La Croatie fait un pas vers son adhésion à l'UE. Grâce à la Slovénie

Ljubljana et Zagreb ont conclu un accord sur leur contentieux bancaire. Ce qui devrait permettre à la Croatie d'entrer dans l'Union européenne le 1er juillet, comme prévu.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

"Le texte de l'accord a été conclu". Tels sont les mots de Zoran Milanovic, le chef du gouvernement croate, prononcés ce jeudi en conseil des ministres. Cet accord - qui sera signé lundi avec le Premier ministre slovène Janez Jansa - règlera le conflit bancaire qui opposait les deux pays depuis plus de vingt ans. Notons que le calendrier aura été respecté puisque début février, les ministres des Affaires étrangères des deux pays, le Slovène Karl Erjavec et la Croate Vesna Pusic, avaient fait part de leur optimisme pour qu'une solution "acceptable par les deux parties" soit envisagée au mois de mars.

Un pas croate vers l'Union européenne

Cette avancée devrait donc permettre à Zagreb d'entrer dans l'Union européenne au 1er juillet comme prévu. "Nous avons maintenant levé l'obstacle à notre entrée à l'UE", s'est félicité le Premier ministre croate. Sachant qu'à ce jour, 22 Etats membres de l'Union européenne ont ratifié le traité d'accession de la Croatie à l'UE. La Slovénie était le seul à ne pas avoir entamé cette procédure, dans l'attente d'une solution sur la Ljubljanska Banka et sa dette envers des déposants croates, remontant à avant la dislocation de la Yougoslavie.

La fin d'un conflit vieux de 20 ans

A l'origine de ce conflit: la faillite de la banque yougoslave basée en Slovénie Ljubljanska Banka (LB) dans la foulée de l'implosion de la république fédérale socialiste à partir de 1991. Une banque qui disposait de dépôts provenant de toute l'ex-Yougoslavie, notamment de Croatie. Or le nouvel Etat slovène ne s'est jamais réellement soucié de ces créances. En revanche, la Croatie avait accepté de garantir la moitié des dépôts de ses ressortissants pour un montant de 272 millions d'euros. 130.000 épargnants croates (et 140.000 bosniaques ont cependant perdu leurs avoirs). Un combat judiciaire s'est alors ouvert. Mais malgré les nombreuses plaintes et alors que les Etats s'étaient mis d'accord sur un arbitrage de la Banque des Règlements Internationaux, l'affaire était un peu restée en suspens... jusqu'à la menace ultime d'un veto slovene.

Lire aussi: La Croatie et la Slovénie progressent dans leur conflit bancaire

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 08/03/2013 à 9:38
Signaler
l'europe il nous la font comme le communisme en ex urss, il disait il n'y a pas assez de communisme c'est pour ça que sa marche pas, donc il faut plus de communisme

le 08/03/2013 à 13:00
Signaler
Il ne reste plus qu'à attendre l'UE s'effondrer d'elle-même comme ce fût le cas pour l'ex-URSS par défaut de bases démocratiques solides. La dictature (politique ou économique) n'a jamais représenté une quelconque forme de gouvernance mais elle est p...

à écrit le 08/03/2013 à 1:17
Signaler
L'Europe ingérable dite "du stratagème des chaînes" voulu par les américains. http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est

à écrit le 07/03/2013 à 23:30
Signaler
Plus on est de fous plus on rit.Pour le moment.

à écrit le 07/03/2013 à 17:54
Signaler
Les pauvres, ils ne se doutent pas de ce qui les attend. Avec leur position géographique et 4,5 millions d'habitants je ne leur donne pas 10 ans pour être submergés.

à écrit le 07/03/2013 à 17:52
Signaler
aquelle erreur colossale s de faire rentrer ces pays dans l'UE ! ça va couter combien à nos banques ! au lieu d'en rajouter n, on aurait mieux fait de reduire le peloton en faisant ou en laissant partir ceux qui avait fait de fausses declarations po...

à écrit le 07/03/2013 à 15:34
Signaler
Merci à mon pays d'adoption d'avoir permis à la Croatie de rejoindre le mouvement federaliste Européen, et de n'avoir pas ajouté des clauses à l'entrée du 28eme Pays comme le fit en son temps l'Italie vis-à-vis de la Slovénie !!!

à écrit le 07/03/2013 à 14:35
Signaler
Les stocks des AK47 pourront circuler librement.

à écrit le 07/03/2013 à 14:14
Signaler
C'est déjà le bordel à vingt sept à trente j'imagine même pas. Les bidonvilles qui fleurissent un peu partout vont s'agrandir c'est le charme de l'Europe.

le 07/03/2013 à 15:46
Signaler
La croatie, c'est 4,5 millions de personnes, avec une fécondité de 1,4 enfant par femme... Soit une population 5 fois moindre que la Roumanie et presque 10 fois moindre que la Pologne. Et l'émigration croate devrait pas forcément se concentrer vers l...

le 07/03/2013 à 18:11
Signaler
Accuser les européens de tous nos maux ce n'est pas dans notre culture. Même vis-à-vis des Turcs contre lesquels nous avons combattus durant plus de 4 siècles, nous ne gardons aucune rancoeur.

le 08/03/2013 à 12:53
Signaler
@servage Les bobos de gauche s'en fichent royalement des bidonvilles et des trafics qui les font vivre tant que ce sont les autres qui rachètent leurs âmes corrompues et que la pauvreté ne prospère pas sous leur propre fenêtre.

le 16/03/2013 à 1:53
Signaler
Je crois cher Monsieur que vous n'êtes pas allé souvent en Croatie pour sortir des propos métaphoriques aussi stupides...je connais très bien ce pays pour y être alle plusieurs fois et vous n'avez pas de bidonvilles... Et je n'ai pas vu de sdf a Zagr...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.