit le 27/12/2012 à 17:27 :
" la France cèderait sa place..." cela s'appelle le conditionnel....Quant à aux prognostics , il faut les prendre avec précautions....mais il est clair que la France ne produisant aucune richesse depuis presque 10 ans, nous devons notre "rang" à la seule fluctuation de l'euro....quant à la livre, elle vaut 1.22 euro, soit beaucoup moins q'il y a 5 ans....mais il est vrai que par rapport à de nombreux pays ( Australie, canada, NZ etc...) les français et habitants de la zone euro sont beaucoup plus pauvres... d'environs 50%.... quant à Samy, je ne comprends pas comment le fait de s'apauvrir est un bien pour la France...qaund l'euro valait moins de 90 cents américains, nous en étions au même point....notre voisin allemand est l'exacte contre exemple.....plus de 200 milliards 'euros d'excédents avec le même euro....
a écrit le 27/12/2012 à 16:55 :
c pas grave une fois que l'on aura toucher le fond on pourra rebondir..!!!
l'? va mettre le pays au fon du trou...!! c pas grave il faut le protéger a tout prix et surtout a n'importe quel prix..!!!
préparez vous ça va trembler....
a écrit le 27/12/2012 à 16:44 :
Et oui, la France n'a de richesse que du vent !
Réponse de le 28/12/2012 à 10:14 :
disons qu'en part de vent elle n'est pas la mieux placée, alors qu'en richesse réelle elle l'est beaucoup mieux.
a écrit le 27/12/2012 à 16:35 :
Au rythme où vont les choses on va sortir du top ten avant 2 an. Bravo la gauche...
a écrit le 27/12/2012 à 16:31 :
Perdre une place parcequ'il y a une dépréciation de l'euro est une excellente nouvelle pour les exportations françaises et donc par conséquent son PIB. C'est justement un des moyens pour que notre pays puisse cesser de "perdre de sa superbe". Je ne suis pas d'accord avec le ton négatif de cet article...
Réponse de le 27/12/2012 à 17:19 :
donc selon vous pour qu'un pays se porte bien il faut que sa monnaie se deprecie et qu'il perde de sa superbe? logique bizarre. Par aileurs l'euro a plutot progressé sur le dollar c'est bien pour nos importations mais pas forcement sur les exportations(nos concurrents ne sont pas tous en livre sterling))
a écrit le 27/12/2012 à 16:26 :
il faut d'urgence revenir sur notre politique fiscale démagogique et malgré tout injuste car tres inégale. Il faut une politique qui fasse revenir les riches et les investisseurs et qui donnent envie d'entreprendre en france sans risquer la spoliation pour soi et sa descendance. Ceci n'est pas incompatible avec une politique de soutien aux plus pauvres, bien au contraire: plus il y aura des riches plus cela sera facile. Aimons les riches!
Réponse de le 27/12/2012 à 16:52 :
je pense que vous avez tout a fait raison. Les socialistes ont déjà oublié que Mittérand et le peuple français en avait déjà fait la douloureuse expérience!
a écrit le 27/12/2012 à 16:23 :
Je ne pense pas qu'il ne soit vraiment question de valeur de monnaie mais plutôt de création de richesse , d'entrepreneuriat , de secteur marchand .. nous c'est plutôt état providence et impôts confiscatoires , donc on a pas finis de chuter !
Réponse de le 27/12/2012 à 17:06 :
Je n'y connais absolument rien en économie, mais ; création de richesses, n'y a t il pas un double sens ? Cela ne génère pas par ailleurs de la pauvreté?
On parle de croissance, par exemple 3% comment cela est il possible ? En 2012 + 3% donc 2013 = 2012 + (encore) 3% cela devient vite énorme .
D autre part, 10% de croissance en Chine valent mieux que 0.5 en France ?D'un coté on a rien de l'autre on a tout
Réponse de le 27/12/2012 à 18:47 :
Non, c'est le sens de l'histoire : par rapport à il y a 20 ans, on a des écrans plats, internet à très haut débit, des smartphones, la vidéo conférence, des voitures hybrides, des tri-thérapies, des A380, .... On ne s'en rend pas compte, mais chaque année qui passe nous apporte un peu plus de bonheur matériel, qui devrait nous aider à nous sentir mieux : c'est bien dommage qu'on nous rabâche du pessimisme à longueur de journée et qu'on ne nous rappelle pas toutes ces avancées.
Réponse de le 28/12/2012 à 2:41 :
Effectivement, à part pour la médecine (et encore, clairement pas pour tous), les nouvelles générations ont régressé sur l'essentiel : immobiliers, impôts, alimentation, santé, énergie, bref, les dépenses CONTRAINTES ont toutes augmentées, certaines très violemment, et le niveau de vie de moins de 35 ans sur ces postes de dépenses est nettement en régression. Mais nous avons gagné en futilité de consommation : il est tellement vrai qu'un écran plat dans une cage à lapin est une belle évolution sociétale. Je constate simplement qu'on nous refait les jeux du cirque version moderne. L'humanité tombe dans le panneau pour le moment, mais le casse du siècle va tenir encore combien de temps ?
a écrit le 27/12/2012 à 16:20 :
"La dépréciation de l'euro fait reculer la France dans le classement des pays les plus riches"

Exemple parfait du "relativisme" qui ferait rougir feu Einstein ! Très fin, Bravo M. Fabien Piliu !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :