Le vieillissement de la population risque de provoquer une deuxième crise budgétaire

 |   |  332  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'agence de notation Fitch Rating envisage de devoir abaisser d'ici à dix ans la note des pays touchés par le vieillissement de leur population, s'ils ne réforment pas leurs systèmes de retraite.

Attention au vieillissement des populations! L?agence de notation Fitch Rating y voit une menace pour l'économie de certains pays. Une "deuxième crise budgétaire à long terme" serait à prévoir, selon elle, si les pays qui subissent les plus fortes pressions démographiques ne prennent pas davantage de mesures pour préserver leurs systèmes de retraite.

"Peu de pays sont exposés à un risque imminent. Cependant, sans réforme d'envergure de leurs systèmes de retraite, Fitch s'attend à abaisser au cours des dix prochaines années les notes des pays subissant les plus fortes pressions du fait du vieillissement" ou présentant la plus grande urgence à agir, a indiqué l'agence dans son rapport intitulé "Le coût du vieillissement: la deuxième crise budgétaire". "Faute de réformes pour augmenter la productivité du travail et/ou les taux de participation dans de nombreuses autres économies avancées, le vieillissement de la population pourrait se traduire par un recul du PIB à long terme, aggravant le défi budgétaire", a estimé Fitch.

L?Irlande, le Japon et Chypre priés d'agir rapidement

Les pays les plus concernés par la nécessité d?une réforme rapide sont le Japon, l?Irlande et Chypre. D?ici à 2050, ils devraient voir s?accroître considérablement leurs dépenses pour répondre au vieillissement de leurs populations. Par contre, les nations qui "risquent de subir les conséquences les plus importantes sur le très long terme" sont plutôt: la Slovénie, Malte, le Luxembourg ainsi que la Belgique.

Conséquence: ces pays, particulièrement concernés, pourraient voir leur note abaissée jusqu?à 5 crans par l?agence de notation d?ici à 2050.

Pour une fois, un bon point est accordé aux pays du sud de l?Europe: "Les récentes réformes au Portugal, en Italie et en Grèce ont neutralisé efficacement l'impact à long terme du vieillissement sur les finances publiques de ces pays", fait remarquer Fitch.

avec AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/01/2013 à 16:31 :
nous sommes heueusement le pays ou on fait le plus d enfants aussi nous serons très nombreux dans les proochaines années et alors on pourra alors voir si notre natalité est supérieure aux autres mais il ne faut pas négliger non plus que les gens devront travailler plus longtemps et qu il faudra dans les prochains mois et les prochaines années remonter la retraite a 65 voir 67 ans et peut etre plus cela dépendra de la façon dont on va vivre car on ne peut pas dire si les personnes agées vont dépassées le 100ans dans les prochaines années .
Réponse de le 30/01/2013 à 2:21 :
Vraiment n'importe quoi, si c'est pour écrire de telles choses, vaut mieux réflechir avant. Quel baratin de quelqu un qui ne comprend rien.
a écrit le 22/01/2013 à 13:29 :
Euthanasions l'agence Fitch, comme ça elle nous fichera enfin la paix avec ses analyses financières de rapaces vieillissants !
a écrit le 22/01/2013 à 3:33 :
fitch fait de la politique...cela devient inquietant
a écrit le 21/01/2013 à 21:26 :
l'alignement des retraites privé-public est imminent, entend-on dire dans les coulisses du pouvoir; le probleme des retraites est donc réglé.
a écrit le 21/01/2013 à 20:37 :
Des prévisions à un horizon de 40 ans, franchement, c'est du grand n'importe quoi !
a écrit le 21/01/2013 à 18:59 :
Comment peut on prendre encore en considération ces agences....Mettre le bazar un peu partout et surtout
en Europe . Dans quel but?
Réponse de le 21/01/2013 à 19:11 :
le vieillissement de la population a toujours existé
Réponse de le 21/01/2013 à 19:36 :
@rubis: et existera toujours, quelle que soit la propagande Sarko ou consorts :-)
a écrit le 21/01/2013 à 17:24 :
et maintenant des annonces a 10 ans . Et fitch a deja annoncé son chiffre d'affaires prévisionnel pour dans 10 ans a ses actionnaires . c'est quoi ces notations en projection decennale .
qu'il se contente d'evaluer les capacités des remboursements qui pour la france sont a 7 ans en moyenne . Apres on les sifflera pour nous parler du terrorisme et de la crise de l'armement civil dans la société américaine ..... non mais qui les remettra a leur place.
a écrit le 21/01/2013 à 17:13 :
L'allemagne sera particulièrement touché. Le baby boom a eu lieu un peu plus tard qu'en France. Les générations très nombreuses ont aujourd'hui entre 45-55 ans, elles ne sont pas encore en retraite(classe d'age autour de 1,5million). Par contre les moins de 20 ans sont en chute libre (600000 naissance en 2012). Il y aura vraiment dans 10-15 ans un poids impossible à supporter pour les classes actives.
En France, le rapport n'est pas le même, les classes d'ages sont presque les mêmes de la naissance à 60 ans (autour de 800000). Le rapport entre actif et retraité sera donc moins défavorable.

cf lien étude INED
http://www.institutmontaigne.org/medias/allemagne_im_fheran_mars_11.pdf
Réponse de le 21/01/2013 à 17:24 :
Et le rapport actif/(retraités+chômeurs) ??
Réponse de le 21/01/2013 à 18:04 :
En France les caisses de retraite sont vide, la croissance est nulle et les réformes structurelles sont reportées aux calendes grecques. Fitch ménage la France pour des raisons mercantiles.
Réponse de le 22/01/2013 à 16:03 :
Sauf que la generation papyboom n est pas eternelle, n est ce pas???? Ma generation Trentenaire aujourd hui va effectivement avoir bcp de difficulte a assure la meme retraite que celle de nos grand parents, mais mathematiquement, demographiquement et cyniquement si vous voulez une fois la generation Papyboom disparue, si nous avons reussi a faire perdurer le systeme, le rapport actif/retraite sera de nouveau au benefice des premiers.... Et pas besoin de faire une etude a 40 ans dans le futur, c est de la logique pure.... Le probleme sera alors pour nous comment eviter que nos enfants n aillent en masse travailler dans l economie prospere mais vieillissante d aujourd hui..... Car ces pays ou la "crise papyboom" perdurera n auront d autre choix soit de repousser encore l age de depart de leur actifs, soit attirer des actifs jeunes d autres pays. Un etude similaire a demontre il n y a pas si longtemps que contrairement a la peur du peril jaune, la chine qui a eu la politique de l enfant unique compte aujourd hui environs 3 garcons pour une filles, avec le meme risque de "dumping au mariage" et le "pillage" des filles a marier chez ses voisins..... Ne pas oublier que l homme est un animal comme un autre et que tout est questions d equilibre dans la chaine.
a écrit le 21/01/2013 à 16:48 :
On m'a toujours dit que pour résoudre un problème, il fallait le diviser en sous problèmes a résoudre! Mais l'Europe part en sens inverse, elle prend tout les sous problèmes nationaux pour en faire un trés gros problème qu'il ne résoudront jamais!
a écrit le 21/01/2013 à 16:42 :
Il sont de plus en plus nombreux, "nos anciens", et vous voudriez les empêcher de consommer? Alors que c'est eux qui peuvent relancer l'économie, l'investissement et la création d'emploi? Idem pour les enfants qui ne naitrons pas, pour les mêmes raisons! Simplifier une situation n'a jamais fait repartir "la machine"!
Réponse de le 21/01/2013 à 17:04 :
Les "anciens" consomment uniquement grâce aux cotisations des "actifs". Si on a beaucoup moins d'actifs et qu'on veut maintenir la capacité de consommation des anciens (qui seront plus nombreux) on réduit fortement la capacité de consommation des actifs, c'est un banal problème de vases communicants. Quelques solutions existent : faire beaucoup plus d'enfants (combien en avez-vous vous-même?) ou faire venir des "troupes fraîches" en ouvrant un peu plus les portes à l'immigration de jeunes actifs (de tous niveaux, c'est de serveurs de restau, d'aide soignants, d'ouvriers d'usine dont nous avons impérativement besoin)
Réponse de le 21/01/2013 à 17:35 :
ou travailler beaucoup plus longtemps ça qui semble le plus logique et le plus sain... Ha oui, et abandonner le système de retraite par repartition
Réponse de le 21/01/2013 à 17:43 :
@kraelh: travailler plus longtemps que quoi ? fais déjà tes 42 ans et reviens nous dire si c'est pas suffisant :-)
Réponse de le 21/01/2013 à 17:48 :
@jojo: je ne suis pas du tout d'accord quand certains disent que les "anciens" vivent "grâce aux cotisations des actifs". Les anciens ont cotisé et leur retraite est basée sur leur cotisation et pas sur celle de leurs enfants. De plus, ils ont élevé lesdits enfants, même si ceux-ci sont totalement ingrats aujourd'hui. Si l'argent a disparu, il faut avoir le courage de s'adresser aux responsables, pas à la mémé du palier :-)
Réponse de le 21/01/2013 à 22:07 :
Leur retraite est calculée sur leur cotisation, mais pas basée sur elle. Ce sont bien les actifs qui paient pour les retraités. D'ailleurs à l'amorçage du système, les premiers retraités avaient payé des cotisations ridicules! Et comme l'argent qu'ils precevaient n'éatit pas sorti d'un chapeau... Quant à l'ingratitude, ce n'est pas aujourd'hui qu'on peut en juger: pensez-vous qu'un jeune qui prendra sa retraite dans 40 ans, et qui percevra des cacahuètes, peut être considéré comme un ingrat vis-à-vis de ses prédécesseurs qu'il aura entretenus? Et lui aussi aura élevé des enfants (enfin peut-être). Par contre, oui d'accord, beaucoup d'argent a disparu (mais pas pour tout le monde...)
Réponse de le 21/01/2013 à 22:59 :
@José: ils avaient en effet cotisé des miettes et c'est pour cela qu'on nous a inventé la vignette auto, qui a bien vite été détournée de son objectif. Quitte à me répéter: chaque génération a ses propres défis et c'est pas avec le mouchoir à la main qu'on résoud les problèmes, mais bien en montant sur les barricades !!!
a écrit le 21/01/2013 à 16:38 :
Aux pays "vieillissants" que Fitch pointe du doigt manque l'analyse de ce vieillissement. Voyager au Japon, en Allemagne confirme cette perspective mais l'Irlande, pourtant nataliste surprend par sa présence. Quid de la France ?
Réponse de le 21/01/2013 à 22:11 :
Pour l'Irlande, est-ce que ce ne serait pas un vieillissement différentiel, parce que les jeunes partent? En tout cas, plus d'un mois en Irlande, et on commence à se laisser tenter par la roulette russe.
Réponse de le 30/01/2013 à 2:23 :
C'est normal, l'Irlande, comme beaucoup de régions en france (hahahaha), fabrique des jeunes et les exporte ailleurs.
a écrit le 21/01/2013 à 16:29 :
d'ici 2050 on espère bien que vos agences de notation auront posé le bilan, comme nombre de nos partisans que vous aurez aidé un peu plus ! et que d'ici là vos notes n'auront plus d'intérêt, car elles sont la gangraine de notre monde....
Réponse de le 21/01/2013 à 17:09 :
Perso, si j'ai de l'argent et que je dois le prêter à quelqu'un (notamment si c'est à un état), je préfère savoir si l'emprunteur "ne sonne pas trop creux" pour espérer revoir rapidement mes sous dans toute leur intégrité. Donc, pour cela, il faut pouvoir "coter" le risque. Casser le thermomètre ne supprime pas la fièvre...
Réponse de le 25/01/2013 à 23:51 :
pourtant si on regarde les gens pessimistes, leur chances de guerison sont moins importantes que les gens optimistes... de même si on se convainc que tout va bien, on chope moins la creve.... a regarder le thermometre tout le temps on fini pas creer notre propre mal...
a écrit le 21/01/2013 à 16:19 :
Population vieillissante / Chômage de masse ?
Dans le premier cas, une mauvaise période à passer avant que tout aille mieux, ou du moins, limiter la casse ...
Dans le deuxième, la fuite en avant, toujours plus nombreux pour que la génération suivante assumer les bêtises de la précédente.
Faites votre choix !
Réponse de le 21/01/2013 à 17:41 :
@Alain3: et t'as pas profité des "bêtises" peut-être ?? chaque génération doit affronter ses propres défis, et plutôt que de toujours pleurnicher et de se poser en victime, la "génération suivante" devrait s'assumer.
Réponse de le 21/01/2013 à 22:14 :
@Patrickb Des paroles de vieux (moi j'en ai 50 mais je comprends l'amertume des jeunes). Ne considérer que ses propres intérêts catégoriels, c'est aussi ce qui mine la France.
Réponse de le 21/01/2013 à 23:07 :
@josé : où ai-je parlé d'intérêts catégoriels ? Quand tu vas dans un magasin, tu donnes ton argent et tu ressors avec un sourire de la caissière sans marchandises ? es-tu en train de nous dire "bon, les gars, vous avez cotisé toute votre vie, alors maintenant asseyez-vous dessus parce que vos cotisations vont être distribuées aux jeunes parce qu'ils sont incapables de s'assumer" ??? Quand tu paies tes primes d'assurance, est-ce dans l'espoir que si tu as un pépin, l'assureur va rire de ta naîveté de l'avoir payé pour rien ou est-ce que tu attends une contrepartie de tes primes ?? La vie est un combat permanent pour tous et les jeunes doivent aussi se battre.
Réponse de le 21/01/2013 à 23:26 :
On voudrait bien se battre, mais vous êtes décidément trop nombreux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :