Imbroglio autour de la libération des sept otages français enlevés au Cameroun

 |   |  251  mots
La ville de Dikwa se situe au nord-est du Nigeria. Copyright Google
La ville de Dikwa se situe au nord-est du Nigeria. Copyright Google (Crédits : Google)
L'armée nigériane dément la libération des sept Français enlevés au Cameroun. La chaîne d'information en continue BFMTV a affirmé que les otages avait été retrouvés abandonnés à Dikwa, au Nigeria. L'information n'a pas été confirmée par le Quai d'Orsay. Le ministre camerounais de la Communication parle de "folle rumeur".

"Les otages au Cameroun ont été libérés" a annoncé ce jeudi matin le ministre français délégué aux Anciens combattants, Kader Arif, en plein débat à l'Assemblée Nationale. Mais quelques minutes plus tard, il est revenu sur ses propos, expliquant qu'il n'y a pas encore "de confirmation officielle" d'une libération. Il n'aurait fait que reprendre l'information de BFMTV, qui dit la tenir de l'armée camerounaise.

En effet, les sept otages français, dont quatre enfants, qui avaient été enlevés mardi dans le nord du Cameroun, auraient été retrouvés au nord-est du Nigeria, abandonnés dans une maison de la ville de Dikwa, selon BFMTV. Ce jeudi matin, les ex-otages sont sous la responsabilité des autorités nigerianes, toujours selon la chaîne. Le quai d'Orsay s'est néanmoins étonné de ces affirmations, indiquant que des otages Français ne sont considérés commes libres que lorsqu'ils sont entre les mains de diplomates français ou de l'armée française.

L'information est à prendre avec des pincettes. Lors d'une conférence de presse, le ministre camerounais de la Communication Issa Tchiroma Bakary a déclaré: "C'est une folle rumeur. Si d'aventure ce qui s'est dit à travers cette rumeur était une vérité, le gouvernement camerounais aurait déjà porté l'information à la France". L'armée nigériane a démenti cette information.

Mardi, François Hollande craignait que ce rapt n'ait été commis par des membres du groupe terroriste nigérian Boko Haram.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/02/2013 à 21:37 :
Puisque ce sont nos minables politiciens qui ont mis ces imprudents touristes dans le "pétrin"; ne serait-il pas possible d'en échanger quelques uns (Fabius, Le Drian, Peillon, Moscovici) contre cette famille. Ensuite de vraies négociations pourraient commencer...
a écrit le 26/02/2013 à 21:31 :
Puisque ce sont nos minables dirigeants qui nous ont mis dans
a écrit le 24/02/2013 à 13:14 :
on esper que l'information est confirmée
a écrit le 21/02/2013 à 14:16 :
l'improvisation et la cacophonie continue, c'est le ministre des anciens combattants qui annonce la libération des otages, je cite suite à une information parue dans la presse quel amateurisme, la logique d'un gouvernement veut que ce soit le ministre des affaires étrangéres qui annonce la nouvelle, oui mais le ministre des affaires étrangéres cette semaine à fait des annonces sur la politique économique, donc je résume le ministre des anciens combattants s'occupe de politique étrangére, le ministre des affaires étrangéres d'économie et le premier ministre inexistant sort de son silence pour s'occuper d'un homme perché sur une grue,un seul mot lamentable!
Réponse de le 21/02/2013 à 16:10 :
et Hamon s?occupe du cheval que Le Foll cherche dans les abattoirs de France. Et avec ça, silence (ouf) des verts
Réponse de le 21/02/2013 à 16:11 :
+100 : un politicien avide de s'exposer mediatiquement et qui commet une faute grave, mais c'est a ce prix la qu'il peut esperer voir sa bibine a la TV et dans les journaux pour satisfaire son ego demesure de politicien. Mais on se rassure, le sous ministre conserve son poste, on est en France apres tout
Réponse de le 21/02/2013 à 17:59 :
Nouvelle offensive du froid ! Que font donc les ministres socialistes pour changer la météo ? Tant de parti pris est bien réducteur !
a écrit le 21/02/2013 à 13:22 :
reflet du Hollandisme. Tout d?abord ce Président qui voudrait copier Sarko, proclame sans aucune preuve que l?enlèvement est le fait de la secte de cinglés Nigerians Boko Haram. Il n?en sait strictement rien, il est en Grèce et comme il ne sait pas quoi y faire, il raconte n?importe quoi sans laisser son ministre des affaires étrangères suivre l?affaire. Depuis, confusion totale, c?est bien du Hollandisme, improvisation et indécision.
a écrit le 21/02/2013 à 11:49 :
pour la presse pressée par le temps , le buzzzzzzzzzzzzz ! le temps le plus usité est incontestablement le conditionnel . à croire que tous les journalistes se trouvent sur le très long train de l'info et que la dépêche ( la seule ) vient de la locomotivée ( AFP ) sans que la vérification puisse être faite en roulant sans arrêts .
a écrit le 21/02/2013 à 11:42 :
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! c'est le noir complet là-bas .......
Réponse de le 21/02/2013 à 15:05 :
vous semblez mieux informé que les journalistes......................................................
a écrit le 21/02/2013 à 11:38 :
tant mieux pour eux !!!!!
a écrit le 21/02/2013 à 11:32 :
j espere que c est vrai mais je n y crois pas des tarés et des laches comme eux auraient abattus leurs otages si ils avaient été obligés de les laisser

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :